On a testé… la Devialet Phantom 1 108 dB

0
515

Devialet est sûrement l’entreprise française que vos voisins détestent le plus. Ses produits audio design qui coûtent beaucoup d’argent, ont un style unique et offrent un raffinement sonore impressionnant… parfois à des niveaux de décibels très élevés.

Dans le cas de ce petit monstre sans fil, l’indice est dans le nom. Cent huit décibels, c’est à peu près le même niveau qu’un concert en direct moyen – et associés par paire, on vous laisse imaginer… Sachez que vous pourriez devenir partiellement sourd rien qu’en lisant ceci.


Mais tout d’abord, démêlons l’histoire quelque peu compliquée du Devialet Phantom 1 108dB. Alors, le Phantom Reactor que nous avons vu en 2019 s’appelle maintenant le Phantom II, et le Phantom original est maintenant le Phantom I, disponible en deux versions, notées 103 ou 108 dB. Vous nous suivez toujours ?

DESIGN : ÉCLIPSE TOTALE
Ils ne ressemblent pas à des haut-parleurs, mais c’est tout le principe d’un design anticonformiste, non ? Chaque enceinte possède un tweeter en titane à l’avant, protégé par une grille élégante, apparemment inspirée par la conception des jardin français du 18e siècle. Les seules connexions physiques à l’arrière concernent Ethernet, l’optique Audio et, bien sûr, l’alimentation secteur. Si vous souhaitez connecter une platine vinyle, vous devrez ajouter un Arch, qui se connecte au Phantom via Wi-Fi.


Vous voulez dépenser encore plus d’argent ? Ces engin mesurent 34 cm de profondeur et pèsent plus de 11 kg, donc à moins que vous n’ayez une étagère substantielle, vous voudrez également investir dans un Devialet Tree (399 €) pour chaque enceinte Ce support élégant tiendra un Phantom 1 à « hauteur d’écoute idéale » et cachera le câble d’alimentation dans son pied. Le petit Treepod ne coûtera quant à lui que 279 €.
Nos jumeaux Phantoms sont classe en noir, mais ils sont également disponibles en blanc avec des reflets dorés.

CONFIGURATION : AU DOIGT
Obtenir un Phantom 1 opérationnel se résume à installer une app (Android ou iOS), à se connecter à votre Wi-Fi, puis, avant de pouvoir réellement coupler votre source musicale, à donner une petite tape au haut-parleur, auquel il répond avec un léger souffle. Non, nous ne savons pas pourquoi, mais c’est classe. Vous pouvez utiliser cette appl pour contrôler le volume et activer un mode nuit qui régule un peu les basses. Vous préférez vous prélasser dans votre liste de lecture de raretés de Supertramp ? Une télécommande élégante et extrêmement lisse permet de régler le volume et de gérer les commandes habituelles de lecture / pause / saut. Il s’agit évidemment d’une enceinte Bluetooth, mais vous bénéficiez également de la compatibilité Apple AirPlay 2 et Spotify Connect, et cet engin est certifié pour une utilisation avec la plate-forme musicale Roon.

PERFORMANCES : EFFET DE SOUFFLE
Ce nouveau Phantom dispose d’une nouvelle puce de traitement audio qui promet moins de distorsion et une meilleure consommation d’énergie que les modèles précédents. Ici, on plonge dans les acronymes : ADH correspond à l’amplification hybride analogique / numérique, SAM est pour la correspondance active des haut-parleurs (un algorithme assurant une «fidélité extrême») et HBI doit être pour l’implosion des pulsations cardiaques. Bref, les basses sonnent plus que bien.
Le DAC 24 bits / 96 kHz de Devialet est peut-être plus important, car il convertit de manière experte vos fichiers sources numériques en un signal audio analogique.
Le son d’un haut-parleur en mono est impressionnant ; le son de deux est tout simplement spectaculaire. Ils sont absurdement bruyants mais totalement contrôlés, et restent exempts de distorsion presque tout au long. Il peut être un peu déconcertant de voir ces dômes en aluminium battre au rythme de la musique, mais ils semblent s’amuser – et nous aussi.

Les basses sont phénoménale mais il y a une vraie fidélité en termes de stéréo : adoptez la position d’écoute parfaite et vous pouvez presque la voir devant vous comme un filet de tennis tendu entre les haut-parleurs, avec des instruments et des voix perchés le long du filet.
Le mode nuit est quelque chose que vous pouvez presque ressentir plutôt qu’entendre : le son est toujours énorme mais il y a nettement moins de « bruit » dans les basses ; dans certaines situations, et avec certains types de musique, vous pourriez même en venir à préférer ce mode. Quoi qu’il en soit, il n’y a aucune perte de clarté ou d’équilibre lorsque vous réduisez le volume à des niveaux favorables à la conversation.
Le bruit de fond est suffisamment bas pour que vous puissiez presque oublier qu’ils sont allumés, même lorsqu’ils sont montés assez haut. Mais soyez prudent : à un moment donné, nous avons perdu la connexion Bluetooth pendant un moment, et lorsque nous l’avons rétablie, le le volume avait pour une raison maléfique été réglé par défaut à 100% – au milieu d’une chanson, à 23 heures. Trois secondes de chaos à combattre les décibels et à le baisser.

VERDICT DEVIALET PHANTOM 1 108 DB, 2 790 €
Nous n’allons pas nous inquiéter des questions de rapport qualité-prix ici : si vous pouvez vous permettre d’acheter un Phantom 1 108dB, ou de préférence deux d’entre eux – et si vous avez une pièce assez grande (et assez chic) ​​pour les accueillir – alors il n’y a aucune raison pour ne pas vous faire plaisir. Elles sont belles, sonnent superbement et vos voisins le méritent vraiment. Un son haut de gamme pour correspondre au design audacieux… Mais surtout, un son pur !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here