Essai – Mercedes-Benz EQE 350+, la berline du futur

0
141
2022 Mercedes EQE 350+

Mercedes n’en finit pas de décliner sa gamme EQ, dédiée aux véhicules électriques. L’EQE est l’équivalent d’une Classe E marchant aux ions. On a essayé, on a adoré… Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
On sait comment ça marche chez Mercedes  : il y a le préfixe EQ, et la lettre qui suit donne une indication sur le niveau de gamme. Chez les Allemands, la Classe E est une berline réputée, grande voyageuse à la fiabilité avérée, qui séduit les taxis comme les professions libérales à la recherche d’une auto sérieuse et statutaire. Si la Classe E continue sa carrière avec moult motorisations sous le capot, Mercedes lui adjoint un équivalent 100 % électrique : l’EQE.

2022 Mercedes EQE 350+

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
Tout, bien évidemment  ! D’ailleurs, côté look, notre EQE s’inspire plus de sa grande sœur, l’EQS (dont on vous a déjà parlé) qu’elle ne cherche à faire le lien avec la Classe E, dont les dimensions (4,94 m) sont proches, mais dont les volumes sont différents. Les proportions de l’EQE sont malgré tout conséquentes, avec 4,95 m de long, mais l’espace à bord est gigantesque avec un empattement de 3120 mm  ». Ses lignes sculptées par le vent lui accordent un Cx exceptionnel de 0,22, ce qui augure d’une belle efficience énergétique, un critère essentiel pour une auto électrique. Notre version d’essai, noire et en finition AMG, avait d’ailleurs une sacrée gueule, avec ses belles jantes et son becquet arrière discrètement collé sur la malle. Même sentiment à l’intérieur, avec une planche de bord qui cumule les qualités !

2022 Mercedes EQE 350+

C’est moderne et classe à la fois, avec de beaux plaquages en bois. A savoir qu’en option, certaines versions de l’EQE peuvent recevoir l’Hyperscreen, soit le cumul de trois dalles digitales qui recouvrent toute la planche de bord sur 1,41 mètre de large. L’effet est saisissant, notamment la possibilité de regarder Netflix lors des phases de recharge. Et n’oublions pas que la commande vocale «  hey Mercedes  » est tout simplement la meilleure du marché, puisqu’elle peut même vous raconter des blagues. En tous cas, l’ambiance premium est assurée !

Mercedes-AMG EQE 53 4MATIC+

Et sous le capot ?
Que des moteurs électriques, bien évidemment. L’EQE existe en trois versions  : la 300 (245 ch), et, en haut de l’affiche, la 53 AMG 4Matic+ (625 ch), une puissance carrément impressionnante  ! Nous avions pour notre part, en essai, la version intermédiaire 350+, forte de 292 chevaux et promettant, en théorie, plus de 600 kilomètres d’autonomie. Côté batteries, on est sur 90,5 kWh, une capacité confortable…

2022 Mercedes EQE 350+

Et au volant, ça donne quoi ?
On a déjà mentionné la qualité de l’intérieur, et c’est important de le rappeler. Face à l’aspect tout plastique d’une Tesla, le côté à la fois chic, techno et épuré de l’EQE marque une sacrée différence et vous place tout de suite dans un sentiment de bien-être qui permet de faire défiler les kilomètres par centaines et dans la plus grande sérénité. Par ailleurs, nombreux sont ceux qui considèrent les automobiles électriques comme des batteries à roulette, toutes identiques et sans âme. Louons donc ici la qualité de mise au point du châssis de l’EQE  : entre le côté précis et soyeux à la fois des suspensions (notamment avec l’option suspension pneumatique), la précision géniale de la direction, avec une consistance du volant qui rappelle que la conduite peut rester un plaisir  ! Même chose pour les quatre niveaux de régénération du freinage, commandés par les palettes au volant, qui offrent un feeling assez exceptionnel.

Mercedes-AMG EQE 43 4MATIC

Si c’est ça, l’automobile électrique du futur, on veut bien, car être derrière son volant est extrêmement gratifiant. Parfaitement bien installé, on profite d’un vrai silence de fonctionnement et d’une sono Burmeister au rendu de grande qualité. Les 292 chevaux n’offrent pas les accélérations de dragster de certaines autos électriques, mais les 565 Nm de couple permettent toutefois des dépassements express dans la plus grande décontraction. Côté autonomie, l’essai réalisé en hiver, avec les phares, les essuie-glace, le chauffage et la radio, ne permettent pas d’atteindre les près de 600 kilomètres revendiqués. Disons que j’ai fait du 25 kWh au quotidien, et j’ai pu descendre à 22 kWh sur un trajet routier à allure raisonnable, soit au global, une autonomie hivernale d’environ 350 kilomètres. Heureusement, l’EQE peut bénéficier de recharges sur des bornes rapides, avec une capacité de recharge allant jusque 170 kW sur les bordes adéquates. Enfin, précisons que l’EQE peut bénéficier des roues arrières directrices  : malgré ses dimensions conséquentes, elle braque alors aussi bien qu’une citadine !

Mercedes-AMG EQE 53 4MATIC+

Son point fort ?
Feeling de la direction, des suspensions, qualité de l’intérieur, position de conduite parfaite, l’EQE délivre un vrai plaisir de conduite.

Le verdict de Stuff 
Lignes futuristes, ambiance intérieure très attachante, plaisir de conduite réel, la nouvelle Mercedes EQE montre à quel point la grande berline électrique premium est déjà une auto très aboutie.

2022 Mercedes EQE 350+

Les chiffres clé 
Moteur  : électrique
Cylindrée  : – cm3
Puissance  : 292 ch
Couple  : 565 Nm
Boîte de vitesse  : continue
Poids  : 2365 kilos
Vitesse maxi  : 210 km/h
0 à 100 km/h  : 6,4 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 16,1 kWh /100 / 23 kWh/100
Prix  : gamme EQE à partir 76 250 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here