Essai – Mercedes-Benz A200 : la divine surprise !

0
576
Mercedes-Benz A-Klasse Exterieur: Digital white pearl // Mercedes-Benz A-Class Exterior: Digital white pearl

Le segment des compactes est réellement concurrentiel, entre les Focus, Golf, Megane et autres 308. Mais avec sa dernière génération de Classe A, Mercedes-Benz se place à nouveau bien au-dessus de la mêlée… Par Philippe Guillaume

• C’est quoi ?
Souvenez-vous : un test (bizarrement) mené par un magazine suédois et la première Classe A qui se retrouve sur le toit : c’était en novembre 1997 et la petite Mercedes, un petit monospace haut sur pattes et la plus petite auto jamais construite dans leur gamme commençait mal sa carrière. Encore que : cela a permis à l’équipementier Bosch de généraliser l’ESP (un système de contrôle de stabilité) et Mercedes a quand même pu vendre 1,1 million d’exemplaires de cette première génération… Depuis, nous en sommes à la quatrième, que l’on reconnaît à ses formes nettement plus assurées, avec notamment une calandre que l’on voit aussi sur l’un des vaisseaux amiral de la marque, le CLS Coupé.

 

• Et sinon, quoi de neuf ?
Tout ! Le design a changé, en bien : dans le cas de mon modèle d’essai, en blanc avec les belles jantes et avec l’intérieur en cuir rouge / noir, la qualité de présentation et de finition tranche vraiment avec ce que peuvent offrir les autres compactes du marché. Pas de doutes, on est ici dans du vrai haut de gamme ! Sous le capot, par contre, on pourrait imaginer une déception… qui n’en sera pas une, en fait : en effet, dans le cadre des accords industriels entre Renault et Mercedes, on trouve dans cette A200 un petit 4 cylindres de 1332 cm3 conçu par Renault, qui le place lui, dans les Modus et Scénic, et qui ne se distingue pas par son caractère. Et pourtant : dans la Mercedes, la sonorité d’échappement est plus rauque, la boîte auto à 7 rapports est calibrée différemment et on sent tout de suite le couple du moteur turbo, avec de grosses reprises dès les plus bas régimes. Et du coup, le niveau de dynamisme est en phase avec le design sportif de l’auto !

 

• Et à l’intérieur ?
Là aussi, ça change tout ! La Classe A inaugure une nouvelle planche de bord, avec deux grands écrans digitaux en continu : celui devant le conducteur peut se paramétrer avec différents types d’affichage tandis que celui de la console centrale est désormais tactile (c’est nouveau !) et surmonte trois large aérateurs. Bref, ça en jette un max, mais ça ne fait pas que ça ! En effet, la Classe A propose aussi le MBUX : Mercedes-Benz User Experience ! A la manière d’un assistant façon Siri, OK Google ou Alexa d’Amazon, il suffit de dire « Hey Mercedes » et de donner ensuite ses instructions. « Hey Mercedes, guide moi jusqu’à Marseille ». « Hey Mercedes, quel temps fera t’il là-bas ? ». « Hey Mercedes, trouve-moi un bon resto de poisson ». Vous savez quoi ? Ca marche bien, et c’est carrément cool !

 

• Et au volant, ça donne quoi ?
Attention, malgré son allure racée (merci le pack AMG !), ce n’est pas une vraie sportive : pour cela, il y a les versions A 35 AMG et A 45 AMG qui complètent la gamme. Mais la boîte est réactive et le « petit » moteur de 1332 cm3 dévoile de belles ressources à bas régime. Du coup, comme on est parfaitement bien installé dans les sièges sport et que la tenue de route est parfaite, avec pas de roulis et une direction précise, tout va bien !

 

• Son point fort ?
Outre son allure racée, elle offre une qualité de présentation, de finition et d’équipements qui en font, à nouveau, la reine de la catégorie des compactes !

 

Le verdict de Stuff 
Si vous ne voulez pas d’une auto trop volumineuse et qu’en plus vous considérez que la vie est trop courte pour rouler triste, alors considérez cette Mercedes-Benz Classe A : c’est sans hésitation la référence de la catégorie, avec un niveau d’équipements qui laisse pantois. Et en définition A200 + Pack AMG, les prestations routières sont vraiment à la hauteur.

Les chiffres clés
Moteur 4 cylindres en ligne, 1332 cm3, turbo
Puissance : 163 ch à 5500 tr/mn
Couple : 250 Nm à 1620 tr/mn
Boîte de vitesse : automatique, 7 rapports
Poids : 1375 kilos
Vitesse maxi : 225 km/h
0 à 100 km/h : 8 secondes
Conso officielle / de l’essai : 5,6 l/100 / 7,5 l/100
Prix : gamme à partir de 27649 € (à partir de 37 749 € pour notre modèle d’essai)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here