Essai – Mercedes-Benz EQS 450+ : la limousine du futur

0
36
EQS 580 4MATIC (Stromverbrauch kombiniert (NEFZ): 19,6-17,6 kWh/100 km; CO2-Emissionen: 0 g/km); Exterieur: diamantweiß; Interieur: Leder nappa beige// EQS 580 4MATIC (combined electrical consumption (NEDC): 19.6-17.6 kWh/100 km; CO2 emissions: 0 g/km); exterior: diamond white; interior: leather nappa beige

Devant les ambassades, les entreprises du CAC40 comme les plus grands palaces, la Mercedes Classe S est une automobile incontournable, la référence en termes de luxe et de sécurité. Sa version 100 % électrique EQS pourrait bien prendre le relais, c’est le sens de l’histoire. Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
Très bientôt, plus un modèle de la gamme Mercedes n’aura pas, également, sa version 100 % électrique, que l’on reconnaît par son préfixe EQ. Vous l’avez deviné  : l’EQS est donc la version 100 % électrique de la limousine Classe S, qui est, non seulement, un exemple de confort, de technologie et de sécurité, mais également la limousine la plus vendue, dans ce segment automobile un rien élitiste. L’EQS ne pouvait pas placer la barre moins haut.

 

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
Tout, bien évidemment  ! Contrairement à certains de ses concurrents, Mercedes a choisi de distinguer l’allure des versions thermiques et électriques. L’EQS reste une auto majestueuse (avec 5,22 mètres de long, on le serait à moins), mais ses proportions sont différentes de celles de la Classe S. Elle se distingue par son allure très lissée, au bénéfice de l’efficience aérodynamique  : avec un Cx de 0,20 (vous savez, ce fameux coefficient de pénétration dans l’air), elle bat un record  ! Mercedes a choisi de doter son EQS de batteries d’une très grande capacité (107,8 kWh), ce qui est gage d’une autonomie cohérente, ce qui sied à une auto de ce rang. L’innovation continue à l’intérieur, avec cet Hyperscreen, une dalle de 141 cm de large, qui place les occupants face à un univers numérique aussi inédit qu’exclusif. Enfin, l’EQS dispose évidemment de l’infodivertissement avec sa fonction «  hey, Mercedes  !  », qui vous accompagne lors de vos demandes de destination et d’information, et qui peut même raconter des blagues. L’espace nous manque pour faire part de toutes les innovations  ! Enfin, l’on rappellera que Mercedes, notamment via la Classe S, a toujours été un acteur innovant en matière de sécurité (ABS, airbags, suspension pneumatique qui peut faire monter l’auto pour limiter les dégâts lors d’un impact…).

 

Et sous le capot ?
Que des moteurs électriques, bien évidemment. Tout en haut de la gamme, on peut s’offrir l’EQS AMG 53 4Matic+ (658 ch, le 0 à 100 couvert en 3,8 secondes, le croisement entre une limousine et un dragster  !)  ; au milieu, vous avez la EQS 580 4Matic (523 ch, le 0 à 100 en 4,3 secondes) et en entrée de gamme, notre EQS 450+ (333 ch, 6,2 secondes). Le niveau de puissance reste honorable  : on rappelle qu’une Classe S 350d sort 333 chevaux aussi. De fait, les performances sont toujours largement suffisantes pour les conditions réelles d’utilisation, mais l’essentiel ici réside à la fois dans la capacité impressionnante des batteries ainsi que la possibilité d’une recharge très rapide (jusque 200 kW) sur les bornes adéquates. Évidemment, il est préférable de toujours rentrer sa destination dans la planificateur d’itinéraire  : ainsi, l’EQS optimise les temps de roulage et les temps de recharge pendant les pauses.

Et au volant, ça donne quoi ?
Grâce aux roues arrière directrices, la maniabilité de l’EQS est tout à fait exceptionnelle et l’on se retrouve à circuler en ville sans aucun problème malgré son gabarit. Mais avant cela, il faut un peu de temps pour faire connaissance avec l’intérieur de l’engin et toutes les fonctionnalités de l’Hyperscreen. L’on peut choisir les ambiances et éclairages intérieurs, différents modes d’affichage, affiner les réglages de l’excellente sono Burmeister, de profiter de l’affichage tête haute à réalité augmentée  ! La force de cette EQS est de vous couper totalement du monde et elle le fait merveilleusement bien  : entre la suspension qui transforme l’auto en tapis volant, les sièges (massants) impeccables, et la parfaite maîtrise des bruits aérodynamiques et de roulement, cette EQS place le confort de conduite à un niveau encore plus haut.

 

Et la conduite, justement, elle s’apprécie longtemps, longtemps  : c’était d’ailleurs la première fois que je prenais une voiture électrique m’affichant, batteries pleines, plus de 600 kilomètres d’autonomie. Une valeur qu’elle parvient presque à respecter  : en roulant sur autoroute, à la vitesse légale, au régulateur, elle consomme à peine plus de 19 kWh/100 (pour info, beaucoup de petits SUV électriques tournent entre 22 et 25), et a un rythme plus apaisé, sur le réseau secondaire, l’EQS se contente de 17 kWh/100, une valeur que bien des citadines peinent à égaler  ! Ceci est le résultat d’une chaîne cinématique maîtrisée à la perfection, ainsi que d’un aérodynamisme record, sans oublier un ensemble de sensations de conduites qui incitent à une forme de sérénité. Avec 333 chevaux, l’EQS 450+ dispose d’une puissance suffisante, mais n’offre pas non plus des accélérations de dragster. Tant mieux  : l’électrique, c’est une autre façon de parcourir la route.

 

Son point fort ?
La Classe S était la plus aboutie des limousines  ; l’EQS est sans conteste la plus aboutie des limousines électriques, et la combinaison de ses qualités, ainsi que de sa consommation réduite et de ses capacités de recharge rapide font qu’elle est prête à reprendre le flambeau de l’e-mobilité !

 

Le verdict de Stuff 
On ne peut qu’applaudir devant une telle maîtrise du sujet  : silence, confort, prestige, l’on savait que Mercedes n’a de leçons à recevoir de personne sur ces sujets. L’on découvre au volant de l’EQS que l’efficience et une autonomie record sont également de la partie  : alors, on s’incline. Si l’auto électrique du futur, c’est ça, on signe tout de suite.

Les chiffres clé
Moteur  : électrique
Cylindrée  : – cm3
Puissance  : 333 ch
Couple  : 568 Nm
Boîte de vitesse  : continue
Poids  : 2480 kilos
Vitesse maxi  : 210 km/h
0 à 100 km/h  : 6,2 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 15,8 kWh /100 / 19,8 kWh/100
Prix  : gamme EQS à partir 128 850 €

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here