Vagues de chaleur, canicule… Comment rester au frais cet été ?

0
47

Comme nos maisons continueront potentiellement à être des espaces où nous travaillons et faisons de l’exercice, mais aussi où nous dormons, plusieurs polluants intérieurs sont présents dans tous les aspects de notre vie quotidienne. Il peut s’agir des PM2,5 émis lors de la cuisson, des COV libérés par les produits de nettoyage ou du dégagement continu de formaldéhyde par les meubles de notre salon.

« Chez Dyson, nous reconnaissons l’importance de comprendre les tendances en matière de pollution, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur des habitations, explique Ken Armstrong, Senior Air Purification Scientist chez Dyson. Des recherches ont montré que le changement climatique rend les vagues de chaleur plus intenses, plus fréquentes et plus longues. Mais l’impact sur notre environnement ne se limite pas à rendre le sommeil difficile. Les vagues de chaleur peuvent augmenter directement les niveaux de polluants clés tels que le formaldéhyde, l’ozone et les particules, que nous soyons en ville ou à la campagne. Parallèlement, la saison des pollens s’allonge et s’intensifie. Il est donc plus important que jamais de savoir ce que contient l’air que nous respirons. »

Le formaldéhyde est un gaz incolore libéré par les meubles et les produits en bois contenant des résines à base de formaldéhyde comme le contreplaqué et les panneaux de fibres, les matériaux isolants et les produits de bricolage tels que la peinture, les papiers peints, les vernis et les produits d’entretien ménager5.  Étant 500 fois plus petit que les particules de 0,1 micron, il est particulièrement difficile à capturer. L’exposition au formaldéhyde peut être particulièrement importante dans les maisons neuves ou celles qui ont été récemment rénovées.

Les confinements ont conduit à des niveaux records de bricolage et de rénovation des maisons. En France, selon une étude menée par Opinion Way en Juin 2020, 50 % des interrogés ont identifié des travaux possibles dans leur logement.  Les travaux de bricolage privilégiés des Français s’avèrent être pour 78% d’entre eux ceux de peinture. Des recherches ont montré qu’une température ambiante élevée et une humidité absolue augmentent directement la libération de COV, tels que le formaldéhyde. Les concentrations de formaldéhyde peuvent être fortement saisonnières, étant en moyenne 20 fois plus élevées en été qu’en hiver, en fonction des conditions de température et d’humidité intérieures. La dernière génération d’appareils de purification Dyson est dotée d’une nouvelle technologie de détection du formaldéhyde à l’état solide, qui garantit une détection précise du polluant pendant toute la durée de vie de l’appareil. Le filtre d’oxydation catalytique sélective (SCO) de Dyson détruit le formaldéhyde au niveau moléculaire, le décomposant en de minuscules quantités d’eau et de CO2.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here