Motorola RAZR vs Samsung Galaxy Fold : le duel des smartphones pliants

0
42

Vous souvenez-vous d’un temps, au fond pas si lointain, où les téléphones ne se ressemblaient pas tous ? À l’époque, nous devions trouver des mots pour décrire les différents facteurs de forme, entre clapets, spiders, barres, coquilles, avec ou sans clavier. De nos jours, ce ne sont tous que des rectangles noirs ennuyeux. Et soudain, enfin, il se passe quelque chose. Samsung et Motorola ont adopté des approches diamétralement opposées quant au téléphone pliable.

Design : deux directions opposées

Le Samsung Galaxy Fold se plie en deux par le milieu, comme un livre, tandis que le RAZR est un mobile à clapet à l’ancienne, avec sa charnière allant de gauche à droite.
Bien que plier le Samsung en deux ne le rende pas beaucoup plus pratique qu’un smartphone normal, le Moto utilise sa charnière pour transformer l’écran 6,2 pouces Flex View (environ la même taille qu’un iPhone 11) en quelque chose de beaucoup plus compact. En fait, une fois replié, le Moto pourrait facilement être confondu avec l’original.
Lorsqu’il est ouvert, le Galaxy Fold se transforme quant à lui en une énorme tablette de 7,3 pouces ressemblant assez peu à un téléphone. Les gens appelaient cela les phablets, mais nous préférerions laisser cette abomination lexicale dans le passé si vous le voulez bien.

Écran : voir double

Ou est-ce que cela devrait être des écrans? En plus de leurs écrans articulés, d’un écran HD de 6 pouces sur le Moto et de 7,3 pouces en QXGA + sur le Samsung, les deux téléphones sont équipés d’écrans secondaires pour les cas où vous n’avez pas besoin de la totalité des pouces.
Le Moto possède un écran secondaire de 2,7 pouces 600×800 qui est également activé au toucher. Il ne montrera donc pas vos notifications, il vous permettra également d’y répondre sans avoir à ouvrir le téléphone, mais vous ne pourrez pas choisir entre réponses prédéfinies. Taper des messages complets sur cette chose serait un cauchemar. Vous pouvez également l’utiliser pour prendre des photos et contrôler votre musique.
Le Samsung est doté d’un écran 4,6 po HD + Super AMOLED plus performant à l’extérieur, bien qu’il soit plutôt grand et maigre – une très bonne raison de le déplier et d’utiliser tout cet espace supplémentaire.

Caméra : six sur l’un, deux sur l’autre

Retour en arrière légèrement regrettable avec le RAZR : la configuration plutôt basique côté appareil photo. L’appareil photo situé à l’extérieur est un capteur unique de 16 MP, mais il peut être utilisé avec l’écran secondaire lorsque le téléphone est replié, ce qui pourrait s’avérer utile.
Le Galaxy Fold est quant à lui doté d’une configuration à trois caméras à l’arrière, à l’instar de la plupart des produits phares. Deux capteurs de 12 MP sont reliés par un capteur de 16 MP. Ensuite, vient la caméra selfie 10 MP et le double capteur de profondeur 10 MP et capteur de profondeur 8 MP pour lorsque vous l’utilisez en mode tablette, ce qui porte le nombre total de caméras à six. Pas mal.

Performances et batterie : un RAZR émoussé

Bien qu’il s’agisse du téléphone le plus récent, le RAZR est doté d’un processeur Qualcomm moins performant : un Snapdragon 710 par rapport au Snapdragon 855 de Samsung. Il ne dispose également de moitié moins de mémoire vive, avec 6 Go au lieu de 12 Go. C’est probablement dû aux exigences légèrement plus élevées des écrans plus grands de Samsung, ce qui expliquerait également la batterie beaucoup plus grande : 4235 mAh pour le Fold contre 2510 mAh à l’intérieur du RAZR, bien qu’elle soit fournie avec une charge de 15W TurboPower. Les deux proposent NFC et charge par USB-C.
Ailleurs, Samsung propose 512 Go de stockage en standard, mais sans possibilité d’extension via une carte Micro SD probablement meilleure. Les passionnés de Moto devront cependant faire très attention à la manière dont ils gavent leur téléphone de données – le RAZR ne propose pas de port Micro SD et n’a que 128 Go à bord. Dommage, de nos jours, surtout à un tel prix.

Verdict initial : faux frères ennemis

Un Galaxy Fold vous coûtera environ 2000 € (vous ne préférez pas acheter une petite voiture d’occasion ou un petit bateau à voile sur sa mise à l’eau, pour le même prix ?). Bien que nous n’ayons pas encore de prix pour le nouveau RAZR, on parle de 1 500 $ aux États-Unis, soit sans doute un prix similaire au Galaxy Fold en France. Tout cela, est-ce bien raisonnable, au fond ?
Avec son écran basse résolution, ses entrailles moins puissantes et son appareil photo de qualité inférieure, le RAZR est tout simplement un téléphone moins performant. Malgré leurs similitudes, ces deux téléphones ne sont donc probablement pas, au fond, vraiment en concurrence directe. Mais le design du Motorola semblera plus logique aux yeux du consommateur lambda. Et il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir de la nostalgie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here