Essai – Mazda MX-5 Eunos Edition : la petite robe noire

0
213

Mazda France rend hommage à cette légende qu’est la MX-5 avec cette série limitée Eunos Edition. Toujours aussi craquante, elle distille un plaisir de conduite authentique et intemporel. Attention, il n’y en aura que 110 exemplaires ! Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
C’est la rencontre entre deux univers essentiels de l’histoire de Mazda. D’un côté, la MX-5, le chouette pétillant roadster vendu à plus de 1,1 millions d’exemplaires depuis sa sortie et dont on vous a déjà parlé. De l’autre, Eunos, qui fut de 1989 à 1996, la branche «  chic  » de Mazda, un peu comme Infiniti l’est pour Lexus et Acura pour Honda. En 1992, Eunos fit une MX-5 «  S Limited  », qui se distinguait par une sellerie rouge, une peinture noire et des jantes exclusives. Mazda France rend hommage à ce modèle avec cette très exclusive MX-5 Eunos Edition, limitée à 110 exemplaires, et dont nous avons pu prendre le volant du numéro 1. C’est pas chic, ça  ?

Du coup, qu’a t’elle de spécial ?
Conçue uniquement sur le modèle 1.5 de 132 ch (le 2.0 de 184 ch, que nous avons déjà essayé, reste au catalogue dans d’autres configurations), la MX-5 Eunos Edition se distingue donc par sa livrée  : peinture extérieure Jet Black Mica contrastant magnifiquement avec une très belle sellerie en cuir Nappa rouge «  Burgundy  » perforé, jantes forgées de 16 pouces Rays construites au Japon, elle en jette, non  ? Petite attention supplémentaire  : elle est livrée avec ses badges numérotés et un porte-clé spécifique.

Et au volant, ça donne quoi ?
Une MX-5, quelle que soit sa configuration, c’est toujours un grand moment de bonheur  ! Et ce d’autant que l’on peut compter sur un équipement complet  : Apple CarPlay, caméra de recul, sièges chauffants, alerte de maintien de ligne, régulateur de vitesse, tout se passe bien avec une belle ergonomie.
Tout commence, et bien, par le feeling que l’on ressent en s’installant derrière le volant (dont la jante aurait pu être un brin plus épaisse)  : la direction est précise, le levier de vitesses est franc, avec des débattements courts, on décapote d’un simple mouvement de la main, en deux secondes. Assis au plus près de la route, entre la précision de la conduite, le moteur qui n’hésite pas à grimper à près de 7500 tr/mn, mais qui se montre encore conciliant en mode balade, on savoure l’un des derniers moments de liberté automobile (quand tout sera électrique et connecté, ce ne sera pas le même voyage  !), en ayant envie de prendre des départementales, le nez au vent, sans but précis, sans même chercher à rouler vite. Le 1.5 offre des performances suffisantes, la poussée n’est pas violente, mais comme l’auto pèse moins d’une tonne, le plaisir de conduite reste garanti  !
Une MX-5, c’est carpe diem !

Son point fort ?
Le concept magnifiquement pensé dès le départ  : face aux SUV boursouflés et lourdingues, la MX-5 renvoie aux pages les plus nobles de l’histoire de l’automobile. Légèreté, simplicité, authenticité. Rien que pour cela, cette auto est magique  !

Le verdict de Stuff 
Si l’Eunos Edition n’apporte qu’une plus value esthétique, elle ajoute une touche de rareté et d’exclusivité à cette auto mythique et férocement indispensable. Rien que pour cela, on se doit d’en avoir une dans son garage !

Les chiffres clé 
Moteur 4 cylindres en ligne, 1496 cm3
Puissance  : 132 ch à 7000 tr/mn
Couple : 152 Nm à 4000 tr/mn
Boîte de vitesse  : manuelle, 6 rapports
Poids : 996 kilos
Vitesse maxi : 204 km/h
0 à 100 km/h : 8,2 secondes
Conso officielle / de l’essai : 6,1 l/100 / 6,5 l/100
Prix : à partir de 34 600 €, gamme MX-5 à partir de

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here