Essai – Renault Clio 1.0 TCE : elle a tout d’une grande !

0
35
2019 - Essai presse Nouvelle Renault CLIO au Portugal

Renault 5, Supercinq, Clio  : depuis des décennies, les familles de France et d’ailleurs vivent au rythme de la «  petite  » Renault. Plus si petite que cela, d’ailleurs, constatons-nous au volant de la dernière génération de Clio… Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
Cela fait 30 ans  : en 1990, la Clio apportait un vent de modernité en prenant la succession de la vaillante Supercinq. Depuis, 16 millions d’autos ont été vendues sur les quatre premières générations. Un véritable succès (la Clio a été la voiture la plus vendue en France de manière continue entre 2014 et 2018, et termine encore 3ème en 2019 – mais se console en ayant été l’auto d’occasion la plus vendue l’an dernier) qui fait que Renault ne souhaite pas prendre de risques au lancement du cinquième opus, qui ressemble, optiques à LEDs mises à part, beaucoup à la précédente (diverses enquêtes montraient que les propriétaires étaient très attachés au style de leur auto). En fait, c’est bien joué pour ne pas effrayer la clientèle, car en réalité, tout est nouveau.

 

Comment ça ?
Le récent restyling n’a que peu changé l’allure générale de l’engin, même si à 4,05 m de long, la cinquième génération est un poil plus courte que la précédente. (4,06 m  !) En réalité, la plateforme (avec les fonctions de direction et de suspensions est nouvelle), donc c’est toute l’expérience de conduite qui s’en trouve modifiée. Cela passe par exemple avec un travail entièrement revu sur les joints d’isolation phonique, pour une auto nettement plus silencieuse qu’auparavant.

Et sous le capot ?
Quatre moteurs essence de 65, 75, 100 et 130 chevaux, deux Diesel de 85 et 115 chevaux, la nouvelle Clio laisse le choix. Nous avons opté pour le cœur de gamme  : un pétillant 3 cylindres turbo de 999 cm3, qui sort 100 chevaux, accouplé à une boîte manuelle à 5 vitesses. Sans égaler le brio et la rondeur du 1.0 TSI de chez VW ni le couple du 1.2 de chez PSA, le petit moteur français démontre une jolie capacité aux reprises à mi-régime, dans le grondement rauque typique des trois cylindres. La boîte de vitesse à 5 rapports tire un peu long, et son maniement (guidage, précision) laisse parfois à désirer. De quoi préférer les versions à boîte automatique ?

 

Et au volant, ça donne quoi ?
Là, c’est la révolution  ! Entre un intérieur entièrement redessiné et de nouveaux sièges, on est clairement entré dans la modernité, encore plus avec les packs d’éléments colorés qui habillent la planche de bord. L’écran d’info-divertissement est désormais placé en position verticale, façon iPad (9,3’’), compteurs à affichage numérique (changeant de couleur en fonction des 3 modes de conduite), caméras 360° pour stationner en toute tranquillité, aides à la conduite niveau 2 (régulateur adaptatif avec fonction arrêt sur les versions à boîte auto, centrage dans la voie), la Clio ne ment pas quand elle dit qu’elle a tout d’une grande  ! Au volant, la conduite reste un plaisir grâce à un châssis bien conçu et un confort global en réelle hausse  ; on regrette juste une finition assez moyenne avec des plastiques présents partout… mais on compense avec des sièges agréables et avec lesquels on ne sent pas les kilomètres défiler.

Son point fort ?
Plus que jamais, la Clio a tout d’une grande. En version 4 cylindres 130 ch, livrée de série avec la boîte auto à double embrayage et 7 rapports, elle a même des attributs de grande routière, fluide et efficace à la fois.

 

Le verdict de Stuff 
On ne change pas une équipe qui gagne  : plus confortable, mieux équipée, plus sûre, plus techno, la Clio continue d’impressionner par la somme de ses qualités. Et le lancement prochain d’une version hybride rechargeable prévue cette année ne pourra qu’appuyer la pertinence de ce modèle

Les chiffres clé 
Moteur  : 3 cylindres en ligne, 999 cm3, turbo
Puissance  : 100 ch à 5000 tr/mn
Couple  : 160 Nm à 1750
Boîte de vitesse  : manuelle, 5 rapports
Poids  : 1165 kilos
Vitesse maxi  : 187 km/h
0 à 100 km/h  : 11,8 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 4,3 l /100 / 6,7 l/100
Prix  : gamme à partir de 14.100 € (version d’essai à partir de 20.400 €)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here