Essai – Nissan Leaf e+ 62 kWh : encore plus loin…

0
203

Déjà testée récemment dans sa version 40 kWh, nous avons pu mettre la main – en avant-première, s’il vous plaît  – sur la prochaine évolution de la Nissan Leaf, baptisée «  e+  ». Au programme, et comme son nom l’indique  : plus de puissance et surtout plus d’autonomie. Par Philippe Guillaume

1. Un petit rappel sur la Leaf, déjà ?
Facile. Allez, sortons nos fiches. Voilà… Alors : c’est l’auto électrique la plus vendue au monde, la vache à lait de Nissan, le hit-parade de l’Alliance  ! On en compte 400 000 écoulées depuis 2010, et ce qui est intéressant, c’est qu’en changeant de look et en abandonnant ses formes bulbeuses pour une allure plus en phase avec les autos normales, les ventes ont décollé. En Europe, ils en ont écoulé 138000 de première génération, et rien que 48000 l’an dernier, avec le nouveau look. En France, il y en a 17000 dont 4700 de dernière génération. Pas mal non  ? La Leaf e+ sera commercialisée à partie de juin 2019, mais nous avons pu l’avoir en avant-première, car Nissan en avait fait venir quelques-unes dans le cadre du E-Prix, cette course de Formule 1 électrique qui risque bien de ringardiser la Formule 1 thermique, et dont la dernière épreuve s’est courue la semaine dernière à Paris.

2. Et qu’est-ce qui change ?
Niveau look, pas grand chose  : on reconnaît la lame bleue sous la calandre, c’est tout. Ah si, il y a de nouvelles teintes (un bleu métal rafraichissant comme une glace Häagen Dazs  !) et de nouvelles combinaisons de peinture biton. Les fétichistes remarqueront l’insigne «  e+  » sur la prise de recharge, sous le capot. Et sinon, la e+ est une version plus puissante et plus efficiente de la Leaf  : son moteur passe de 150 à 217 ch et de 320 à 340 Nm, et surtout le pack de batteries de 40 à 62 kWh. Résultat, le rayon d’action évolue nettement.

3. Et à l’intérieur ?
L’écran du GPS est un peu plus grand, il passe de 7  à 8 pouces. On a toujours toute la panoplie d’aide à la conduite (avec le Pro-Pilot), et ce truc absolument génial, l’e-Pedal, qui permet avec un peu d’habitude de ne plus jamais utiliser la pédale de frein. On gère le ralentissement et l’arrêt simplement en relâchant doucement la pédale d’accélérateur. C’est doux, sensuel, efficace, en un mot : brillant.

4. Du coup, avec 217 ch, elle se transforme en e-GTI ?
Oui. Et non. Effectivement, les performances augmentent par rapport à la Leaf 40 kWh & 150 ch. La vitesse de pointe progresse de 144 à 157 km/h, ce qui est toujours mieux pour dépasser sur autoroute. Les accélérations sont saisissantes  : le 0 à 100 évolue de 7,9 à 7,1 secondes, de quoi être collé au siège au départ. Et les reprises de 80 à 120 km/h se font en gagnant 13 % de temps par rapport à la 40 kWh, de quoi dépasser en un éclair. Mais si le progrès n’est pas plus significatif, c’est aussi parce que plus d’autonomie, c’est plus de batteries, donc plus de poids  : en l’occurrence, 130 kilos supplémentaires. Et le châssis n’a pas été réglé pour avaler les virages bille en tête. Par contre, question confort, c’est royal.

 

5. Et côté autonomie ?
Elle passe de 270 à 385 kilomètres en cycle WLTP, ce qui est un sacré progrès. Lors de notre parcours d’essai, essentiellement routier, la Leaf e+ prodiguait 350 km d’autonomie, et fera beaucoup plus si vous ne roulez qu’en ville. Du coup, la version 62 kWh a un double avantage  : elle permet d’aller plus loin, ou de recharger moins souvent.

Le verdict de Stuff 
Une automobile électrique qui se libère progressivement de son fil à la patte, on ne peut qu’applaudir. Le surcoût en vaut le coup. Et l’on notera que sous certaines conditions (foyer non imposable, lieu de travail éloigné du domicile, prime de conversion à l’électrique…), Nissan arrive à proposer une Leaf à partir de 16.990 €, sans location de batteries. Là, c’est sûr, l’électrique devient démocratique…

Les chiffres clé  
Moteur électrique synchrone
Puissance  : 217 ch
Couple  : 340 Nm
Boîte de vitesse  automatique
Poids  : 1731 kilos
Vitesse maxi : 157 km/h
0 à 100 km/h : 7,1 secondes
Consommation officielle : 185 Wh/ km
Prix : Nissan Leaf e+ à partir de 43.700 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here