Nintendo Switch OLED vs Nintendo Switch : la différence vaut-elle le coût ?

0
129

Ce n’est pas la Switch Pro que nous attendions, mais la nouvelle Nintendo Switch mérite-t-elle de faire rougir votre carte bleue ?

Après des mois de spéculations et de rumeurs pas vraiment sans fondement, il y a donc bien une nouvelle Nintendo Switch. Mais ce n’est pas la Switch Pro que nous attendions.
Bien qu’il y ait certainement des raisons d’être enthousiasmés par le rafraîchissement version 2021 de la machine hybride de Nintendo, qui continue de se vendre plus rapidement qu’Usain Bolt courant pour rattraper un bus, ceux qui espèrent un coup de pouce graphique la mettant un peu plus en ligne avec la PlayStation 5 et La Xbox Series X (ou même la Xbox Series S) vont être déçus. En effet, la Nintendo Switch OLED, comme son nom l’indique, dispose surtout d’un tout nouvel écran OLED. Certes c’est une nouvelle passionnante pour les joueurs portables, mais cela justifie-t-il la hausse du prix ? Et y a-t-il suffisamment de nouvelles fonctionnalités pour inciter les propriétaires actuels de Switch à passer à la version supérieure ?

Design : La taille (d’écran) compte
En termes de design pur, cette Nintendo Switch OLED semblera très familière aux abonnés à la Switch originelle. Vous avez toujours en main une console de tablette à écran tactile à laquelle vous fixez deux contrôleurs Joy-Con lorsque vous souhaitez jouer en mode portable. Si vous souhaitez jouer sur le téléviseur, la console s’insère parfaitement dans la station d’accueil incluse, qui se connecte à votre téléviseur via HDMI.
Mais il y a tout de même quelques changements assez importants. Le plus évident est la taille de l’écran, qui a été augmentée à 7 pouces, contre 6,2 pouces sur le modèle d’origine et beaucoup plus grande que l’écran plus portable de 5,5 pouces d’une Switch Lite. Si vous jouez principalement sur Switch en mode portable, avoir un écran plus grand à regarder est évidemment une mise à niveau tentante, d’autant plus que Nintendo l’a réalisé en réduisant les lunettes, plutôt qu’en augmentant la taille globale de l’appareil, qui reste à peu près identique à l’original.
La Switch OLED pèse cependant un peu plus, jusqu’à 320 g par rapport à la Switch et à ses 297g. Avec les Joy-Cons attachés, le tout pèse 420 g, et étant donné que la Switch était assez lourde, c’est quelque chose à considérer. Si le confort de l’ordinateur de poche sur des sessions de jeu plus longues est votre priorité, il est très probable que le la Switch Lite restera le meilleur choix.
L’autre ajustement notable en termes de conception est la nouvelle béquille apparemment améliorée. La Switch OLED étant presque aussi large que la console elle-même, cela devrait la rendre plus robuste pour le jeu sur table. Vous pouvez également ajuster son angle, ce qui vous permet de trouver la position optimale selon l’endroit où vous êtes assis.
La Switch OLED est livrée avec une station d’accueil repensée qui dispose désormais d’un port LAN intégré. Auparavant, la Switch était uniquement Wi-Fipour le jeu en ligne. En plus du modèle noir standard auquel nous sommes habitués, Nintendo a également introduit une couleur blanc cassé pour le Switch OLED. Les deux seront disponibles dès le lancement.

Ecran et audio : appel OLED
Si vous voulez connaître la principale raison pour laquelle vous devriez envisager d’acheter un modèle OLED Nintendo Switch, eh bien, l’indice est dans le nom. En plus d’augmenter la taille de l’écran, Nintendo a remplacé l’écran LCD du commutateur d’origine par une dalle OLED de 7 pouces. Si vous êtes passé d’un téléphone LCD à un téléphone OLED – ou peut-être que vous étiez le propriétaire de la PlayStation Vita OLED manifestement en avance sur son temps – alors vous saurez quelle énorme différence cela peut faire . Des couleurs plus riches et plus vives, des noirs plus noirs et un contraste amélioré : il y a une bonne raison pour laquelle l’OLED continue de régner en maître dans le monde sur la technologie des écrans.
La résolution de la Switch OLED reste à 1280×720, mais le passage à l’OLED est toujours une grande mise à niveau pour ceux qui se soucient des visuels. L’aquarelle en mouvement qu’est The Legend of Zelda : Breath of the Wild et sa prochaine suite seront absolument somptueuses sur un OLED.
Nintendo dit que la Switch OLED dispose d’un « son amélioré” à partir des haut-parleurs de la console. Personne n’a encore pu tester cette affirmation, mais c’est certainement une mise à niveau bienvenue. L’omission sans doute la plus décevante du Switch OLED reste en revanche l’audio Bluetooth. Ne pas pouvoir utiliser vos écouteurs sans fil préférés avec la Switch d’origine était une grosse déception et était déjà dépassé en 2017. Bien qu’un certain nombre de marques aient sorti des casques Switch avec des dongles USC-C qui permettent la connectivité sans fil, ce serait bien si vous pourrait associer n’importe quelle vieille paire de Sony ou de Bose que vous pourriez avoir à traîner dans les parages. Nintendo doit avoir peur de dévorer trop d’énergie, et donc d’autonomie, avec le Bluetooth activé, on ne voit que ça comme explication !

Puissance : la même qu’avant
Quelle est la différence ? Réponse courte : aucune. Malgré toutes les rumeurs selon lesquelles un Switch Pro compatible 4K se profilerait à l’horizon, la Switch OLED embarquera le même Nvidia Tegra X1 personnalisé que son prédécesseur, les mêmes 4 Go de RAM et les mêmes performances maximales de 1920 x 1080 à 60 im/s lorsqu’elle est dockée. Il n’y a pas de conversion ascendante 4K non plus. En mode portable, le 720p reste le meilleur auquel vous puissiez vous attendre en termes de résolution.
Les joueurs avides de puissance de Nintendo en attendaient certainement plus, et bien que nous puissions voir à quel point il peut être difficile pour Nintendo de développer des jeux qui fonctionnent bien sur un modèle 4K haut de gamme sans écraser la Switch Lite 720p uniquement portable, cela ressemble à une opportunité manquée.

Autonomie et stockage : un peu plus
Si vous pensez que votre Switch manque de batterie, préparez-vous à encore plus de déception. La Switch OLED propose la même autonomie de 4 h 30 à 9 h, selon l’utilisation, que son homologue LCD, et le même temps de charge de 3 h. Pas de charge flash, désolé, ce n’est pas un smartphone.
Le stockage, en revanche, a doublé. Vous disposez maintenant de 64 Go, et bien qu’une extension de carte de stockage SD soit probablement toujours essentielle à un moment donné, vous pourrez au moins tenir un peu plus longtemps.

Prix : faites chauffer la carte
Si vous voulez Mario et Zelda sur un OLED, vous devrez payer pour obtenir un privilège. Eh, c’est Nintendo, pas une oeuvre de charité ! Le modèle Nintendo Switch OLED coûtera 350 €, quand le modèle standard se trouve à 299 € et la Switch Lite à 190 €. Cela fait quand même cher de la dalle OLED…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here