Essai – Volkswagen ID.3 : rencontre du troisième type

0
53

Sans aucun doute, la Coccinelle et la Golf furent de vraies révolutions du monde automobile. La ID.3 pourrait avoir le même statut, car VW veut cette fois réinventer la voiture du peuple, mais électrique. Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
This is a revolution ! Bah si, regardez  : nul ne peut contester l’impact gigantesque qu’ont eu la Coccinelle et la Golf sur l’histoire de l’automobile et la culture populaire. Tout le monde a un souvenir avec une Cox (tenez, moi, j’en ai eu 5, des 1600 des 70’s  !) ou une Golf, non  ? Eh bien, mesurez la hauteur de l’enjeu, car VW pense nous refaire le même coup, pas moins, en nous ressortant la «  voiture du peuple  » (pour ceux nés hier matin  : Volks : peuple ; Wagen  : voiture), mais celle là est bien du troisième millénaire  : tout électrique !

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
Tout, évidemment ! Côté taille, l’ID.3 mesure 2 cm de moins que la Golf 8, essayée récemment (4,26 m contre 4,28), mais repose sur une toute nouvelle plateforme qui intègre les batteries dans le plancher. Du coup, tout le volume habitable, l’ergonomie et la répartition des masses sont spécifiques. Parmi les éléments qui montrent que cette auto est bien entrée dans l’ère moderne, «  l’expérience de conduite  » démarre dès la première approche  : sur cette 1st Edition, approchez avec la clé dans la poche. L’auto vous reconnaît et les feux à LEDs s’allument. Asseyez-vous sur le siège  : hop, par magie, le contact est mis. Pressez la pédale de frein  : hop, second coup de baguette, le moteur électrique est prêt à partir, en actionnant le sélecteur de vitesse, via une petite molette rotative à droite du tableau de bord  ! Vraiment, tâtonner dans le noir pour trouver où mettre sa clé de contact sous le volant, c’est so révolution industrielle !

Et sous le capot ?
On oublie les premières expériences de la marque avec le e-Up  ! et e-Golf. Là, tout est nouveau : le moteur électrique est assez puissant (204 ch et 310 Nm, ça fait de belles reprises pour s’insérer dans le trafic  !) et, au début, est alimenté par une batterie de 58 kWh offrant 420 kilomètres d’autonomie (théorique). Plus tard, VW annonce que l’ID.3 aura aussi droit à une batterie de plus grosse capacité (77 kWh), tandis que l’on entend également parler d’une version d’accès à 45 kWh. Ce qu’il faut noter, c’est que l’ID.3 a accès à des systèmes de recharge rapide en borne 100 kW  : elle peut donc refaire le plein d’énergie en récupérant environ 300 km d’autonomie en 30 minutes. Si vous n’avez qu’une prise domestique à la maison, recharger les batteries prendra une trentaine d’heures. Entre les deux, et pour un usage quotidien peace of mind, une wallbox permet de recharger dans la nuit.

Et au volant, ça donne quoi ?
C’est très cool, bien évidemment ! Dans cette finition 1st Edition, au volant blanc, la sensation d’espace et de luminosité est très agréable. Bien entendu, comme dans toute voiture électrique, le silence et les reprises instantanées n’ont d’égale que la douceur et la sérénité de la conduite  : l’ID.3 ne déroge pas à la règle, elle est très agréable et absolument recommandable pour le quotidien. Elle n’est pas parfaite, cependant  : le mode de freinage régénératif aurait pu être plus puissant, et offrir une fonction «  one pedal  » comme la Nissan Leaf  ; le feeling de la pédale de frein manque d’attaque au début, et une fonction «  hold  » qui bloque l’auto à l’arrêt au feu aurait été appréciable. Mais l’ID.3 se rattrape avec l’excellent feeling de conduite, les suspensions confortables et surtout sa bonne autonomie qui lui permet, même en hiver, avec chauffage et radio, d’envisager largement plus de 300 kilomètres d’autonomie  ; sachant que la moyenne des trajets quotidiens tourne, en France, autour des 50 kilomètres, c’est parfait. Enfin, l’ergonomie de bord est très épurée, comme dans la nouvelle Golf, avec un maximum de commandes tactiles. Cela fait moderne mais demande une petite acclimatation. Autre excellent bon point  : un rayon de braquage redoutablement court. Avec elle, en ville, vous êtes le roi des créneaux  !

Son point fort ?
C’est sa conception qui permet d’avoir beaucoup de batteries dans un engin assez compact pour être utilisé en ville sans soucis. Ce sera encore plus le cas avec le modèle 77 kWh. En tous cas, l’offensive électrique de VW est bien là, preuve en est de l’ID.4, un petit SUV, dont la commercialisation est imminente !

Le verdict de Stuff 
VW est définitivement entré dans l’ère moderne avec cette ID.3 séduisante sur le papier comme à l’usage. Il ne reste plus qu’à développer le réseau de recharge pour qu’elle devienne aussi incontournable qu’une Cox’ ou qu’une Golf… dont VW vient de présenter la GTI mk8, pour satisfaire les indécrottables petrolheads…

Les chiffres clé 
Moteur électrique synchrone à aimants permanents
Puissance  : 204 ch
Couple  : 310 Nm
Boîte de vitesse  : 1 rapport fixe
Poids  : 1794 kilos
Vitesse maxi  : 160 km/h
0 à 100 km/h  : 7,3 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 15,5 kWh/100 / 20,3 kWh/100
Prix  : gamme à partir de 37.990 €, modèle d’essai 1st Edition à partir de 44.990 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here