Une Venturi “zéro émission” pour explorer l’Antarctique

0
70

VENTURI Automobiles, le pionnier monégasque de l’électromobilité, a créé VENTURI Antarctica, le premier véhicule “zéro émission” capable d’évoluer sur terrain hostile et de résister à des températures allant jusqu’à -50°C.

« C’est une grande fierté que de pouvoir découvrir ce premier véhicule d’exploration polaire, développé par le constructeur monégasque VENTURI à qui j’adresse mes remerciements pour avoir relevé ce défi audacieux, a déclaré S.A.S. le Prince Albert II de Monaco. Le VENTURI Antarctica sera un atout considérable pour l’amélioration des connaissances dans les régions polaires, premières impactées par les effets du dérèglement climatique. »

Les régions polaires sont, en effet, les premiers témoins du réchauffement climatique et parmi les premiers territoires à en subir les conséquences négatives : pollution, disparition des espèces et menaces pour les peuples autochtones y sont considérables. Les enjeux sont majeurs sur le long terme, et les conséquences de ce réchauffement sont déjà malheureusement bien visibles : la fonte des glaces de l’Arctique et des glaciers terrestres se fait, en effet, à un rythme beaucoup plus rapide que les prévisions émises.

« Par ce projet hautement technologique, les équipes de Venturi Automobiles apportent une réponse innovante et concrète aux stations basées en Antarctique, explique Bernard Fautrier, Vice-président, Administrateur délégué de la Fondation Prince Albert II de Monaco. Et la Fondation est heureuse de pouvoir apporter son soutien à cette remarquable initiative. En offrant un mode de transport propre, économique et efficient aux scientifiques, VENTURI permettra en effet d’améliorer les conditions de recherches sur le terrain en apportant une solution durable à l’acheminement du matériel sur les sites d’études. »

De 2013 à 2015, VENTURI Automobiles a élaboré un prototype du véhicule Antarctica, testé dans un premier temps en zone froide en Europe. Forte des données récoltées sur cette première version ainsi que de la technologie développée pour ses voitures de course (qui utilisent les mêmes cellules de batteries), l’équipe d’ingénierie de VENTURI aboutit aujourd’hui à une 2e version : doté d’une technologie de batterie plus performante et d’un rendement général amélioré, Antarctica est un véhicule à chenilles montées sur roues d’une puissance de 2X60kW pour un poids d’environ 2T. Conçu pour opérer dans les conditions extrêmes de l’Antarctique, il peut transporter 3 personnes ainsi que des bagages et du matériel. Son autonomie se situe autour de 45 kilomètres pour une vitesse de 20 km/h en conditions réelles d’exploitation.

« Nous avons travaillé avec les plus grands experts de la communauté scientifique afin d’élaborer un véhicule dont les spécificités répondent de manière précise à toutes leurs exigences, tout en étant capable d’évoluer efficacement dans les conditions extrêmes de l’Antarctique, détaille Gildo PASTOR, Président de VENTURI Automobiles. Jusqu’à présent, sur certaines zones de recherches, les chercheurs étaient obligés de se déplacer à pied pour ne pas polluer les champs d’études. Désormais avec VENTURI Antarctica, ils vont bénéficier d’un véhicule efficient, très maniable et avec une très bonne motricité – les scientifiques pourront mener leurs recherches de manière optimale, sans polluer ces sites où la qualité des analyses se joue à la molécule près. »

 “Back to Telegraph Creek”

Antarctica fera l’objet d’une expédition unique au Canada baptisée “Back to Telegraph Creek”. Les 6 et 7 mars 2019, le véhicule rendra un hommage symbolique à La Croisière Blanche de 1934, l’un des quatre raids automobiles de Citröen ayant eu lieu au début du 20e siècle. Aux commandes d’Antarctica : le Prince Albert II de Monaco, Xavier CHEVRIN, Président de VENTURI North America qui a mené les précédentes missions de VENTURI et Chris HADFIELD, astronaute canadien. Ils se relaieront sur un trajet de 42 km entre Dease Lake et Telegraph Creek, dernière partie de cette expédition restée inachevée du fait de la nature du terrain et des conditions climatiques désastreuses à l’époque.

“Back to Telegraph Creek” constitue le premier test grandeur nature pour Antarctica. Ce sera également l’occasion de valider sa fiabilité et sa résistance aux conditions climatiques les plus difficiles, avec pour cadre les spectaculaires et grandioses paysages de la Réserve Tahltan dans la région sauvage de la Rivière Stikine. A l’issue de cette mission, le véhicule sera expédié en Antarctique pour apporter aux scientifiques sur place une solution leur permettant l’accès aux zones d’études tout en évitant les pollutions inhérentes aux véhicules thermiques. Mais l’histoire ne s’arrête pas là – VENTURI Automobiles n’exclut pas la possibilité de décliner son véhicule dans de nouvelles versions aux usages tout à fait inédits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here