On a testé l’Apple iPad Mini (2021), et il ne manque pas d’Air

0
162

L’iPad Mini de 2012 était la toute première tentative de mini tablette d’Apple, produite en réponse à la concurrence croissante d’Android. Mais en terme de puissance et d’applications ambitieuses, la tablette d’Apple a toujours été en tête – et cela n’a pas changé avec ce nouveau modèle. En bref,  l’iPad Mini vous offre l’expérience iPad complète, sans compromis, avec l’avantage de la compacité en plus. Mais tient-il la route en tant qu’appareil à part entière, et Apple a-t-il fait le bon choix en le faisant passer de produit d’entrée de gamme à produit de milieu de gamme ?

Design : contours sans détours
Loin d’être une imitation du traditionnel iPad, le nouveau Mini ressemble plutôt à un iPad Air qui aurait rétréci à la machine. Le bouton Home a disparu pour laisser place à une toile vierge encadrée d’un contour visible mais discret. Il est beau et agréable à prendre en main, en plus d’être juste sous la barre des 300 g, le rendant à peine plus lourd qu’un grand smartphone équipé d’une coque, avec une meilleure répartition du poids. Grâce à ses dimensions inférieures à du A5, vous pourrez le faire rentrer dans votre sac, vos dossiers et même une poche un peu large.

Caractéristiques : marcher dans les pas de son préd-Air-cesseur
Après avoir récupéré le look de l’iPad Air, il lui pique aussi sa fiche technique et la pousse même plus loin : le Touch ID se trouve dans le bouton d’allumage, l’USB-C est bien présent et le Mini est équipé d’un écran laminé anti-reflets True Tone/Wide Colour qui peut monter jusqu’à 500 nits de luminosité. L’écran de cet iPad est plus net que n’importe quel autre à 326ppi – une nécessité, puisque vous le tenez plus prêt de votre visage. Le rendu est vraiment bon, même si l’absence des 120Hz de la technologie ProMotion des modèles Pro se fait sentir. La puce A15 des derniers iPhones est par contre bien présente, et prouve son efficacité même sur les applis et jeux les plus gourmands. Les nouveaux haut-parleurs stéréo en mode paysage font preuve d’une puissance étonnante, et les soucis d’image stéréo rencontrés en mode portrait sont moins présent que sur l’iPad Air.

Écosystème : ratio pas au point
Grâce à la présence de l’USB-C, le choix des accessoires devient bien plus large, et il en va de même pour le stockage externe. L’une des mentions essentielles reste la compatibilité à l’Apple Pencil seconde génération : le gribouilleur d’Apple fonctionne merveilleusement bien avec les Quick Notes de l’iPadOS 15 et se connecte parfaitement bien à l’appareil pour se mettre en charge.

IpadOS n’est aucunement limité, même si utiliser Split View sur un écran 8,3” est toujours un peu comique. La chose qui nous inquiète le plus reste le nombre d’applications et de jeux qui ne remplisse pas encore la totalité de l’écran, on suppose à cause du ratio 14:9.

Ça devrait se régler avec le temps et les mises à jour, mais on ne peut s’empêcher d’avoir l’impression que le problème est plus large que ça puisqu’Android n’a pas ce problème. D’autant plus que bon nombre d’applis et de jeux n’ont jamais été mis à jour pour l’iPad Pro – mais la taille de l’écran de cette tablette rend cette perte d’espace moins problématique.

Appareil photo : une approche frontale et cadrée
Vous n’avez pas envie de passer pour une de ces personnes qui utilisent leur tablette comme un appareil photo géant ? Dans ce cas, la taille réduite de l’iPad Mini vous fera sentir moins ridicule. Vous ne vous en servirez pas en tant qu’appareil photo principal, mais passer de la caméra arrière 8 MP de l’ancienne génération à une 12 MP est plus que bienvenue. Les résultats obtenus sont comparables à l’iPhone 11 ou à l’iPad Air 4ème génération – ce dernier n’a néanmoins pas un flash LED True Tone, contrairement à vous.

Mais le cœur de la bête reste sa caméra frontale, la même grand-angle 12 MP qu’on trouve dans toutes les barres photos iPad, l’iPad Air de l’an dernier mis à part. La différence de qualité d’image se fait sentir lors des appels vidéos, et grâce à son champ de vision de 122° et sa fonction « Cadre centré », l’appareil peut maintenant vous suivre dans toute la pièce.

Prise en main : besoin d’un coup de main ?
La taille du Mini laisse supposer que vous ne l’utiliserez que dans certains cas spécifiques, et cela se confirmera une fois que vous l’aurez dans les mains. L’interface n’est pas des plus pratiques, notamment pour taper un texte, mais nous n’avons par contre rencontré aucun problèmes en nous servant des applis d’éditeur photo et de création de musique (tant qu’elles n’étaient pas surchargées de fenêtres).

L’Apple Pencil offre une aide non négligeable pour faire des sélections précises, et devient quasi-essentiel lorsqu’il s’agit de dessiner ou d’utiliser des applications comme MindNode. Pour ce qui est des jeux, le Mini est léger et les contrôles virtuels sont facilement accessibles, même si une manette pour portable améliorerait sûrement l’expérience vidéoludique.
Le critère qui décidera de si vous aurez besoin d’acheter un (ou plusieurs) autre iPad reste la fréquence à laquelle vous aurez besoin de taper des textes. Comme nous avons déjà pu le dire, Apple ne veut clairement pas que vous vous contentiez d’un seul appareil pour tout faire, mais plutôt que vous en ayez plusieurs pour diverses utilisations. Néanmoins, si on pouvait y ajouter un clavier et un pavé tactile grâce à la compatibilité USB-C en plus de le brancher à un écran externe, il n’y aurait pas de raisons pour que cet appareil ne deviennent pas votre seul ordinateur en plus d’être votre unique iPad.

Concurrence : un plein panier – mais seulement des Pommes…
À ce prix il est clair qu’Apple ne joue pas dans la même cour que les tablettes bas de gamme d’Android. Si vous cherchez une tablette pour vous poser devant Netflix, faire des recherches internet et jouer à quelques jeux, vous voudrez prendre une Amazon Fire HD. Parce que de son côté, Apple a décidé de sortir l’expérience iPad complète sur un modèle réduit, couplé à un million d’applications totalement optimisées (plutôt que des applis téléphones mal adaptées).
Une ambition à cette échelle s’étend bien au-delà de ses rivaux, la seule compétition à laquelle Apple fait face s’avère donc être ses autres produits. Vous voulez un écran plus large ? L’iPad Air ne coûte qu’une centaine d’euros de plus – même si son appareil photo moins efficace et l’absence de 5G pourrait poser problème, selon ce que vous recherchez. La puissance, la longévité et l’écran de l’iPad standard sont moins bons, mais si vous recherchez un iPad pour un budget abordable, il sera désormais votre seule option : le Mini n’appartient désormais plus à cette catégorie.

Remarques en vrac

  • Les boutons de volume ont été déplacés sur le même côté que le bouton d’allumage, mais leurs rôles s’inversent selon l’orientation de la tablette – un ajout fort sympathique.
  • La facilité avec laquelle on peut étouffer le son des haut-parleurs en pleine partie est incroyablement agaçante. Nous avons fini par découvrir qu’avoir les boutons de volume en haut à droite aidait à pallier à cela.
  • La version cellulaire de cet iPad supporte la 5G, vous offrant des téléchargements à grande vitesse – si vous avez la chance de vous trouver dans une zone 5G active.
  • Pas de clavier « Magic Keyboard » pour l’iPad Mini, tout comme il n’existe pas de claviers externe Apple. Espérons que des entreprises tierces comme Brydge s’occuperont de parer à ce manquement.

Apple iPad Mini (2021) : verdict
Peu de temps après le dernier Apple Event, l’entreprise a du faire face à une vague de critiques disant que ses prix ne faisaient qu’augmenter sans que rien de révolutionnaire ne sorte. Et l’iPad Mini poursuit cette voie, notamment à la suite de l’iPad Air de l’an dernier et du redesign de l’iPad Pro.
L’important ici est de savoir si les nouveautés et changements ont un sens, et pour l’iPad Mini ce dernier modèle est une véritable transformation que ce que ce soit en terme de design, d’écran, de connectivité ou de pure puissance. Vous devrez néanmoins contrebalancer tout ça avec une nette hausse des prix et vos propres priorités. Mais si vous vous concentrez avant tout sur la portabilité, que vous n’avez pas besoin d’un clavier traditionnel pour vos utilisations les plus courantes et que vous avez des yeux suffisamment bons pour un écran plus petit et net, alors le nouvel iPad Mini pourrait parfaitement vous correspondre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here