Essai – Mini Cooper S DKG7 : des sensations pures !

0
419

C’est la coqueluche des beaux quartiers qui se remet à jour pour 2018, avec des détails esthétiques toujours plus craquants ! Et sous le capot, ça évolue aussi notamment au niveau de la boîte de vitesse. Par Philippe Guillaume

• C’est quoi ?
Joli coup que BMW qui réinventa la Mini au tournant des années 2000 ! Le groupe allemand a réussi à développer une véritable gamme autour d’un modèle phare. Depuis ses origines, la Mini new gen a considérablement évolué sur le plan technique, mais ça ne se voit pas trop et c’est là l’essentiel.

• Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
Ca se joue dans les détails, notamment au niveau des optiques de phare, au cerclage full LEDs à l’avant, tandis qu’à l’arrière, chacune des deux optiques reprend la moitié du dessin d’un drapeau anglais. So cute, non ? Ce n’est pas tout, même si, on vous l’accorde, le reste joue dans la finesse : le fond des optiques de phare est désormais noir, un nouveau logo a fait son apparition, de nouvelles jantes et de nouvelles teintes (un gris Emerald, un bleu Starlight, un orange Solaris) font leur apparition au nuancier.

• C’est tout ?
Ben non : sous le capot, le 2.0 turbo de 192 chevaux est désormais associé à une nouvelle boîte de vitesse, une unité produite par l’allemand Getrag, qui comporte deux embrayages et 7 vitesses robotisées. Dans les faits, on ne peut que louer l’esprit large de cette technologie : douce en ville, réactive en conduite sportive, elle se plie à tous les usages et, au final, se fait totalement oublier.

• Et au volant, ça donne quoi ?
Ce niveau de puissance dans une auto compacte (3950 mm de long) à vocation urbaine (mais pas que), ce n’est pas si courant et c’est vraiment agréable. D’autant que plus que la puissance pure, c’est le couple et les capacités de reprise, associé à l’excellente boîte de vitesse, qui lui confèrent non pas un statut de micro puce urbaine mais plutôt de grande routière, capable d’avaler des distances dans un beau confort.

• Son point fort ?
Son charme, intact, qui passe par une multitude de détails notamment dans l’aménagement intérieur ou dans les clins d’œil graphiques du système d’info-divertissement. Et les performances de haute volée sont un plus !

Le verdict de Stuff
Elle est agile comme un kart et donne envie de dévorer les virages, mais cette bombinette musclée et lookée se savoure aussi comme auto du quotidien.

Les chiffres clés
Moteur 4 cylindres en ligne, 1998 cm3 , turbo
Puissance : 192 ch à 5000 tr/mn
Couple : 280 Nm à 1250 tr/mn
Boîte de vitesse : automatique à double embrayage, 7 rapports
Poids : 1250 kilos
Vitesse maxi : 235 km/h
0 à 100 km/h : 6,8 secondes
Conso officielle / de l’essai : 5,1 l/100 / 7,5 l/100
Prix : gamme à partir de 17700 € (à partir 28700 € pour notre modèle d’essai)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here