Essai – Mini Clubman JCW, plus Mini que jamais !

0
29

On pourrait penser qu’avec ses 4 portes, sa transmission intégrale et son moteur de 306 chevaux, la Mini devienne carrément Maxi. Or, elle distille son charme plus intensément que jamais ! Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
On ne louera jamais assez les dirigeants de Mini d’avoir eu la clairvoyance de réinventer la Mini au tout début des années 2000. Passé sous pavillon allemand, l’ex-icône britannique avait réussi à gagner en proportions, tout en conservant son identité. Une vraie gamme s’est ensuite développée, ce qui a permis à la Mini de gagner en polyvalence et de répondre à plus d’usages. C’est le cas de cette Clubman JCW, qui est l’engin idéal des pères (et mères) de famille dynamiques et sportifs !

 Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
On connaissait déjà le Clubman depuis 2008, avec ses quatre portes et l’ouverture de son coffre assez atypique. Elle a subi quelques évolutions esthétiques, assez subtiles, au niveau des feux avant cerclés de LEDs, tandis que les optiques arrière reprennent le design du drapeau anglais. So chic, so Mini  ! La version JCW, pour John Cooper Works (on ne vous fera pas injure de vous rappeler le poids historique des Mini Cooper, notamment par les victoires au Rallye de Monte Carlo en 1964, 65 et 66) est synonyme d’une apparence plus sportive qui, il faut le reconnaître, lui va très bien. On la distingue donc par ses belles jantes de 19 pouces qui masquent à l’avant de gros étriers de freins, par une bande rouge sous la calandre, et, à l’intérieur, par des sièges baquet, des logos sur les compteurs et un ciel de toit noir. Chic et sport à la fois.

Et sous le capot ?
Là, il y a un gros pas en avant  ! Le moteur turbo (que l’on trouve aussi sous le capot de la BMW M 135i, par exemple) affiche désormais des valeurs dignes d’une véritable sportive. Avec 306 chevaux et 450 Nm, il donne à cette Mini des performances de premier plan  : 250 km/h chrono (elle file, la Mini  !) et le 0 à 100 couvert en 4,9 secondes (c’est mieux qu’une Ferrari Testarossa  !), le tout dans une grande facilité grâce à la boîte automatique à 8 rapports et à la transmission à quatre roues motrices.

Et au volant, ça donne quoi ?
La Mini Clubman JCW est puissante, très puissante  ! Pourtant, sa facilité de conduite est réelle et, comme son gabarit reste compact (4,27 m de long), elle reste parfaitement adaptée à un usage quotidien. L’espace intérieur est généreux, l’équipement complet, le confort très correct et avec les deux toits ouvrant, la sensation de lumière est vraiment plaisante.
Plus que la puissance, c’est le couple généreux et la boîte auto qui, ensemble, permettent des reprises canon sans forcer. Ensuite, plus haut dans les tours, la poussée est soutenue et les vitesses deviennent vite déraisonnables eu égard à la législation. Cependant, dans les virages, la Mini vire toujours à plat, et donne un plaisir de conduite intense  : là, l’esprit Mini est intact  ! Par ailleurs, les réglages «  sport  » donnent une auto plus réactive, sans toutefois devenir trop radicale.

Son point fort ?
C’est le fait d’être toujours aussi irrésistible, tout en étant à la fois pratique et douce au quotidien, et capable de satisfaire les envies du conducteur sportif  : Mini, break, super GTI, 4 roues motrices, cette Clubman JCW sait tout faire à la fois.

Le verdict de Stuff 
Elle est agile comme un kart et donne envie de dévorer les virages, mais cette bombinette musclée et lookée se savoure aussi comme auto du quotidien.

Les chiffres clé 
Moteur 4 cylindres en ligne, 1998 cm3, turbo
Puissance : 306 ch à 5000 tr/mn
Couple : 450 Nm à 1750 tr/mn
Boîte de vitesse : automatique, 8 rapports
Poids : 1625 kilos
Vitesse maxi : 250 km/h
0 à 100 km/h : 4,9 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 7,9 l/100 / 10 l/100
Prix : à partir de 45.000 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here