Orelsan présente son AVNIER avec Saint James au salon Made in France

0
71

Depuis 130 ans, Saint James habille pêcheurs, matelots et plaisanciers dans leurs voyages au long cours. Depuis environ cinq ans, AVNIER accompagne tout type d’artistes dans leurs voyages créatifs. Les visiteurs auront la chance de venir explorer cette collaboration au Salon Made In France. Pour cette collaboration née dans les ateliers de tricotage de la baie du Mont Saint-Michel, les fondateurs d’AVNIER, Orelsan qui sera présent lors du salon et Sébastian Strappazzon, ont puisé dans le savoir-faire unique de Saint James. Influencé par le passé, motivé par le futur, le duo Suisse-Normand a expérimenté sa vision de la mode sur les classiques du tricoteur français.

De cette nouvelle manière de penser le vêtement urbain est née une capsule composée de bonnets, écharpes, marinières, pulls et pantalons 100% laine où le savoir-faire artisanal et les valeurs traditionnelles de Saint James rencontrent la déstructuration contemporaine d’AVNIER. Pour cette collaboration,  disponible depuis le 10 Octobre dernier, les designers d’AVNIER ont décidé de revisiter totalement le produit, jusqu’à inventer leur propre marinière : Le Saint-Safleur.

La laine est une matière d’origine naturelle, recyclable et biodégradable. Peu demandeuse d’eau pour être nettoyée, elle peut absorder plus de 30% de son poids sans être mouillée au toucher et sans perdre son pouvoir isolant. Pour la première fois, la laine vierge Saint-James sera utilisée pour la confection d’un pantalon, 100% laine. Pour cette collaboration Suisse-Normande, AVNIER et Saint James ont décidé de faire honneur à leur région jusqu’au nom des produits. Chaque produit est la contraction de deux lieux, l’un Suisse, l’autre Normand.

Spécialiste de la marinière depuis plus d’un siècle, les Tricots Saint James sont reconnus pour leur vestiaires marin traditionnel. À travers cette collaboration, les modèles du tricoteur normand ont été revisités. Des éléments sports et techniques tels que des cols coupe-vent et des zip fluos y ont été ajoutés.

La marinière est l’uniforme de référence des matelots depuis une ordonnance de 1858. Elle répond depuis cette date à des codes bien définis. Les rayures blanches d’une largeur de 20 millimètres et les rayures bleues d’une largeur de 10 millimètres doivent être au nombre de 20 à 21. Les manches doivent compter 15 rayures blanches pour 14 à 15 rayures bleues.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here