Jonathan Ive et Apple : quatre coups de génie… et un échec

0
206

Apple a révolutionné l’industrie de la technologie à plus d’une reprise. Mais le responsable de la conception de ces produits aussi design qu’innovants, Jonathan Ive, quitte l’entreprise. Une véritable onde. Car nul ne peut nier l’impact sur la société, en particulier depuis la fin des années 90 – des idées de Jonathan Ive. Voici quatre exemples de comment son travail a révolutionné la technologie – et une fois où il ne l’a pas fait.

iMac : un ordinateur humain

Avant l’iMac, les ordinateurs étaient ennuyeux et laids, des boîtes beiges – des choses à cacher sous un bureau. S’appuyant sur les concepts du Macintosh ridiculement coûteux de Twentieth Anniversary, l’iMac destiné au consommateur ne ressemblait à aucun autre. La coque translucide vous invitait à scruter l’intérieur, à regarder sous le capot. Il y avait une poignée pour prendre l’iMac et le déplacer. La couleur suggérait plus de plaisir que de travail. Les ports propriétaires étaient bannis, mais Apple avait doublé le port USB. Naturellement, le reste de l’industrie ne l’a pas compris dans un premier temps. Elle a choisi de tenté en collant des morceaux de plastique semi-transparents sur des boîtes ennuyeuses et laides, en se demandant pourquoi personne ne les félicitaient…

iPhone : bye bye clavier

Vous êtes peut-être assis, en train de tapoter sur l’écran de votre smartphone Android, à vous moquer des gens qui achètent des iPhones coûteux. Ce que vous avez probablement oublié, c’est à quoi ressemblaient les téléphones avant que l’iPhone ne débarque.
Apple, fortement inspirée par le penchant d’Ive pour le minimalisme et le design élégant, a tout changé. Résultat : le clavier alors omniprésent (rappelez-vous Nokia) a été effacé, laissant derrière lui une plaque de verre et de métal.
Depuis lors, tous les autres n’ont fait que tenter de peaufiner ce design emblématique. Pourtant, c’est toujours souvent Apple qui en inspire les détails, comme la courbe d’un écran. Merci qui ?

MacBook Air : mince, mince, mince

Même Steve Jobs en a eu le souffle coupé lorsque cet ordinateur portable est sorti d’une simple enveloppe. L’obsession de la minceur était considérable. Le design remarquable et élégant d’Ive aura ensuite été cloné par à peu près tout le monde.
Mais le design n’est pas seulement l’aspect visuel, c’est aussi le fonctionnement. Les recherches menées par Apple ont permis à tous ses ordinateurs portables d’être plus minces, mais également plus solides. Encore une fois, Ive aura été à l’origine d’une changement qui a touché toute l’industrie.

Apple Watch : le signe des temps

L’Apple Watch originale aura vu Apple faire son entrée dans l’univers de la mode et du luxe horloger. L’ Apple Watch Edition n’était clairement pas un produit « pour le reste d’entre nous » et nous a laissé un goût amer.
Heureusement, dans sa conception de base (sauf l’or) – et plus encore dans la dernière itération -, Ive a trouvé quelque chose que personne d’autre n’a encore réussi à créer : une montre intelligente que les gens veulent porter.

Apple avait lancé le Mac à l’intersection de la technologie et des arts. Le travail d’Ive sur l’Apple Watch pour des millions de personnes a permis à Apple, en sus de ses iPhones, de s’intégrer de manière transparente et intime dans leur vie quotidienne.

Magic Mouse 2 : comment dire ?

On ignore ce que Jonathan a exactement contre les souris. Si vous vous battiez déjà avec la première, celle de l’iMac, vous saurez que c’est loin d’être un triomphe en matière de design. Mais le pire aura sans doute été la Magic Mouse 2, avec son port de charge en dessous.
Ce qui a pu motiver une telle décision, nous n’en avons aucune idée. Peut-être que Ive et Apple détestent les souris, et c’est tout. Mais comment ne pas rater quelque chose dans une carrière riche de tant de succès ? Alors autant que ce soit sur une souris, non ? Car Jonathan n’est pas n’importe quel designer. C’est le designer d’Apple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here