Essai – Mercedes-Benz S350d, limousine superlative

0
60
Mercedes-Benz S-Klasse, 2020, Outdoor, Standaufnahme, Exterieur: Diamantweiß // Mercedes-Benz S-Class, 2020, outdoor, still shot, exterior: diamond white

Devant les ambassades comme les plus grands palaces, la Mercedes Classe S est une automobile incontournable, la référence en termes de luxe et de sécurité. La nouvelle génération pousse la barre encore plus loin et la démonstration est éblouissante. Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
Si les grandes limousines ont toujours fait partie de l’histoire de Mercedes, on peut raccrocher les wagons de la Classe S à la 280 SE de 1972, ce qui fait que nous en sommes à la septième génération de cette auto éminemment statutaire  ! La Mercedes Classe S, ce n’est pas qu’une forme d’excellence sur roues, c’est aussi une vocation assumée d’être l’auto la plus innovante de son époque  : on lui doit en effet l’ABS en 1978, l’airbag en 1981, l’anti-dérapage ESP en 1995, le régulateur de vitesse adaptatif en 1998… Autant d’éléments de sécurité dont tout le monde ou presque dispose aujourd’hui, mais qui ont été initiés par cette auto révolutionnaire à bien des égards.

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
C’est encore possible d’innover et Mercedes le prouve  ! En cas d’accident latéral, la suspension pneumatique peut faire bondir l’auto de 80 mm pour limiter les dégâts lors de l’impact (cette techno est dispo sur les versions à moteur essence), de même que sa technologie de conduite autonome va au-delà de ce qui est permis aujourd’hui en France par la législation  ! L’innovation se retrouve donc à l’intérieur avec une instrumentation numérique 3D, stupéfiante de précision, une ambiance sonore 4D (le siège peut même répercuter les basses dans sa structure, pour un son «  immersif  »  !), un assistant personnel «  Hey, Mercedes  !  », qui vous accompagne lors de vos demandes de destination et d’information, et qui peut même raconter des blagues. L’espace nous manque pour faire part de toutes les innovations, mais sachez que pour régler un rétroviseur, il n’est plus nécessaire de sélectionner le bouton «  rétroviseur droit  » ou «  rétroviseur gauche  », mais on va directement sur le pad directionnel  : en effet, la Classe S sait dans quelle direction vous regardez et ajuste le rétroviseur adéquat. Bluffant, non ?


Et sous le capot ?
On dispose bien évidemment de la dernière génération de moteurs Mercedes, faisant appel à des six cylindres en ligne. En haut de l’offre se situe la 580e (510 ch, 750 Nm), hybride rechargeable proposant un six-cylindres essence de 367 ch associé à un moteur électrique de 150 chevaux, le tout pouvant se mouvoir sur plus de 100 kilomètres rien que sur la force des batteries. Impressionnant  ! De notre côté, nous avions à l’essai la version «  d’entrée de gamme  » (le terme est galvaudé  !), la 350d, offrant 286 ch et 600 Nm de couple avec son six-cylindres Diesel. Une 400d offre la même mécanique poussée à 333 ch et 700 Nm, ainsi qu’avec la transmission intégrale.

Et au volant, ça donne quoi ?
Dilemme du jour  : je conduis ou je me fais conduire ? Nul doute que bien des propriétaires de Classe S se poseront la même question, sans pour autant aller sur la version «  limousine  » (étendue à 5,29), les 5,19 m de long de la version standard offrant déjà un espace absolument remarquable à l’arrière. Entre les sièges inclinables, les stores qui vous isolent du monde extérieur et la tablette tactile qui vous permet de paramétrer votre environnement, vous êtes bien, très bien  ; le Business Pack rajoute des écrans pour regarder un film ou une présentation, tandis que les sièges sont inclinables sur 43,5°. Au volant aussi, d’ailleurs, on est bien  : l’alliance entre le six-cylindres et la boîte automatique à 9 rapports est une merveille de douceur, de souplesse et de force tranquille (sur autoroute, le moteur, inaudible, ronronne à peine à 1500 tr/min en 9ème à 130 km/h et ne se déchaîne pas beaucoup plus en Allemagne, par exemple, où l’on cruise à 200 km/h à 2200 tr/min en toute tranquillité, au bénéfice d’une consommation très raisonnée) et sa sonorité est même agréable. Bref, les kilomètres défilent dans une sérénité jamais vue ailleurs, l’éclairage d’ambiance est doux, la sono est parfaite de clarté et de profondeur, les suspensions filtrent la chaussée avec délicatesse, les sièges peuvent disposer de bourrelets dont le montant extérieur vous cale en virage, l’affichage tête haute à réalité augmentée vous guide avec précision, tout va bien… Quand à la qualité de la finition, des matériaux, la précision des assemblages, la présence de petits coussins sur les appuie-tête, tout ceci justifie le tarif demandé…

Son point fort ?
C’est évidemment le bien être absolu que l’on ressent derrière son volant. Grâce à la possibilité d’avoir des roues arrière directrices, son gabarit n’est même pas pénalisant et la Classe S se conduit du bout des doigts… voire toute seule grâce à ses assistances à la conduite.

Le verdict de Stuff 
La Classe S démontre que dans le monde de l’excellence, il est toujours possible de faire mieux. En tous cas, cette nouvelle génération place la barre encore plus haut en termes d’ambiance intérieure et de technologie. Nul doute  : elle reste la référence… même si la EQS, sa cousine 100 % électrique risque de lui voler la vedette dans un futur proche…

Les chiffres clé 
Moteur  : 6 cylindres en ligne, turbo Diesel
Cylindrée  : 2925 cm3
Puissance  : 286 ch à 3400 tr/mn
Couple  : 600 Nm à 1200 tr/mn
Boîte de vitesse  : automatique, 9 rapports
Poids  : 2020 kilos
Vitesse maxi  : 250 km/h
0 à 100 km/h  : 6,4 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 6,4 l/100 / 8,5/100
Prix  : gamme Classe S à partir 103.850 €

La Classe S démontre que dans le monde de l’excellence, il est toujours possible de faire mieux. En tous cas, cette nouvelle génération place la barre encore plus haut en termes d’ambiance intérieure et de technologie. Nul doute  : elle reste la référence… même si la EQS, sa cousine 100 % électrique risque de lui voler la vedette dans un futur proche…

Les chiffres clé 
Moteur  : 6 cylindres en ligne, turbo Diesel
Cylindrée  : 2925 cm3
Puissance  : 286 ch à 3400 tr/mn
Couple  : 600 Nm à 1200 tr/mn
Boîte de vitesse  : automatique, 9 rapports
Poids  : 2020 kilos
Vitesse maxi  : 250 km/h
0 à 100 km/h  : 6,4 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 6,4 l/100 / 8,5/100
Prix  : gamme Classe S à partir 103.850 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here