Essai – Renault Megane E-Tech EV60, la Megane du futur

0
183

Renault se convertit à la mobilité électrique. La Zoe a défriché le terrain, la Megane de 5ème génération montre que le constructeur français est arrivé à maturité sur cette technologie ! Par Philippe Guillaume

C’est quoi  ?
On en a parlé récemment dans ces colonnes aux nobles idéaux, à l’occasion de la séduisante variante hybride rechargeable  : la Renault Megane, c’est l’une des autos préférées des Français, c’est 7 millions d’exemplaires sur quatre générations depuis 1995. Bref, c’est une incontournable. Alors que la 4ème génération reste au catalogue, et à l’instar d’une VW ID.3 qui est vouée à remplacer la Golf, Renault a présenté la Megane E-Tech  : la 5ème génération de Megane est 100 % électrique, c’est donc la Megane du futur  ! N’oublions pas qu’à l’horizon 2030, Renault envisage de vendre 90 % de ses modèles en électrique.

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
Bah tout, à commencer par le look nettement plus moderne que sa devancière et franchement réussi  ! Le designer Gilles Vidal, qui a passé la dernière décennie chez Peugeot, a mis en place les nouveaux codes du design chez Renault  : nouveau logo, allure râblée, signature visuelle soignée, la Megane 5 fait se retourner les têtes sur son passage. Avec 4,20 mètres de long (c’est étonnamment plus court que la Megane 4, qui fait 4,35 m) et moins de 1,50 m de haut, ses proportions sont d’ailleurs assez compactes dans le genre, mais grâce à un empattement de 2,70 m de long et une conception pensée dès le départ pour la motorisation électrique, l’espace à bord est plutôt généreux.

Et sous le capot ?
Que des moteurs électriques, bien évidemment  ! Pour l’instant, l’offre de Megane E-Tech s’articule autour des versions EV40 (moteur de 130 ch, 290 kilos de batterie, de 40 kWh) et notre EV60 d’essai (220 ch, 394 kilos de batterie LG, de 60 kWh). La seconde est bien évidemment plus véloce, avec 160 km/h en pointe et surtout le 0 à 100 couvert en 7,4 secondes (150 km/h et 10 secondes pour la première) avec une accélération certes linéaire, mais des reprises consistantes qui sont gage de sécurité dans le trafic (elle passe de 80 à 120 km/h en 4,4 secondes) Mais surtout, les possibilités de recharge sont aussi plus rapides sur la EV60, qui gagne dès lors en polyvalence !

Et au volant, ça donne quoi  ?
Il n’y a pas qu’à l’extérieur que la Megane E-Tech représente le nouveau style de Renault, à l’intérieur aussi  ! On retrouve donc une grande dalle d’info-divertissement, de 12’’, gentiment tournée vers le conducteur, avec une interface gérée par Android Automotive et une commande vocale aussi réactive qu’efficace. Quoi qu’il en soit, le téléphone peut être aussi mis en «  mirroir  » avec le Apple CarPlay. Le tableau de bord, entièrement numérique, peut offrir plusieurs types d’affichage (un peu comme sur une Golf 8, avec la carte du GPS qui s’affiche sur la totalité de l’écran) et, bonne nouvelle, la Megane E-Tech ne s’est pas converti au «  tout tactile  », obligeant parfois à quitter trop longtemps les yeux de la route, pour naviguer dans des menus complexes à la recherche d’une fonction simple  ; ainsi, les commandes de climatisation restent classiques, bien vu  ! L’équipement est moderne (poignées de porte qui sortent de leur logement à l’approche, chargeur à induction, prises USB-C…) et la dotation sécuritaire est bien entendu complètement à la page  !

Avant de partir, l’on découvre un sélecteur de boîte «  à la Mercedes  », avec un petit commodo en haut à droite du volant. Comme sur toute électrique qui se respecte, douceur, silence et, éventuellement, vivacité sont au programme et cette Megane EV60 offre tout ceci. Elle est même plutôt gratifiante à conduire pour une auto électrique de ce segment (l’on pense à une ID.3, très neutre), avec un châssis communicatif, bien que réglé un peu ferme, elle est presque sportive, cette Megane E-Tech EV60  ! Les palettes au volant offrent quatre niveaux de freinage régénératif et quand le relief s’y prête, c’est agréable de jouer avec  ! Autre bonne nouvelle  : sur un essai essentiellement consacré à du commuting entre Paris et sa grande banlieue, certes dans des conditions météo favorables (avec clim’ et radio, cependant), nous avons consommé 15,1 kWh, ce qui est peu au vu du gabarit et des performances de l’auto. En d’autres termes, faire quasiment 400 kilomètres sur une charge est concevable (officiellement, 450 km sont annoncés), et cette version EV60 s’autorise des recharges rapides, puisque l’on peut la commander en version «  Super Charge  » de série, ou Optimum Charge en option. Dans le meilleur des cas, l’on passe de 10 à 80 % de batterie en 30 minutes.

Son point fort ?
Le style un peu passe-partout de la Megane 4 est ici nettement modernisé. Sobre et stylée, la Megane 5 est définitivement la Megane du futur et aucune auto électrique de ce segment ne nous a semblé, pour l’instant, plus agréable à conduire.

Le verdict de Stuff 
Après la Zoe et la Twingo E-Tech, Renault passe à la vitesse supérieure avec cette Megane E-Tech, nettement plus aboutie, d’abord dans son design, mais également dans l’équation prestation / prix / performances / sobriété. On aime…

Les chiffres clé
Moteur  : électrique
Cylindrée  : –
Puissance  : 220 ch
Couple  : 300 Nm
Boîte de vitesse  : continue
Poids  : 1636 kilos
Vitesse maxi  : 160 km/h
0 à 100 km/h  : 7,4 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 16,1 l/100 / 15,1 l/100
Prix  : gamme Renault Megane E-Tech à partir de 37200 €, version d’essai E-Tech EV60 à partir de 40200 €

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here