Essai – Nissan Qashqai 1.3 DIG-T 160 : populaire et dynamique

0
30
Nissan Qashqai mit neuem 1,3-Liter-Benzinmotor

C’est la vache à lait de chez Nissan ! Depuis plus de 13 ans, le Qashqai est le SUV familial par excellence. Nous avons pris le volant de sa dernière évolution, avec la motorisation la plus puissante. Une belle surprise ! Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
Y’a un peu bataille pour savoir qui a inventé le SUV. Range Rover  ? Jeep, avant  ? Ford Bronco  ? Toyota RAV4, pour le gabarit mini  ? Ce qui est sûr, c’est qu’à sa sortie en 2006, le Qashqai a tout simplement créé l’événement  : depuis, ce sont quasiment 2,5 millions d’exemplaires qui ont été vendus, dont plus de 300 000 en France. C’est simple  : au quotidien comme sur la route des vacances, vous avez toutes les chances d’être entouré de Qashqai. Et la dernière évolution ne va pas freiner le succès de l’engin…

 

Comment ça ?
Le récent restyling n’a que peu changé l’allure générale de l’engin. On constate cependant une allure globale plus agressive, soulignée par les feux à LEDs et la calandre «  V-design  » que l’on retrouve également sur d’autres modèles de la gamme, ainsi qu’un nouveau bouclier arrrière. Par contre, c’est à l’intérieur que l’évolution est la plus flagrante. Nouveau volant, nouveaux sièges, nouvelle ergonomie de la planche de bord (avec moins de boutons), nouveaux équipements  : le Qashqai n’a rien à redouter de la concurrence.

Et sous le capot ?
En tant qu’auto à vocation familiale, le Qashqai est forcément pragmatique. Les gros rouleurs opteront pour les blocs Diesel, un 1.5 de 115 ch, voire un 1.7 de 150 ch, au besoin associé à une transmission intelligente à quatre roues motrices et à une boîte à variation continue. En essence, on se contente d’une version à traction avant, avec le pétillant petit moteur 1.3 (conçu avec Renault, et que l’on retrouve aussi chez Mercedes dans les classes A et B, par exemple). Ce «  petit  » quatre cylindres est vaillant, puisqu’il peut offrir, au choix, 140 voire, dans le cas de notre modèle d’essai, 160 chevaux, que l’on peut faire passer au sol, selon les envies, soit par une boîte manuelle à 6 rapports, soit par une unité automatique à double embrayage et à 7 rapports.

Et au volant, ça donne quoi ?
Au départ, on se dit qu’un Qashqai, dans sa grande volonté œcuménique de vouloir satisfaire aux besoins de toutes les familles du monde, ou presque, ça doit avoir autant de saveur qu’un emmental industriel. Mais les clichés ne sont faits que pour être démentis  : à l’intérieur, si la finition reste celle d’un constructeur «  généraliste  », le niveau d’équipement (dans cette version d’essai haut de gamme) impressionne  : avec le «  new Nissan Connect  », compatible Apple Car Play et Android Auto, on a une auto moderne et connectée. Enfin, le système Pro Pilot propose quelques-unes des aides à la conduite (assistant au maintien de voie, régulateur de vitesse adaptatif avec fonction embouteillage). Par ailleurs, entre la possibilité d’avoir un toit panoramique et une audio Bose, le Qashqai montre qu’il soigner ses occupants. Côté moteur / boîte, on ne peut que louer la bonne entente des deux éléments, avec, dans cette version 160 ch, une belle nervosité au démarrage et des reprises impeccables. Enfin, par rapport à la génération précédente, le confort de marche (sièges, suspensions) et l’insonorisation ont nettement progressé.

 

Son point fort ?
Le Qashqai, c’est la victoire du pragmatisme (du moins, sur l’orthographe, car écrire son nom, c’est quand même une tannée). Efficace, logeable, apte à toutes les tâches, on comprend son succès  !

Le verdict de Stuff
Un Qashqai, c’est forcément un choix rationnel. Mais dans cette version 160 ch dotée de la boîte à double embrayage, si l’on ne peut pas encore parler de véritable plaisir de conduite, on a toutefois un beau dynamisme qui séduira les chefs de famille volontaires et soucieux d’envisager au mieux les déplacements quotidiens.

Les chiffres clé
Moteur : 4 cylindres en ligne, 1332 cm3, turbo
Puissance : 160 ch à 5500 tr/mn
Couple : 270 Nm à 1600
Boîte de vitesse : automatique à double embrayage, 7 rapports
Poids : 1390 kilos
Vitesse maxi : 198 km/h
0 à 100 km/h : 10,1 secondes
Conso officielle / de l’essai : 5,5 l /100 / 7,5 l/100
Prix : gamme à partir de 24.250 €

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here