On a testé… le Bose QuietComfort 45

0
87

Le silence est-il toujours d’or ? Si vous êtes capable de nous citer un casque à réduction de bruit plus présent que le QuietComfort 35 de Bose dans le paysage du matériel audio, on vous donne les clés de Stuff.

Son design pensé pour le confort, son incroyable autonomie et sa réduction de bruit au top ont fait du QC35 un classique que vous pouvez toujours apercevoir dans les transports aujourd’hui, cinq ans après sa sortie. Bose a ensuite sorti son Noise Cancelling Headphones 700, un casque à réduction de bruit customisable se voulant plus «  premium  », et bien qu’il nous ait impressionné, il y a un petit quelque chose dans la simplicité du QC35 qui nous fait toujours revenir à lui. Par conséquent, un successeur tel que le bien évidemment nommé QuietComfort 45 headphones est plus que bievenu. Le QC45 ressemble beaucoup à son prédecesseur et propose un pack de foctionnalités similaire, mais on trouve bien plus de casques à réduction de bruit sur le marché qu’à l’époque du QC35. Alors, est-ce que Bose a fait tout son possible pour garder son numéro 1 en top des ventes  ? Voyons ça.

Design : le mieux est l’ennemi du bien
Si vous essayiez de différencier le QC45 du QC35 lors d’une parade d’identification pour casques, vous pourriez facilement vous tromper au vu de leurs similarités. Mais on ne s’en plaint pas  : comme son prédecesseur, le QC45 ne pèse que le poids de son plastique (donc presque rien) et possède un look sobre sans sembler pauvre.

L’arceau en nylon renforcé à la fibre de verre n’impose que peu de pression sur votre crâne tout en restant solide, et le cuir synthétique des coussinets vous assure de pouvoir le porter pendant de longues périodes de temps sans qu’il ne devienne jamais inconfortable. Nous n’irions pas jusqu’à dire, comme Bose a pu le faire, que «  vous oubliriez presque que vous le porter  », mais le QC45 s’avère aussi exceptionnellement confortable que le WH-1000XM4 de Sony.

Contrairement aux barres de fer cylindriques du NCH 700 qui étaient certes classes mais parfois peu pratiques, les supports du QC45 sont aussi épais que l’arceau, et émettent un «  clic  » parfaitement audible lorsque vous les ajustez, vous facilitant la tâche quand le casque est déjà sur vos oreilles. Les écouteurs peuvent tout deux pivoter et se plier vers l’intérieur, le QC45 s’avère donc aussi transportable que n’importe quel autre casque circum-aural. Bose a également décidé de choisir les boutons du QC35 plutôt que les commandes tactiles du NCH 700. Le bouton de l’assistant vocal se trouve au milieu des contrôles du volume sous l’écouteur droit, et vous trouverez sous le gauche le bouton multi-fonction ANC/mode Aware (sur lequel nous nous pencherons dans une seconde). Vous trouverez également un port jack 3,5mm et un port USB-C pour la recharge.

Caractéristiques  : Moins c’est… Moins
Comme on pourrait s’y attendre, l’objectif principal de la gamme QuietComfort de Bose a toujours été de bloquer toutes sortes de nuisances sonores, comme les cris de bébés, les aboiements et les conversations de machine à café ennuyeuses pour vous permettre d’écouter votre musique en paix. Et heureusement, c’est toujours le cas. Mais Bose a ajouté le mode Aware au QC45, qui est concrètement un mode «  Transparence  » vous permettant d’entendre une partie du monde extérieur.

Un bouton placé sous l’écouteur gauche active le mode Quiet ou Aware mais contrairement à son rival en interne, le NCH 700, il n’existe pas de paramètres ajustables pour l’un ou l’autre des modes. Vous avez le choix entre un mode à réduction de bruit, ou ce qu’un mode «  Transparence  » devrait être d’après Bose, ni plus, ni moins. Et en parlant de ce dernier, nous apprécions l’équilibrage que Bose a choisi. Souvent, le mode «  Transparence  » d’un casque amplifie bien trop les sons visés, vous plaçant presque dans les collants d’un héros capable d’entendre une araignée à 5km de distance.

Mais le QC45 s’assure que vous entendiez un mélange correct et agréable de votre musique et des sons extérieurs qu’il vous est nécessaire d’entendre. Néanmoins, nous avions été habitués à pouvoir régler ce mode ainsi que l’ANC nous-même. Il est également impossible de couper totalement la réduction de bruit. Vous devrez choisir entre le mode Quiet ou Aware, sans autre juste milieu.

On ne trouve pas non plus d’égaliseur dans l’application Bose Music (déjà somme toute simpliste), ce qui s’avère être une déception. Nous savons bien que l’expérience QC se veut avant tout d’une sobriété exemplaire, mais le prix du 45 n’appartient pas à la même catégorie que son prédecesseur, et dans une fourchette pareille un égaliseur devrait vraiment faire partie du matériel de base. Ne vous attendez pas non plus à trouver une fonction de pause automatique lorsque vous enlevez votre casque ni à le voir s’éteindre automatiquement lorsque vous ne le portez pas pendant un moment. Enfin, vous ne trouverez rien de similaire au mode «  Speak-to-Chat  » de Sony (qui met votre musique en pause lorsque vous parlez à quelqu’un) mais, pour être sincère, elle n’est pas vraiment essentielle.
Le QC45 est un casque Bluetooth 5.1 qui supporte les codecs AAC et SBC, mais ne propose toujours pas l’aptX ou l’aptX HD pour le streaming haute-résolution. Vous pouvez le connecter à deux appareils en simultané (vous devrez en déconnecter un pour en ajouter un troisième), et nous n’avons jamais eu de problèmes avec la technologie multipoint au cours de notre test. Elle fonctionne très bien, et chaque fois que vous allumerez votre casque, la voix robotique et serviable de Bose vous indiquera à quels appareils vous êtes connecté. Vous pouvez utiliser l’assistant vocal natif de votre téléphone en une pression longue du bouton multi-fonction, mais un mode main-libres Alexa ou Google Assistant n’est pas pré-installé.

Performances et autonomies  : prévues pour le long terme
Comme nous l’avons dit, ne pas pouvoir personnaliser les paramètres de la réduction de bruit est une déception, mais Bose n’en reste pas moins l’une des meilleures entreprises pour nous isoler de tout type de nuisances sonores. Nous avons pu réduire le bruit des machines à laver et des travaux à un murmure à peine audible, et bien que nous n’ayons pas encore pu organiser le duel ultime entre le QC45 et l’ennemi juré de l’ANC, l’avion, nous n’avons aucun doute quant au fait qu’il pourrait probablement réduire sans soucis le bruit incessant du moteur.

On peut donc l’affirmer, la réduction de bruit de Bose est toujours aussi incroyablement efficace, et un microphone externe a été ajouté pour améliorer la qualité de vos appels. Le QC45 isole votre voix tandis qu’un algorithme d’annulation de bruit filtre le reste. Le NCH 700 reste toujours le roi de la qualité d’appel mais tant que vous ne répondez pas à côté d’un orchestre en répétition, le QC45 reste un rival à ne pas prendre à la légère.

En terme de qualité sonore, le QC45 nous semble très proche de son prédécesseur, à comprendre qu’il n’offre peut-être pas le plus grand nombre de détails sonores ou de basses, mais qu’il n’en reste pas moins un casque polyvalent très bien équilibré.

Nous avons écouté tout l’album Blue Weekend de Wolf Alice en une seule fois et le QC45 nous a offert une merveilleuse expérience immersive, même s’il n’est peut-être pas aussi impressionnant que le WH-1000XM4 de Sony qui reste notre casque à réduction de bruit favori. Mais si vous préférez que votre musique vous recouvre comme un voile plutôt qu’elle ne vous percute d’un seul coup (ce qui semble préférable sur un vol longue durée, par exemple) alors nous vous conseillerions plutôt le QC45, surtout quand il est question d’un équilibre parfait entre performances sonores et réduction de bruit efficace.

Enfin, l’autonomie  : réussir à atteindre 24h sur une recharge totale est une légère amélioration des déjà impressionnantes 20h d’autonomie du QC35 II. En USB-C, cela vous prendra 2h50 pour effectuer une recharge totale, et vous pouvez obtenir 3h d’autonomie en à peine 15 minutes de charge. Tout ces chiffres que nous venons de citer indique que le QC45 deviendra bien vite un indispensable des voyageurs aériens.

Bose QuietComfort 45 : le verdict
Le QC45 de Bose est destiné à faire de belles ventes pour les exactes mêmes raisons que son prédécesseur. Ils sont très confortables, incroyablement simples à utiliser et si vous ne pensez pas qu’ils font partie des meilleurs casques à réduction de bruit du marché, alors on ne sait pas ce qu’il vous faut. Surtout qu’avec l’autonomie que ce casque a, vous pourrez difficilement penser avoir fait le mauvais choix  !

Certains disent que la qualité sonore de Bose a tendance à manquer de puissance et de dynamisme comparée à ses rivaux, mais nous pensons sincèrement que la plupart des gens seront très satisfait par le son du QC45, et ce peu importe leur genre musical favori.

Néanmoins, son manque d’options pourrait s’avérer problématique pour certains. Pas d’égaliseur inclut dans l’appli, pas de pause automatique en appel, et pas de personnalisation pour l’ANC ou le mode «  Transparence  ». Ils ne s’éteindront même pas d’eux-même si vous oubliez de le faire. Le XM4 de Sony, le plus grand rival du QC45, propose tout cela à seulement 30£ de plus (sans parler des nombreuses promotions au sein desquelles il est proposé encore moins cher). Certaines de ces options pourraient bien entendu être ajoutées au travers de futures mises à jour, mais nous pensons que Bose est peut-être allé trop loin dans son approche «  juste l’essentiel  », cette fois-ci. Après tout, le marché est désormais bien plus compétitif qu’à l’époque du QC35.

Néanmoins, si ces absences n’ont pas d’importance pour vous, alors le QC45 est un casque diablement efficace dans ce qu’il sait faire, et qui fonctionnera parfaitement bien jusqu’à la sortie du Q55.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here