Essai – Renault Megane E-Tech Hybride rechargeable, sobre et discrète

0
91
2020 - Nouvelle Renault MEGANE

C’est une valeur sûre du marché automobile français, la Renault Megane  ! Alors qu’une nouvelle version, 100 % électrique, a déjà fait son apparition, «  l’ancienne  » fait de la résistance tout en restant au goût du jour avec cette version hybride rechargeable, qui a bien des arguments. Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
Depuis 1995, la Megane (qui succédait alors à la Renault 19) est l’une des autos préférées des français. Efficace, confortable, bien équipée, elle a su s’imposer au travers de quatre générations, vendues à plus de 7 millions d’exemplaires depuis le début. Voire de 5  : la Megane E-Tech, 100 % électrique est déjà disponible. Mais la quatrième génération, lancée en 2016 et restylée récemment (indice  : les feux arrière à LEDs disposent d’une nouvelle signature, plus élancée), n’a pas tiré sa révérence, en proposant encore une grande variété de mécaniques. Toutefois, c’est notre version d’essai, hybride rechargeable qui est sans aucun doute la plus dans l’air du temps.

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
Cette Megane PHEV est d’abord apparue en break, avant d’être disponible en classique berline à 5 portes. Trois niveaux de finition sont au programme  : Evolution, Techno (notre modèle d’essai) et RS Engineered.

 

Et sous le capot ?
La Megane offre encore une grande variété de motorisations, du Diesel 115 ch pour les gros rouleurs, aux essence (140, 160 ch, ainsi que les 300 ch de la sulfureuse RS). Notre version hybride rechargeable dispose d’un classique 4 cylindres 1.6 (d’une puissance de 91 chevaux) complété par deux moteurs électriques (l’un de 66 ch, l’autre de 34 ch), pour une puissance globale cumulée de 160 chevaux. Une batterie de 10,4 kWh permet un peu plus de 60 kilomètres d’autonomie sur les batteries, en ville. Voilà qui est un peu mieux que celle de la première version PHEV, sur le break Estate, qui disposait de 9,8 kWh. La batterie se recharge en 5 heures sur une prise domestique. Notons toutefois que pour placer les câbles et la batterie, le coffre a vu sa capacité réduite de 473 à 308 litres.

 

Et au volant, ça donne quoi ?
Jolis sièges, bonne position de conduite, équipement complet (nous avons toutefois eu quelques bugs d’info-divertissement  : écran qui devient noir, GPS qui ne se lance pas, appairage téléphonique qui saute…), on se sent tout de suite à l’aise dans cette Megane, qui ne surprend pas son conducteur. Le confort de suspensions, le silence à bord et la douceur générale de conduite font partie de ses qualités. Côté autonomie, j’ai pu faire une bonne quarantaine de kilomètres (avec la radio et la clim’, fortement sollicitée en ce moment), ce qui n’est pas mal. Sur la route, ne mettez pas trop d’espoir dans les 160 chevaux annoncés, car l’on se demande parfois où ils sont (surtout quand vous avez connu les 160 chevaux des premières Renault 5 Turbo  !) et la boîte de vitesse à crabots, pour être peut-être une merveille de technologie, surprend parfois par la gestion de ses rapports (2 sont dédiés à la motorisation électrique, 4 au moteur thermique), d’autant que l’on ne peut pas reprendre la main sur sa gestion. Autant rouler en douceur, et profiter de relances très correctes. Le système hybride fonctionne bien, même quand les batteries sont supposément vides, avec une consommation sur route et voies rapides qui se tient aux environs des 6 litres. Pas mal du tout  ! Et au quotidien, sur 100 kilomètres parcourus en mode «  commuting  », batteries pleines, la consommation ressort à 3,4 l/100.

 

Son point fort ?
Certes, une Megane «  4  » grise, comme celle de notre modèle d’essai, cela ne fait pas forcément tourner les têtes. Mais quand elle est branchée sur une prise, elle surprend par une modernité à laquelle l’on ne s’attendait pas forcément. Reste deux grandes qualités  : confort, sobriété… Et discrétion

Le verdict de Stuff 
Certes, la Megane E-Tech 100 % électrique représente l’avenir de la Megane  ! Mais cette quatrième génération se cale sur les tendances du moment avec une belle efficacité. Et comme pour toute hybride rechargeable  : n’oubliez pas de la recharger le plus souvent possible pour bénéficier d’une sobriété bien appréciable !

Les chiffres clé
Moteur  : 4 cylindres en ligne + 2 moteurs électriques
Cylindrée  : 1598 cm3
Puissance  : 160 ch à 5600 tr/mn
Couple  : 205 Nm à 1500 tr/mn
Boîte de vitesse  : automatique, 6 rapports (4 thermiques, 2 électriques)
Poids  : 1530 kilos
Vitesse maxi  : 175 km/h
0 à 100 km/h  : 9,4 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 1,2 l/100 / 6,1 l/100
Prix  : gamme Renault Megane à partir de 28800 €, version d’essai E-Tech hybride rechargeable à partir de 38750 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here