Essai – Citroën C5 Aircross 2.0 Blue HDI 180

0
261
Copyright William Crozes @ Continental Productions

Citroën change de bord : fini les berlines, places aux SUV. Le haut de gamme de la marque aux chevrons est désormais représenté par ce C5 Aircross, une auto aussi intelligente que conviviale. On adore.
Par Philippe Guillaume

• C’est quoi ?
C’est un retournement conceptuel. Jusqu’à présent, l’histoire de Citroën est liée à des autos haut de gamme un tantinet décalées : on pense DS, CX, XM, après, ça se complique, notamment avec la très mièvre C5 dont l’horizon culturel le plus enviable était de finir en Uber-mobile. Mais tout cela, c’est fini. Citroën a renouvelé son offre en changeant complètement de genre. Fini la berline, vive le SUV !

• Quand ça change, ça change !
Effectivement : ça, c’est du dialogue à la Audiard. Comme les SUV représentent 40 % de part de marché, et ce dans tous les segments et toutes les catégories, on peut comprendre que Citroën suive le vent qui a tourné. D’ailleurs, C3 Aircross, C4 et maint

 

enant C5 Aircross constitue une gamme complète. La plus grande mesure 4,50 mètres de long, et se veut une automobile familiale un peu décalée, avec son design à la fois arrondi et un rien débonnaire, encore plus dans certaines combinaisons de couleur comme le blanc et rouge de mon modèle d’essai.

• Et l’intérieur ?
On retrouve des valeurs typiquement Citroën : on n’est pas dans le luxe ostentatoire de certaines concurrentes, mais dans une ambiance qui se veut un peu épurée, alors que, paradoxalement, on a tout le confort et les équipements nécessaires. Mention spéciale au tableau de bord numérique dont l’univers et les informations peuvent s’afficher selon plusieurs thèmes différents, mention particulière à la caméra de vision nocturne qui détecte les piétons ou les grands animaux. Les sièges sont confortables, l’ambiance se veut un peu inspiré par l’univers du voyage de l’entre-deux guerre. C’est chic, mais pas ampoulé.

 

• Et au volant, ça donne quoi ?
Que des bonnes choses : la C5 Aircross dispose, dans la grande tradition Citroën, de technologies qui prodiguent un confort de premier plan. Ici, ça s’appelle « amortisseurs à butées hydrauliques » : ça consiste en un coussin d’huile qui assouplit le fonctionnement des amortisseurs quand ils arrivent en butée et, effectivement, ça donne à l’auto un vrai moelleux sur la route. Revers de la médaille, on a quelques mouvements de caisse et la conduite dynamique sera plutôt à proscrire. Mais cela n’a pas d’importance, car l’ensemble moteur / boîte de notre version d’essai, le 2.0 Blue HDI de 180 chevaux associé à la boîte automatique à 8 rapports, donne un joli mélange de douceur de fonctionnement, et de reprises consistantes à la demande.

Son point fort ?
Le look, évidemment, encore plus si l’on choisit bien parmi les possibilités de personnalisation. Ensuite, entre le confort et l’ambiance zen qui se dégage tant de la conduite que du feeling général à bord, on ne peut que tomber sous le charme.

Le verdict de Stuff 
Elle n’est pas agressive dans son attitude ni dans son comportement, cette C5 Aircross, et c’est un vrai cocon pour toute la famille. C’est typiquement le genre d’auto des pères de famille qui n’ont rien à prouver, un peu comme les vieux break Volvo des années 80. On assume sa différence, car l’on sait les qualités de l’auto mieux que personne !

 

Les chiffres clé
Moteur 4 cylindres en ligne, 1997 cm3, turbo-Diesel
Puissance : 178 ch à 3750 tr/mn
Couple : 400 Nm à 2000 tr/mn
Boîte de vitesses : automatique, 8 rapports
Poids : 1540 kilos
Vitesse maxi : 211 km/h
0 à 100 km/h : 8,6 secondes
Conso officielle / de l’essai : 4,7 l/100 / 6,7 l/100
Prix : gamme à partir de 25700 € (à partir 39150 € pour notre modèle d’essai)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here