Essai – Renault Twingo Electric, la puce 3.0

0
33

Quel phénomène que cette Renault Twingo ! En version 100 % électrique, elle se montre plus séduisante que jamais, du moins dans le cadre d’un usage urbain et boulot / dodo. Et si c’était elle la plus moderne des Twingo ? Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
Lancée en 1993, la Renault Twingo fut un véritable phénomène, remettant au gout du jour l’automobile populaire, abordable, simple et funky ! Et surtout, brillamment pensée dans ses aspects pratiques. Si la seconde génération fut assez mièvre (et vendue à 900 000 exemplaires), la première fut un coup de génie (2 600 000 unités, dont une qui sert de daily driver à votre serviteur). Apparue en 2014, la 3ème génération renouait un peu avec l’esprit malicieux de la Twingo des origines. Et pour se conformer à la tendance green du moment, cette Twingo est désormais disponible aussi en version 100 % électrique, quitte à , sur le papier, faire concurrence à la Zoe…

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
En réalité, difficile de distinguer une Twingo ZE d’une version disposant d’un moteur thermique. Certes, l’absence de pot d’échappement et la calandre aux reflets bleutés font figure d’indices, mais c’est tout ! La prise de recharge étant logée dans l’ancienne trappe à carburant brouille les pistes ! Un œil exercé remarquera les nouveaux coloris et graphismes associés à cette version ZE.

Et sous le capot ?
Justement, fini les moteurs thermiques. Sous le capot de cette Twingo ZE se cache désormais un moteur électrique de 82 ch, alimenté par 22 kWh de batteries. Et elle peut se recharger en 1 heure, grâce à son système de recharge rapide intégré. A condition de trouver la bonne borne !

Et au volant, ça donne quoi ?
Elle annonce 190 km d’autonomie, et lors d’un test hivernal, sur un trajet de deux fois 23 kilomètres (17 km de périph’ et 6 km de ville), nous avons eu 170 km d’autonomie, avec l’usage du chauffage et de la radio. De fait, la Twingo Electric atteint ses objectifs, et se révèle parfaite dans le cadre d’un usage quotidien. Et puisque l’on va la réserver à un usage strictement urbain, les défauts de la version thermique (tenue de cap moyenne à « grande » vitesse, étagement bizarre de la boîte de vitesse) disparaissent, et l’on se retrouve à la considérer comme la meilleure des Twingo modernes. Car la vivacité de son moteur électrique, son excellent rayon de braquage, son gabarit riquiqui qui passe partout et sa vivacité en ville en font une citadine redoutable !

Son point fort ?
La facilité et le plaisir de conduite, à aller chaque jour bosser en silence ! De fait, pour un usage purement urbain, elle concurrence la Zoe. Et elle laissera la place à une sublime réinterprétation de la Renault 5, elle aussi 100 % électrique…

Le verdict de Stuff 
Si l’on est conscient de ses limites d’usage, et que l’on s’en sert comme seconde auto pour aller bosser et faire ses courses, cette Twingo Electric est redoutable d’agrément !

Les chiffres clé 
Moteur électrique synchrone à rotor bobiné
Puissance : 82 ch
Couple : 160 Nm
Boîte de vitesse : continu
Poids : 1111 kilos
Vitesse maxi : 135 km/h
0 à 100 km/h : 12,9 secondes
Conso officielle / de l’essai : 16 kWh/100 / 15,5 kWh/100
Prix : gamme à partir de 21350 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here