Essai – Suzuki Swace Hybrid : un océan de douceur

0
119
Suzuki Swace Décembre 2020

Ce break hybride incite à une conduite apaisée comme peu d’autres automobiles sur le marché. Pratique, sobre, fonctionnel, le Swace est un choix rationnel pour les familles comme pour les professionnels. Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
On vous en a déjà parlé dans le cadre de l’essai de l’Across, un SUV hybride rechargeable aux compétences étendues  : Suzuki, chantre de l’hybridation «  light  » avec sa gamme d’autos polyvalentes (Ignis, Swift…) a noué avec Toyota un partenariat pour accélérer leur stratégie d’hybridation, avec des autos disposant de plus grosses batteries. Cela a été le cas avec l’Across, qui est une sorte de Toyota RAV4 Hybrid rebadgé, ainsi que de la Swace, qui est une Corolla Touring Sports Hybrid elle aussi proposée sous le blason Suzuki.

 

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
Pour Toyota  : rien. Pour Suzuki  : tout. La Swace permet ainsi à Suzuki d’offrir dans sa gamme un break familial au design élégant et affirmé, avec une technologie «  green  », des émissions et des consommations vraiment maîtrisées  : officiellement, la Swace Hybrid consomme 4,5 l/100, ce qui est remarquable pour un break familial de 4,66 m de long (et 596 litres dans le coffre et même 1600 litres avec la banquette rabattue, pas mal, vu que Suzuki est plutôt spécialiste des «  petites  » voitures). Pour différencier la Swace Hybrid de sa cousine, on fera un focus sur le bouclier avant, redessiné. Vous êtes doué au jeu des 7 erreurs  ? La calandre est plus petite, deux écopes entourent les anti-brouillards. L’ensemble est stylé.

 

Et sous le capot ?
Il n’y a aucune différence avec la Toyota Corolla Touring Sports  : on a donc un moteur 4 cylindres essence de 1.8 associé à un moteur électrique développant 72 ch, alimenté par une petite batterie Li-Ion de 1,3 kWh, pour une puissance cumulée de 122 chevaux. Rien d’extraordinaire, mais l’auto n’est pas trop lourde  : les performances sont correctes dans le trafic actuel, avec 180 km/h en pointe et le 0 à 100 couvert en 11,1 secondes. Si toutefois vous avez besoin de performances, alors la cousine Toyota revient sur le devant de la scène puisque la Corolla Touring Sports est disponible aussi avec un moteur Hybrid 2.0 de 184 chevaux.

 

Et au volant, ça donne quoi ?
A part le cache du volant, rebadgé Suzuki, et un revêtement de sièges différents, l’intérieur est, vous l’avez deviné, identique à la Toyota Corolla Touring Sports. Et ça, ce n’est pas une mauvaise nouvelle en soi  : mis à part l’absence de GPS (à ce prix, mais oui, même si la marque s’en défend en disant que tout le monde utilise Waze sur son CarPlay), on est sur un intérieur bien agencé, bien conçu et super confortable. Le confort, c’est d’ailleurs la valeur première de cette auto, dans laquelle les longs trajets se déroulent en toute sérénité, et presque en silence. On apprécie l’ergonomie, la qualité de construction, le confort, le silence à bord  : boîte «  auto  » sur D, on se laisse mener en douceur et l’on comprend vite que c’est avec une conduite apaisée que l’on profitera le mieux de cette auto. Dans le trafic, on passe du mode électrique au thermique dans une transition impeccablement douce, sans heurts, sans bruits, et cette auto agit comme une sorte de tapis volant. Mieux  : à son volant, on se prend même facilement au jeu de l’éco-conduite, cherchant à optimiser les moments en roue libre pour moins consommer, à relancer en souplesse pour que le moteur thermique puisse assister le moteur électrique. Vu les problématiques actuelles de densité et de sécurité routière, la Swace Hybrid est une auto parfaitement en phase avec son temps…

 

Son point fort ?
Confortable, moelleuse, même, sans être pataude, la Swace Hybrid est surtout très agréable au quotidien, en ville, dans les embouteillages. Le mode «  EV  » peut être verrouillé en ville  : dans ce cas, la petite batterie autorisera environ 2 kilomètres en mode tout électrique. Mais dans tous les cas, sa sobriété en ville et sur route est remarquable !

 

Le verdict de Stuff 
Certes, c’est une Toyota rebadgée, et alors  ? La base est bonne, le look est agréable, l’agrément est sans faille et le tarif est compétitif. Et, bien entendu, elle est parfaitement équipée pour le confort comme pour la sécurité. Bref, voici le genre d’auto dont on n’attendait pas grand-chose et avec laquelle on a passé une excellente semaine au volant.

 

Les chiffres clé 
Moteur  : 4 cylindres en ligne + moteur électrique
Cylindrée  : 1798 cm3
Puissance  : 122 ch à 5200 tr/mn
Couple  : 142 Nm à 3600 tr/mn
Boîte de vitesse  : e-CVT
Poids  : 1400 kilos
Vitesse maxi  : 180 km/h
0 à 100 km/h  : 11,1 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 4,5 l/100 / 5,4 l/100
Prix  : gamme à partir de 23.550 €

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here