Watch 3 et Watch 3 Pro, la première vraie montre connectée Huawei

0
43

Tout change chez les montres intelligentes Huawei, même si vous ne le devineriez pas en jetant un coup d’œil sur la Huawei Watch 3. Elle ressemble beaucoup à un simple successeur de la Huawei Watch 2, une avec un lifting. Pourtant, il s’agit sans doute de la première vraie montre connectée de Huawei depuis ses montres Wear OS 2017.
Elle vous permet de télécharger des applications tierces supplémentaires, possède une interface de style Apple Watch et est disponible avec un eSim à l’intérieur pour vous permettre de diffuser de la musique et de prendre des appels sans téléphone.
Huawei affirme que la Watch 3 tient environ trois jours entre deux charges, mais il existe un mode économiseur de batterie qui la transforme en une simple montre de fitness semi-intelligente, en échange de deux semaines d’autonomie.
La Huawei Watch 3 a deux personnalités et nous les aimons toutes les deux. Elle dispose également d’une molette de réglage de la couronne rotative, vous n’avez donc pas à vous fier seulement à l’écran tactile 24h/24 et 7j/7. Elle associe verre incurvé sur le dessus, un écran OLED de 1,43 pouces à des bordures minces et un corps en acier inoxydable. Il existe également une option encore plus sophistiquée, avec la Huawei Watch 3 Pro prenant toutes les bonnes choses de la Huawei Watch 3 standard et les augmentant d’un cran.
Le verre trempé est remplacé par du saphir, l’acier inoxydable par du titane, et le dessous est en céramique. D’autres améliorations incluent une autonomie de cinq jours dans son mode « montre intelligente », ou 21 jours lorsque vous passez à son mode d’économie de batterie sans prétention Clark Kent. Assurez-vous que votre poignet est prêt, car la Huawei Watch 3 Pro arbore un diamètre de 48 mm. Elle est taillée pour The Rock ou quoi ?
La Huawei Watch 3 devrait coûter 345 € en précommande (sortie le 18 juin) tandis que la Watch 3 Pro vous coûtera 499 €.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here