Essai – Cupra Formentor VZ5, quand la musique est bonne…

0
118

Dans sa déclinaison VZ5, animée par l’un des moteurs les plus excitants du marché, le Cupra Formentor est une auto familiale à la polyvalence étonnante et dotée d’un sacré caractère. On a essayé, on a adoré. Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
C’est ce que l’on appelle «  avoir tué le père  »  ! Alors que la toute jeune marque Cupra est une émanation de SEAT, les stratèges du groupe Volkswagen se réjouissent de voir que le nouveau blason connaît un véritable succès et se posent, en même temps, des questions sur la pérennité de SEAT à plus ou moins long terme. Bref, de l’eau a bien coulé sous les ponts depuis le Salon de l’Auto tenu à Paris en 1996, où SEAT avait introduit Cupra comme label caractérisant ses autos à vocation sportive. Depuis quelques années, la gamme Cupra s’étoffe, en témoigne ce Formentor, au profil de SUV râblé, qui connait un vrai succès. Et avec cette version VZ5, son aura va encore augmenter.

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
Même en une sage version hybride, le Formentor n’est pas une auto très timide  : ses formes râblées, ses jantes expressives et son charisme en font une auto à forte personnalité, bien loin de l’aspect patatoïde et insipide de moult de ses concurrentes. La version VZ5 en rajoute une couche  : quadruple sortie d’échappement aux embouts bronze, une teinte que l’on retrouve sur les jantes et les gros étriers de freins. Ajoutez à cela moult piécettes en carbone qui ornent la carrosserie, ainsi que de beaux sièges baquet à coque en carbone, là aussi, et vous avez une auto qui sort vraiment de l’ordinaire.

Et sous le capot ?
Nous avions déjà eu la chance de tester le Formentor en version VZ310, animé par le quatre cylindres des Audi S3 et Golf R, qui sortait 310 chevaux et 400 Nm de couple. Avec le VZ5, on passe au cran du dessus  : on trouve sous le capot l’un des meilleurs moteurs du monde (si, si, les mots ont un sens et on sait les peser…), un sulfureux 5 cylindres en ligne turbo, qui sort 400 chevaux chez Audi (TT RS, RS3…), mais 390 ch ici, assorti à un couple copieux de 480 Nm de couple. Les performances sont stratosphériques, avec le 0 à 100 km/h couvert en 4,2 secondes (4,9 pour le VZ310), mais au-delà des chiffres, c’est l’élasticité, la souplesse… et l’explosivité, à la demande, qui en font tout le sel, tout comme la sonorité de ce type d’architecture moteur, vraiment singulière dans la production automobile.

Et au volant, ça donne quoi ?
Bien calé dans les sièges baquet, la position de conduite est idéale et l’on fait corps avec l’auto. Reste à choisir quel type d’instrumentation vous préférez dans les différentes possibilités que vous proposent le tableau de bord digital, puis à démarrer l’auto en pressant le bouton start, logé sur le volant, comme celui qui permet de passer d’un mode de conduite à l’autre. Ensuite, comme nous l’avions déjà noté sur le VZ310, le Formentor VZ5 offre vraiment deux personnalités  : en usage courant, il séduit par la douceur de ses commandes, la progressivité de l’accélération à bas régime, les suspensions qui ne sont pas inconfortables. Bref, on conseillerait bien évidemment cette auto à tout père (ou mère) de famille aimant les autos de caractère, mais celle-ci est vraiment conciliante. Les choses changent avec les réglages placés en mode Cupra, et en exploitant les ressources du cinq cylindres dans la seconde partie du compte-tours. L’accélération est soutenue, la sonorité change, un râle profond et sourd vous prend aux tripes, et ensuite, la vivacité de ses réactions, sa tenue de route, la précision de sa conduite, le niveau de performances et le plaisir qu’il génère en font une référence. Tenez, Cupra a même rajouté un mode drift, qui permet de faire des figures en envoyant le maximum de puissance sur l’essieu arrière. Amusant, peut-être…

Son point fort ?
Suffisamment compacte pour être une bonne monture du quotidien, suffisamment logeable pour convenir à la famille, suffisamment douce pour se faire oublier et suffisamment explosive pour que nos confrères belges du magazine «  Le Moniteur Automobile  » ne le déclare gagnant à l’issue d’un match face à une Porsche Macan S, le Formentor VZ5 est aussi séduisant et attachant que polyvalent.

Le verdict de Stuff 
Dans un monde d’autos électriques et d’affadissement général, pouvoir démarrer chaque matin une auto de la trempe du Formentor VZ5 est un privilège, qui sera réservé à 7000 personnes, puisque la production de cette version sera limitée.

Les chiffres clé
Moteur  : 5 cylindres en ligne, turbo
Cylindrée  : 2480 cm3
Puissance  : 390 ch à 5700 tr/mn
Couple  : 480 Nm à 2750 tr/mn
Boîte de vitesse  : automatique à double embrayage, 7 rapports, 4 roues motrices
Poids  : 1683 kilos
Vitesse maxi  : 250 km/h
0 à 100 km/h  : 4,2 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 10,2 l/100 / 10,5/100
Prix  : gamme Formentor à partir de 35  990 €, version VZ5 à partir de 59 990 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here