On a essayé le Samsung Galaxy Fold…

0
245

L’âge du smartphone pliable est bel et bien arrivé. Nous avons testé le premier joujou pliable signé Samsung. Alors, faut-il prendre le pli ? Auparavant, nous avions déjà mis la main et les doigts sur le Royole Flexpai, novateur mais pas très célèbre. Puis nous avons accidentellement ignoré la demande de Huawei de ne pas plier son Mate X à trois écrans. Et nous avons maintenant fait joujou avec celui de Samsung, le Galaxy Fold.
Comme le Mate X, ce produit phare flexible est si coûteux qu’il est difficile de croire que son fabricant envisage vraiment de le vendre.
Même si Samsung insiste sur le fait que le Fold est d’abord un smartphone, nous pensons qu’il est préférable de le considérer comme une tablette pouvant se glisser dans votre poche. Considérez-le donc comme la tablette la plus portable jamais conçue. Et là, ce Galaxy Fold change vraiment la donne. Mais nous sommes moins convaincus en tant que smartphone.

Design: bon à plier
Plié, le Galaxy Fold ressemble à un smartphone long et fin qui aurait été soigneusement placé sur un autre téléphone. C’est-à-dire qu’il est assez épais et que la charnière mesure 17 mm de haut en bas. Ce n’est pas trop lourd, mais vous allez clairement sentir la présence de ce téléphone dans votre poche. Et du fait de sa hauteur, vous pourrez probablement le voir aussi !
Sa longueur ne permet cependant pas de disposer d’un écran plus long, cependant. L’écran avant de 4,6 pouces est vraiment petit et étroit, et les bordures sont vraiment énormes. La charnière forme par ailleurs un petit espace où les deux écrans ne se rencontrent pas tout-à-fait, mais cela ne nuit pas à leur lisibilité.

À l’avant du téléphone, vous trouverez la moitié de ses six capteurs, ainsi que le capteur d’empreintes digitales, le bouton d’alimentation et les commandes de volume. Il y a un port USB-C en bas et… absolument aucune prise casque. On finira par s’y habituer, qui sait ?
Contrairement au Mate X de Huawei, dont l’écran enveloppe le dos une fois plié, le Galaxy Fold le cache. Vous obtenez un écran de moins que Mate X, mais le plus grand écran est protégé lorsqu’il n’est pas utilisé. Nous craignions qu’un téléphone pliable à un tel prix ne suscite un brin de nervosité au moment de s’en servir. Mais ces Fold ont l’air robustes, bien construits et vous invitent à les déplier autant que vous le souhaitez.

Et ça vaut mieux, car lorsque vous commencerez à utiliser ce nouveau terminal Samsung, vous découvrirez à quel point il est addictif de le plier et de le déplier à nouveau. La charnière cliquette lorsque l’écran est entièrement déployé et émet un claquement tout aussi satisfaisant lors du verrouillage magnétique. Samsung vous assure que sa technologie Amoled souple est conçue pour supporter des centaines de milliers de pliage. A vérifier !
Déplié, vous obtenez un écran de 7,3 pouces, mais il semble assez épais, mais facile à tenir dans une main. C’est dommage qu’il y ait une encoche disgracieuse dans le coin en haut à droite, car sinon l’écran recouvre à peu près toute la façade.

Ecran et son : voyez double
Comme mentionné, le Galaxy Fold propose deux écrans : un écran HD 4.6 + HD + Super Amoled (21: 9) avec une résolution extérieure de 720×1680, et un écran dynamique Amoled Infinity Flex de 7,3″ avec une résolution de 2152×1536. L’écran principal est vraiment trop petit, sinon pour consulter ses notifications, gérer sa musique et prendre des appels. Mais dès que vous serez un tant soit peu statique, du coup, vous aurez envie de le déplier. Il est plutôt lumineux, le rendu des couleurs est vif. En regardant la bande-annonce du dernier Avengers, ou le clip Love, Death & Robots, ce Galaxy Fold prouve à quel point il est taillé pour les transports en commun. Comme une tablette, en fait. Ses deux haut-parleurs AKG nous ont semblé corrects, mais il est aussi fourni avec une paire de Samsung Galaxy Buds, de toute façons.

Caractéristiques et performances : on prend le pli
La fonctionnalité la plus exceptionnelle du Galaxy Fold est la continuité des applications. C’est là que ce téléphone se révèle vraiment. Avec Google Maps ou Instagram, cela fonctionne à merveille, et nous avons été impressionnés par la rapidité avec laquelle les applications ont basculé de manière transparente entre les deux écrans. Les apps avec vue fractionnée fonctionnent également bien. Vous pouvez en avoir jusqu’à trois sur le côté droit de l’écran. L’appl la plus éloignée sera affichée à l’avant de l’écran.
Android sur tablettes est célèbre, et tout fonctionne plutôt bien sur le Fold. Sous le capot, vous avez le même Snapdragon 855 que celui utilisé par le Galaxy S10 +, ainsi que 12 Go de Ram et 512 Go de stockage. Les batteries de chaque côté totalisent 4380 mAh, et il supporte le chargement sans fil et le partage de charge sans fil. Reste à voir si l’autonomie est vraiment d’une journée…

Caméra : super six
Au total, le Galaxy Fold contient une demi-douzaine de caméras. Il y a un objectif grand-angle de 16 MP, un objectif grand angle de 12MP et un capteur de téléobjectif de 12 MP à l’arrière, tandis que l’encoche de l’écran déplié contient une caméra selfie 10 MP et une caméra de profondeur RVB 8 MP. La configuration est complétée par un capteur avant supplémentaire de 10 MP, au-dessus du plus petit écran. Vous ne risquez donc pas d’en manquer. Est-ce utile ? Si vous aimez le S10, sans doute. Et cela change des tablettes incapables de prendre des photos décentes.

 

Notre verdict initial
La première génération de téléphones pliables va inévitablement présenter des défauts, être critiquée. Nous avons affaire à une nouvelle technologie, donc elle posera des problèmes. Et les premières critiques affluent, d’ailleurs, sur la résistance des écrans.

Oui, ce Samsung Galaxy Fold est encombrant, le pli visible au centre du téléphone et les bords trop rustiques. Il est aussi vraiment, vraiment cher. Mais ce Galaxy Fold est également un smartphone pliable fonctionnel, ce qui n’est rien de moins qu’un miracle. La continuité des applications est bluffante. Ce premier essai change la donne. On a hâte de l’essayer sur la durée, et on attend les prochains modèles avec impatience.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here