iPhone XR : notre test complet

0
867

Lancé un peu plus tard que l’iPhone XS et XS Max, ce puissant joujou coloré est le membre le plus jeune et le plus fun de la famille X. Un peu comme Jack Jack dans Incredibles 2, mais en beaucoup plus fiable.
Même s’il ne possède peut-être pas les mêmes caractéristiques que le duo XS, il offre certainement les mêmes avantages. D’abord, Apple en a réduit le prix, en remplaçant l’écran OLED par un LED et en supprimant un capteur photo à l’arrière pour nous offrir cet iPhone « abordable » dans une gamme de couleurs magnifiques, et avec une autonomie de batterie qui résiste à une journée entière de tapotage intense. Si vous êtes à la recherche d’un nouvel iPhone ou d’un nouveau smartphone, lisez la suite …

Design et finition : un vrai dur

De face, il ressemble au X et au XS avec l’écran tout écran, mais il est un peu plus large, plus haut et plus volumineux – 150,9 x 75,7 x 8,33 mm. Le XS mesure 143,6 mm de hauteur, à titre de comparaison.
Pour ceux qui seraient plus habitués à un iPhone 8 ou 7, il peut sembler un peu large au début. Mais c’est à peu près gérable (sauf pour vos poches, peut-être).

Les bords arrondis, du plus pur style Ive, sont agréables au toucher et la couleur métallique autour du périmètre est plutôt attrayante. Cela fait presque penser à la troupe colorée de jadis, celle des iPods et des shuffles. Les couleurs façon bonbons (disponibles en bleu, corail, jaune, blanc, noir, or et (RED) rappellent ces publicités télévisées sur l’Apple iPod, des silhouettes dansantes sur fond de couleurs.

Sur le dos, avec sa caméra, il ressemble à l’iPhone 8. Mais ici, la finition est aluminium et en verre, et non en acier sur le duo d’iPhones XS. Il se sent premium et le verre brillant contraste agréablement avec les bords métalliques.
La vitre sur le devant est apparemment parmi les plus solides de tous les smartphones, et cela semble être vrai. Notre XR est tombé plus d’une fois. Il est comme neuf. Il nous a semblé vraiment plus solide que n’importe quel iPhone que nous ayons eu auparavant. Si vous le lâchez, il ne va pas rebondir pour autant, mais il sera beaucoup plus difficile de lui causer le moindre dommage esthétique – et c’est tant mieux.
Comme sur l’iPhone X et XS, on trouve un bouton de verrouillage mince / Siri où se trouvait l’’alimentation, les boutons de volume et l’interrupteur de sourdine sont à gauche. Sans surprise, ce téléphone est dépourvu de prise casque, comme tous les iPhone à venir. Ce qui est pénible, c’est qu’Apple n’inclut plus l’adaptateur fourni avec l’iPhone X en 2017. Vous devrez donc vous procurer un adaptateur pour connecter un câble filaire.
Ni par choix, ni par intégrité journalistique, nous avons pu essayer le XR sous une averse torrentielle en vélo. Son étanchéité IP67 lui a permis de relever le défi.

Affichage et son : ambiance de poche

Alors, pourquoi le XR est-il nettement moins cher que ses frères et soeurs? Pour faire court, c’est parce qu’il n’a pas le bel écran OLED de ses aînés XS, ni même de l’iPhone X de 2017. Ce que vous avez ici est un LCD Liquid Retina 6,1 pouces. Ce serait mieux si Apple trouvait un nom sexy pour son écran non premium. Ces écrans ont été personnalisés afin de permettre aux bords du téléphone d’être parfaitement arrondis. Et bien que cet écran puisse en rebuter quelques-uns, il s’est révélé étonnamment génial, offrant des lignes nettes et des couleurs vibrantes.
En fait, c’est seulement quand on les place côte à côte avec le XS que l’on peut faire la différence. Et qui, à part Stuff, ferait de telles comparaison d’écrans ? Lorsqu’on les met côte à côte, on remarque que lorsque les blancs semblaient des plus brillants sur une vidéo de vagues déferlantes, leur rendu n’était pas aussi brillant sur la XR.
En examinant minutieusement les mêmes images sur Instagram sur les XR et XS, bien que la reproduction des couleurs soit légèrement différente, il n’ya pas vraiment de perte de détail.

L’écran ne peut tout simplement pas être aussi net car il n’a tout simplement pas autant de pixels, seulement 326 pixels par pouce, contre 458 sur le XS.
Si vous aviez un iPhone 8 ou un iPod antérieur, vous remarquerez ce cran, quelque chose auquel nous sommes habitués de nos jours.
Oui, c’est ennuyeux de voir un morceau retiré de l’écran lorsque vous regardez des films ou que vous jouez à des jeux, mais il dissimule de nombreuses technologies importantes : le remarquable Face ID, la caméra frontale et quelques autres capteurs.
En 2018, les bordures étant l’ennemi du smartphone, personne n’est vraiment ravi de voir une épaisse bordure noire autour de son écran. Le fait est que cet écran n’est pas vraiment bord à bord, comme promis et que cela se remarque particulièrement sur la version noire, alors que le modèle bleu et toutes les options de couleur changent un peu.

Les haut-parleurs émettent un son stéréo. Lors de lu test, ils ont paru faire l’affaire, pour un smartphone, mais sans être aussi puissant que sur l’iPhone XS ou aussi dynamique que le son des Pixel 3 et 3XL.

Performance : en mode XS

L’iPhone XR est sur un pied d’égalité avec le XS sur Geekbench, puisqu’il abrite une puce bionic A12. Et quand c’est bien moins cher – Apple est parvenu d’une certaine façon à me convaincre que c’était une bonne affaire. En termes de performances, c’est le cas. Le XR est un plaisir à utiliser, réalisant tout ce que je lui demandais, y compris un tri / retouche de photos lourdes, des jeux occasionnels et une consommation vorace de réseaux sociaux.
Nous avons eu quelques bugs en prenant des photos. L’écran devenait noir et l’on devait relancer la caméra. Cela ne s’est produit que quelques fois au cours des dix jours d’essai, mais c’est quand même exaspérant.
Si vous exigez des efforts supplémentaires, alors peut-être que les 3 Go de RAM ne vous pas vous faire frémir, sauf à préférer le XS. Mais pour la plupart des usages courants, le XR fait tout ce qui est nécessaire.

OS et logiciel : faites tourner

Avec iOS 12, par défaut, sur le XR, vous pourrez définir des limites aux apps, ce qui constitue probablement la meilleure mise à jour d’Apple depuis très longtemps. Il existe également des raccourcis Siri et vous pouvez maintenant ajouter un deuxième FaceID. L’identification faciale est nickel, et c’est génial de voir qu’elle n’a pas été enlevée pour cause de budget plus sage.
Ce en quoi l’iPhone est incomparable, ce sont les applications. Il n’y a tout simplement pas assez de temps dans la journée pour les parcourir toutes. Et puis maintenant, un graphique effrayant vous indiquera combien de temps vous passez chaque jour sur votre écran.
C’est peut-être la meilleure chose à propos de ce nouvel iOS, car la dépendance aux smartphones n’est pas la meilleure des choses. Apple nous a mis dans ce pétrin, mais au moins, il s’efforce de nous en sortir.

Autonomie : ça fait longtemps

Adieu les soucis de de batterie ! Apple affirme vous proposer ici la meilleure autonomie jamais proposée sur un iPhone. Et nous sommes enclins à dire que c’est vrai. Il a tenu une journée entière, avec un usage plutôt intensif et il me restait encore beaucoup à faire pour rattraper Little Drummer Girl sur iPlayer lors du trajet de retour.
Vous aurez également le mode d’économie d’énergie pour calmer l’anxiété.
Si la vie de la batterie vous intéresse, au-delà de sa durée de base, vous pourrez vous renseigner sur son état de santé et voir quelles applications absorbent toute votre énergie : WhatsApp et Google Maps, on vous parle.
Son écran plus économe en énergie permet au XR de conserver l’endurance que j’ai toujours souhaitée pour mon iPhone. Et si cela se fait au prix d’un smartphone un tout petit peu plus volumineux et d’un écran un peu moins bon, je suis d’accord avec ça. Comme prévu, la charge sans fil est également présente, au cas où vous auriez besoin d’un peu d’énergie durant la journée.

Appareil photo: manipuler avec un logiciel

Avec un prix moindre, vous aurez un appareil photo moins puissant. C’est vrai – il n’ya pas de configuration double comme sur les X, XS et XS Max. C’est un peu dérangeant si vous êtes habitué au X.
En mode portrait, le lecteur XR doit s’appuyer sur des algorithmes logiciels pour discerner les sujets, ce qui peut être un peu hasardeux. Cela signifie également que, sans le téléobjectif 2X, vous devrez vous rapprocher de la personne.
On insiste sur personne, car le mode portrait ne fonctionnera sur aucun autre objet. C’est une mauvaise nouvelle pour les photographes du.dimanche.
Sinon, l’appareil photo XR de l’iPhone est doté du même capteur principal que le XS ; un objectif grand angle de 12 MP avec une ouverture de 1.8 et une stabilisation optique de l’image. Et quel capteur… À la lumière du jour, les couleurs sont réalistes avec une grande plage dynamique, aidées par le mode Smart HDR. En fait, je les préfère aux photos plus saturées et plus tranchantes que vous obtenez, avec le Huawei Mate 20 Pro et le Pixel 3 XL. C’est indéniable, les images de ce XR sont renversantes.
La caméra se comporte bien également en basse lumière, car elle utilise l’objectif principal (le seul dont elle dispose), avec sa plus grande ouverture, permettant de faire entrer plus de lumière.
Le duo XR et le duo XS embarquent un 7 MP en façade, en utilisant le même système de caméra TrueDepth, avec prise en charge complète du mode Portrait, du contrôle de la profondeur, de Memoji et de Animoji bien sûr

Le verdict

Le XR est l’antidote idéal face au duo extrêmement coûteux et il est rafraîchissant de voir Apple ne pas lésiner pour faire baisser son prix.
En réalité, l’écran LCD est bien meilleur que ce que nous avions imagin,é après l’annonce faite par Apple en septembre.
L’appareil photo est au fond aussi performant que celui de nombreux autres produits phares et, bien que vous n’ayez peut-être pas le facteur wow habituel en mode portrait, les photos valent toujours la peine d’être appréciées 100 fois.
Si vous êtes un fan de l’écosystème Apple et que vous n’avez pas mis votre smartphone à niveau depuis un an environ, le XR est une évidence. Si vous avez fait le saut vers l’iPhone X en 2017, vous ne serez probablement pas aussi impressionné, et devriez opter pour l’iPhone XS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here