Essai – Nissan 370 Z 50th : un demi-siècle et toujours en forme

0
33
Nissan 50 Anniversary Edition 370Z

Elle fut l’un des premiers coupés japonais à avoir conquis l’Amérique… puis le monde, au point d’être devenue une icône. La Nissan 370 Z va bientôt tirer sa révérence, mais célèbre les 50 ans de la lignée avec panache. Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
1969  : le monde se prépare à un certain nombre de révolutions qui changeront à jamais le cours de son existence. Le premier homme sur la Lune, le Concorde, le festival de Woodstock, et l’assassinat du président de la Somalie (bon, ça, on s’en souvient moins). Côté auto, un coupé stylé va faire son apparition et séduire, d’abord les Etats-Unis, puis le reste du monde  : c’est la Nissan 240 Z  ! Lancée en octobre 1969, elle a connu depuis 6 générations et a été produite à plus de 2 millions d’exemplaires, ce qui est remarquable pour une voiture de sport. Aux USA, des spécialistes, notamment sur la Côte Ouest, la restaurent comme à ses premiers jours. Un peu plombée par le malus autophobe qui sévit chez nous, la 370 Z est sur ces derniers jours, ce qui n’empêche pas Nissan de célébrer l’événement avec une version commémorative, la 370 Z 50th Anniversary, que vous ne croiserez pas à chaque coin de rue !

 

Ah bon, et pourquoi ?
Pas à cause de son prix  : 41.200 € pour la version à boîte manuelle à 6 rapports (plus communicative que la boîte auto à 7 rapports, vendue, elle, 43.300 €), mais tout simplement parce que 10 exemplaires seulement sont prévus en France.

 

Et comment on la reconnaît ?
Trop simple  : ses coloris biton, soit noir / gris, soit rouge/blanc, avec dans les deux cas des bandes obliques sur les portières, en hommage à la livrée d’une célèbre version de compétition de la Z. A la différence d’une 370 Z standard, la version anniversaire se passe aussi de becquet à l’arrière, en hommage à la pureté des lignes de la 240 Z originelle. Par ailleurs, l’intérieur est spécifique  : sièges baquet à surpiqûres rouges, levier de vitesse recouvert de cuir rouge en son centre, petits badges commémoratifs ici et là. Enfin, l’équipement, qui part déjà de la version Pack, la plus équipée, est en hausse, avec une caméra de recul (fort pratique, la visibilité arrière n’est pas fantastique lors des manœuvres) et le système de navigation Nissan Connect Premium, plus sophistiqué que sur les Z standard.

 

Et au volant, ça donne quoi ?
La Z est une sportive à l’ancienne et c’est aussi pour cela qu’on l’aime temps. Elle valorise des sensations pures, organiques, mécaniques, qui ont un peu disparu avec les moteurs turbo, le downsizing et les boîtes robotisées super rapides. Avec elle, bien calé dans le siège baquet, on conduit encore vraiment. Le bon gros V6 3.7 est souple et onctueux à bas régime, soyeux en dessous de 3000 tr/mn  ; ses vocalises deviennent plus soutenues à 4000 tr/mn et il se met à pousser fort de 5000 à 7000 tr/mn, avec une faible inertie, étonnante au vu de sa forte cylindrée. La consommation sait rester sous les 9 l/100 en mode balade (évidemment, ça dépasse les 14 l quand on joue un peu). Malgré les performances très correctes (250 km/h chrono, le 0 à 100 en 5,3 secondes, ça envoie du steak  !), on l’apprécie aussi en mode balade, avec un niveau de confort qui reste correct et le V6, toujours souple et plaisant quand on ne le titille pas.

 

Son point fort ?
C’est son côté collector, hyper rarissime, pour un tarif finalement assez contenu (un truc électrique insipide ou un monospace gris qui pue le mazout est souvent facturé plus cher). Bref, la vie étant trop courte (encore plus en ces temps de virus) pour rouler triste, foncez  !

 

Le verdict de Stuff 
Nissan a été le pionnier de l’auto électrique démocratique avec la Leaf, mais n’oublie pas la partie sportive de son histoire. Cette Z qui rend hommage à toute la lignée n’en est, par les temps qui courent, que plus savoureuse !

Les chiffres clé
Moteur : 6 cylindres en V, 3696 cm3
Puissance : 328 ch à 7000 tr/mn
Couple : 363 Nm à 5200 tr/mn
Boîte de vitesse : manuelle, 6 rapports
Poids : 1571 kilos
Vitesse maxi : 250 km/h
0 à 100 km/h : 5,3 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 12,5 l /100 / 13 l/100
Prix : gamme 370 Z à partir de 33.500 €, modèle d’essai à partir de 41.200 €

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here