On a testé le Huawei P40 Pro…

0
75

Huawei repousse toujours plus les limites de design et de performances avec sa gamme P40, et le P40 Pro constitue sa plus belle réussite. Néanmoins, la guerre commerciale entre les États-Unis et l’entreprise chinoise se poursuit toujours et l’absence de services Google qui s’ensuit assombrit le tableau. Mais mettons cela de côté pour le moment et apprécions le P40 Pro pour ce qu’il est : un smartphone incroyablement puissant, doublé de son écran Overflow et de ses bordures quasi invisible.

Le P30 avait promis de «  réécrire les lois de la photographie  ». Promesse plutôt bien tenue avec l’aide de la technologie de Leica. Mais le P40 Pro a l’air de pousser encore plus le vice grâce à ses incroyables capteurs et algorithmes d’IA. Le P40 Pro tient bien la 5G, ce qui n’est pas une surprise puisqu’Huawei a toujours eu tendance à avoir un coup d’avance dans ce domaine. À cela s’ajoute le dernier processeur Kirin ainsi que quelques systèmes de refroidissement intelligents pensés pour les fans de PUBG, gonflant ainsi la liste des puissants composants du téléphone. Cerise sur le gâteau, il supportera le Wi-Fi 6 qui, comme vous le découvrirez plus bas, pourrait bien être le fer de lance du P40 Pro.

Design et écran  : le bal des courbes
Verre, métal et un style qui accroche l’oeil : le P40 Pro nous offre une impression de qualité premium similaire à celle du P30 Pro. Son écran 6.58 pouces fait paraître minuscule celui de l’iPhone 11 Pro et de bien d’autres, le P40 Pro étant équipé d’un écran bord à bord QUAD HD+ OLED. Vous trouverez un capteur d’empreinte digitale directement intégré à l’écran, ainsi qu’un capteur infrarouge et une large caméra frontale, dont la taille atteint presque le double de la caméra principale du Samsung Galaxy S20 series.

À l’arrière, l’espace rectangulaire prévu pour les appareils photo est plutôt large mais ne dessert néanmoins pas le design global du téléphone parce qu’il a été découpé avec la plus grande des précisions et ne posera aucun problèmes à vos coques. Au niveau des coloris, vous aurez le choix entre Blanc glacé, Noir et Bleu DeepSea. Mais en prenant le P40 Pro Plus, vous aurez le choix entre deux finitions céramiques, Argent Frost  et Blush Or .

Caméra  : et la lumière fut
Tout récemment, la plus grande réussite d’Huawei s’est avérée être ses caméras, grâce à l’approche légèrement différente prise face à ses concurrents. Avec pour volonté d’encore améliorer l’un de leur points forts, Huawei a décidé de tourner le dos au zoom pour embrasser l’esprit même du travail de tous les fabricants d’appareils photos  : capturer la lumière.

Mais comment faire ? Et bien, tout est une question de capteur. Huawei l’a complètement redesigné pour capter un maximum de lumière, a augmenté sa gamme dynamique et a réduit son grain. Il compte pour plus du double de l’appareil photo du P30, avec son capteur 1/1,28 pouces RYYB de 50 MP au coude à coude avec la plupart des appareils photos compacts.

Un appareil photo haute définition devrait permettre de zoomer sur une photo tout en conservant une netteté parfaite, mais cela fonctionne-t-il réellement  ? La réponse est oui  ! Prenez un portrait comme nous l’avons fait et vous pourrez zoomer et voir chacun de vos cils. Par contre, comme nous avons déjà pu l’expérimenter avec Huawei auparavant,les IA peuvent éclaircir la peau et embellir les photos sans qu’on ne le leur demande, ce qui s’avère plutôt problématique lorsque ce n’était pas l’effet recherché.

Le P40 Pro est équipé d’un capteur zoom x5 12 MP f/3.4 OIS, d’un grand-angle 50 MP f/1.8 OIS associé à un ultra grand-angle cinéma 40 MP f/1.8 et un capteur ToF se charge de la profondeur. La caméra frontale est une 32 MP et c’est avec celle-ci que les mots «  appareil photo haute définition  » prennent tout leurs sens. Je pouvais voir tous les pores de ma peau et même une petite marque de crème hydratante que j’avais manqué à l’oeil nu.

Le P30 pouvait se targuer d’avoir le meilleur zoom d’appareil photo et le P40 Pro continue sur cette voie, en plus d’être doté de tout un tas d’autres qualités que nous testerons dans les semaines à venir. On a vraiment l’impression de remplir une liste dans laquelle on aurait pensé à chaque situation en photographie. Le processeur neuronal Kirin 990 est d’une grande aide pour ce qui est de la superposition d’images, de la netteté, de la gamme dynamique et de l’optimisation de d’image dans différents environnements.

En plus des grands succès habituels du domaine, l’IA a d’autres tours dans sa manche. L’un de nos favoris reste la possibilité d’éliminer les passants  : malheureusement, cela ne signifie pas que vous pourrez les faire disparaître de toute forme d’existence, mais ils disparaîtront au moins de l’arrière-plan de vos photos sans que vous n’ayez à vous approcher d’Adobe Photoshop. Adieu les photobombers ! Il est également possible d’éliminer les reflets  : pratique pour une photo prise à travers un hublot, ça l’est un peu moins si vous souhaitez frimer avec vos nouvelles baskets grâce à un selfie-miroir cadré au milimètre près.

Grâce à son algorithme de mouvement (similaire au One Shot de Samsung), l’IA vous présentera le «  meilleur cliché  » à 12 MP au sein des 40 prit après avoir appuyé sur le bouton. Faire confiance ou non à l’IA à ce sujet reste néanmoins une question ouverte. Le P40 Pro peut également être classé dans la catégorie «  fous d’action  » grâce à son téléobjectif vidéo extrêmement stable dû à l’association des capteurs AIS et OIS pour vos plans longue distance, en plus de pouvoir filmer en 4K 60 FPS.

Bien qu’il soit encore trop tôt pour se faire une opinion totale sur l’appareil photo, il n’en reste pas moins un véritable monstre et nous avons hâte de pouvoir l’essayer dans de nouveaux scénarios  ! Nous avons juste peur que le tout puisse faire fouilli, avec toutes ces options et possibilités de paramétrage qui apparaissent avant même la section «  Plus  », elle-même légèrement intimidante, tout en bas de l’application appareil photo.

Performances et batterie  : tu me brises le cœur !
Puisqu’il est équipé du meilleur processeur du marché (le Kirin 990 5G), nous sommes persuadés que ce téléphone sera doté d’une incroyable puissance. L’écran 90Hz nous offres des visionnages d’une netteté incomparable, avec un système de refroidissement à quatre couches en garde-fou.

Jouez plus longtemps grâce à sa batterie 3,800 mAh et sa charge hyper rapide à 40w, que vous trouverez également chez le P40 Pro+. Vous trouverez également le Wi-Fi 6 avec ses promesses d’internet en vitesse éclair. Huawei a annoncé qu’il comptait fournir à ses utilisateurs la meilleure expérience possible avec l’EMUI 10.1, pour que vous puissiez la vivre à fond.

On a beaucoup entendu parler de MeeTime, application similaire au FaceTime d’Apple, prévue pour les appels vidéos de haute qualité. Associez-la avec ce monstrueux appareil photo et nous pensons sincèrement qu’elle sera parfaite pour les situations en luminosité réduite comme, euh, la nuit  ! Et avec sa résolution 1080p en plus vous devriez pouvoir communiquer clairement.

Le partage d’écran est également un énorme plus  : il est parfait pour toute sorte de travail collaboratif en support numérique, en plus de vous permettre de faire des annotations sur l’écran pour vos corrections et ajouts.

La collaboration multi-écran vous permet de répondre à tout vos appels sans jamais avoir à toucher à votre mobile, en plus de pouvoir accéder à la totalité de votre téléphone directement sur votre ordinateur, d’une manière similaire au Samsung DeX. Le P40 Pro est également équipé d’un nouvel assistant  : dîtes bonjours à Célia  ! C’est sûr, le nom est au top, mais nous devrons encore déterminer sa place dans notre classement des meilleurs et pires assistants vocaux.

Bien déterminés à contourner le problème du manque d’applications Google, il y a de quoi être admiratif face aux tentatives d’alternatives d’Huawei. Par exemple, se tourner vers TomTom pour la cartographie, vers Quant pour le moteur de recherche. Il semblerait qu’Huawei ait décidé de dépenser sans compter !

Il est bien trop tôt pour savoir comment Huawei va réussir à intégrer une alternative pour une carte complète, mais puisqu’ils arrivent à faire rentrer un zoom x10 périscopique dans un rectangle incroyablement fin, nous n’avons pas trop de doutes quant à leur réussite.

Huawei P40 Pro  : notre verdict initial
Une fois encore, Huawei a réussi à intégrer tout un tas de technologies intelligentes au sein d’un design classe et raffiné. Le nouveau capteur associé à leur technologie traditionnelle en matière d’appareil photo, en plus de la puissance phénoménale de son processeur neuronal, amène vraiment le tout à un autre niveau. Malheureusement, pour toute personne ne souhaitant pas s’embourber dans les transferts de données entre différents services, le P40 Pro ne sera pas une option (pas pour le moment, du moins).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here