Fallout 76 : un monde qui irradie de bonheur

0
49

Bienvenue après l’apocalypse, encore. Avec Fallout 76, on découvre l’un des plus beaux paysages post apocalyptiques jamais apparus dans la série. Irradiant de beauté, mais pas très peuplé, du coup.

Ah, explorer les étendues sauvages de Virginie-Occidentale, aux teintes automnales… On aurait presque envie d’aller avec son panier ramasser quelques champignons (nucléaires). Tout de suite, on se sent accueilli dans cette franchise que l’on reconnaît au premier coup d’œil, avec cette image aux tons bruns, gris, passés. La nouvelle livraison du monde ouvert de Bethesda s’améliore encore, comparée à ses voisins de palier que peuvent être God of War et Red Dead Redemption 2. On aime ce style automnal post apocalyptique, malgré ses petits défauts, parfois. Gare, toutefois, à ne pas passer parfois du plaisir à la frustration…

DES HISTOIRES DE FANTÔMES
La couleur de l’air du temps cultivée par Fallout 76 contraste bien avec son sujet monotone. Bien que le paysage puisse vous donner envie d’aller cueillir des pommes, attendez de rencontrer un groupe de personnes avec qui partager un ressenti très spécial : alors, ça fait quel effet de se réveiller du mauvais côté de l’apocalypse ?
En effet, Fallout 76 est un prequel. Vous voilà avant que quiconque n’ait découvert comment survivre sur une terre irradiée. Les joueurs tombent ainsi sur de nombreuses histoires aussi tristes que touchantes. Qu’il s’agisse de découvrir les restes d’une personne décédée peu de temps après le largage des bombes ou de découvrir les squelettes d’une petite communauté qui n’a pas survécu bien longtemps dans cette nouvelle ère post-apocalyptique, le vaste territoire à explorer regorge de récits effrayants, et de morts.


Cette approche narrative centrée sur l’arrière-plan, combinée au fait que votre personnage fait partie d’un groupe de résidents récemment arrivés au coffre-fort et chargés de reconquérir le monde de l’après-guerre, colle véritablement à l’histoire et au décor. Malheureusement, cette approche signifie aussi que la carte immense du jeu est quasi dénuée de toute vie humaine – à part les autres joueurs en ligne – avec laquelle interagir…
Les survivants insolites et les récits de jeux précédents basés sur les personnages ont été entièrement remplacés par ces fantômes et leur destin météorique.

DANS DES TERRES PERDUES
Cependant, ce manque de PNJ signifie que des missions sont en fait accomplies par des non-vivants.Si les quêtes ne manquent pas, elles sont généralement liées à des humains ou à des robots décédés, et se trouvent généralement dans des terminaux, des notes, des holotapes, des lettres et autres objets sur lesquels vous pouvez tomber, mais pas discuter.
Alors que les fans de Fallout sont plutôt amateurs de missions à sensations, ce travail intense peut sembler à certains un peu trop axé sur l’histoire.


Etre envoyé dans une quête complexe par quelqu’un qui a écrit une note sur son lit de mort peut certes se révéler obsédant, mais manque un peu de la récompense émotionnelle d’avoir accompli cette tâche pour un ami, ou un ennemi, potentiel. Il y a certes dans Fallout 76 des missions passionnantes à entreprendre et, plus encore, des histoires captivantes à découvrir sur le monde d’avant. Mais cela ressemble en grande partie à un contenu secondaire, riche en traditions et destiné à soutenir un récit principal plus dense.

COMBATTRE ENTRE AMIS
Bien entendu, Fallout 76 se savoure en multi-joueurs en ligne, pour créer ses propres aventures avec d’autres survivants. Et ce jeu est n’est jamais meilleur que lorsque vous rencontrez un partenaire avec qui discuter, échanger ou offrir quelque chose – c’est vraiment cool d’aider un autre survivant dans le besoin – ou de faire équipe pour éliminer l’un des monstres les plus menaçants du jeu.


Les retombées nucléaires ont apparemment eu des effets différents sur la faune de la Virginie-Occidentale, de sorte qu’un certain nombre de nouvelles bêtes plus grandes supposeront que vous et à vos amis forment un groupe de chasse.
Mais que vous jouiez avec des amis ou que vous affrontiez les terres désolées, vous passerez au fond plus de temps à chercher des ressources, à fabriquer du matériel, à améliorer votre camp et à mener des quêtes fastidieuses qu’à vous battre. Certes, on trouve du plaisir dans toutes ces activités, en particulier pour les fans inconditionnels de jeux de survie, mais c’est un peu plus fatiguant à la longue dans Fallout 76 que dans les opus précédente.

FALLOUT 76 VERDICT
Que vous cherchiez à atteindre les Appalaches en solo ou à survivre à l’apocalypse avec quelques amis, Fallout 76 est au fond un jeu qui peut aussi bien plaire que déplaire, selon vos goûts de gamer. En jouant seul, l’expérience n’est pas aussi attrayante ni aussi riche en contenu que Fallout 3 ou 4 Mais si vous êtes prêt à plonger dans le multijoueur, c’est différent. Se battre est plus fun avec quelques amis à ses côtés, même si cela risque de ne pas suffire pour attirer une grande communauté de joueurs en ligne.

Nulle doute que Bethesda tentera d’améliorer le gameplay via des correctifs et des mises à jour à venir. – certains semblent avoir déjà été corrigés. Reste à savoir s’il est possible de convertir les fans les plus passionnés et exclusifs de cette franchise à l’exploration de terres perdues en ligne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here