Essai – Nissan Navara N-Guard : putain, six mois !

0
509

À l’instar d’un précédent président, Jacques Chirac, qui est parodié en 1993 dans les Guignols de l’Info, attendant les élections de 1995 par un « putain, deux ans ! », le monde du pick-up n’a que quelques mois de survie devant lui, échappant encore, pour quelques mois seulement, au malus automobile qui castre les véhicules supposément polluants. Nonobstant, ce Navara s’offre un nouveau niveau de finition, N-Guard, qui séduit par son attitude sportive. Par Philippe Guillaume

1. C’est quoi ce truc ?
Disons que le concept du pick-up, on le doit un peu à la culture américaine, notamment grâce au Ford F 150 qui a tout simplement été le véhicule le plus vendu au monde pendant 23 ans et qui au total a été vendu à plus de 37 millions d’exemplaires (ce qui en fait le troisième véhicule le plus produit au monde, derrière les 45 millions de Toyota Corolla, et les 100 millions de Honda Cub)  ! Engin robuste et pratique par excellence, le pick-up a vu progressivement son statut évoluer de véhicule purement utilitaire à engin de loisir voire du quotidien. C’est aussi que, pour l’instant, il bénéficie d’une niche fiscale qui lui permet d’échapper au malus automobile, une taxe confiscatoire qui peut se monter jusqu’à 10500 €.

2. Mais ça reste un peu rustique, non ?

De moins en moins ! Les pick-up sont devenus progressivement des autos très conviviales, notamment par la qualité de leur équipement et de leur finition. Là-dessus, le Nissan Navara ajoute un argument massue : là où les autres pick-up ont une suspension arrière composée de ressorts à lames (nécessaire pour pouvoir porter plus d’une tonne dans la benne), le Navara (dans sa définition haut de gamme de 190 ch) bénéficie de suspensions arrière indépendantes, ce qui augmente le confort. Ce qui ne les empêche pas de pouvoir transporter une tonne dans la benne et 3,5 tonnes sur une remorque.

3. Donc, ce Navara, c’est une limousine ?

Pas tout à fait, mais en présentation et en agrément, il se pose là. La nouvelle finition N-Guard coiffe la gamme aux côtés de la finition haut de gamme Tekna +. Ajoutez les sièges en cuir noir, le toit ouvrant et les surpiqûres en passepoil jaune, et vous avez une auto qui présente vraiment bien, avec un système d’info-divertissement très moderne.

4. Et au volant, ça donne quoi ?

La boîte auto est très douce et au début, à bas régime, on a un peu le sentiment que ce Navara est un peu mou. Puis, sur la route, passé 2500 tr/mn, les deux turbos soufflent et l’allonge procurée par la boîte auto à 7 vitesses devient vraiment consistante. Le Navara dévoile ainsi une seconde facette de sa personnalité : en réalité, c’est aussi une grande routière !

5. Son point fort ?

C’est l’ensemble global de ses prestations. Et c’est aussi son look. Basé sur la version Tekna+, le Nissan NAVARA N-Guard offre une finition noire pour les éléments suivants : la calandre, les contours des feux antibrouillard, les coques des rétroviseurs, les marchepieds latéraux, les barres de toit, les poignées de portes et le pare-chocs arrière. Il dispose également de série de jantes alliage noires spécifiques de 18 pouces. L’intérieur des phares a été assombri et un toit ouvrant électrique vient également compléter les équipements de série. Les capteurs de stationnement arrière sont désormais proposés de série. Quant aux lave-phares télescopiques, ils sont uniquement disponibles sur la finition N-Guard. Parmi les options proposées, on retrouve le blocage de différentiel arrière et l’attelage avec faisceau 7 broches. Les équipements de série comprennent toujours l’aide au démarrage en côte, le contrôle de la vitesse en descente, le freinage d’urgence intelligent et le système AVM – Vision 360° à quatre caméras. Bref, c’est la totale !

 

Le verdict de Stuff
Confortable, bien équipé, sérieusement looké, ce Nissan Navara N-Guard séduit par sa présentation, son niveau d’équipement et son confort. Notez que sa base technique a généré des clones : le Renault Alaskan n’est qu’un Navara redessiné, tout comme le Mercedes Classe X qui, blason allemand oblige, se dote d’un intérieur plus luxueux ainsi que d’un moteur V6 Diesel. Cerise sur le gateau : le Navara est garanti 5 ans et 160 000 km.

Les chiffres clé
Moteur 4 cylindres en ligne, Diesel, bi-turbo
Cylindrée : 2298 cm3
Puissance : 190 ch à 3750 tr/mn
Couple : 450 Nm à
Boîte de vitesse  automatique à 7 rapports
Poids : 1958 kilos
Vitesse maxi : 180 km/h
0 à 100 km/h : 10,8 secondes
Conso officielle : 6,9 l/100 / 10,5 l/100
Prix : gamme Nissan Navara à partir de 26260 €/ modèle d’essai à partir de 43201 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here