Essai – Mercedes B200d, la résistante

0
43
Mercedes-Benz B-Klasse, denimblau Mercedes-Benz B-Class, denim blue

On ne cesse de le répéter, essai après essai : la mode est aux SUV. La Mercedes Classe B fait donc de la résistance, avec son format de petit monospace. Cette proposition décalée n’en reste pas moins très séduisante !
Par Philippe Guillaume

• C’est quoi ?
C’est, depuis 2005, une bonne auto dédiée aux familles, qu’elle a su séduire grâce à un gabarit assez compact et une belle modularité intérieure, sans compter le prestige de l’étoile sur le capot. La première génération fut un vrai succès : 700 000 exemplaires vendus entre 2005 et 2011. La seconde génération fut elle aussi bien diffusée (800 000 unités), mais au moment où ce sont les SUV de toute tailles qui récupèrent les faveurs des familles, Mercedes va à contre courant avec cette troisième génération de Classe B.

• Elle a un air de famille !
C’est vrai que l’allure générale reste assez proche de ce que l’on connaît, même si l’air de famille avec la dernière Classe A, qui elle, est plus agressive, est quand même présent. La vocation familiale de la Classe B est cependant affirmée par le fait que le conducteur est assis 9 plus haut que dans la A. A l’intérieur, on retrouve un bel espace habitable bien que la taille de l’auto reste suffisamment modérée (4,42 m de long) pour un usage urbain facilité. Mais l’empattement a augmenté et les porte-à-faux ont été réduits : résultat, plus de place pour la famille et toujours plus de malice à l’intérieur, même si on aurait pu apprécier des « magic seats » à la Honda, par exemple.

 

• Et sous le capot ?
On a tendance à penser que le Diesel est une mécanique du passé. Pourtant, et même si on a le choix sous le capot (trois moteur essence de 136, 163 et 224 ch sont disponibles, tout comme trois Diesel de 116, 150 et 190 ch), la version B200d de notre modèle d’essai est parfaite pour qui compte passer du temps sur la route. En effet, elle cumule les qualités : le moteur, un brin bruyant à l’arrêt, se fait oublier par son silence une fois arrivé à la vitesse de croisière tandis que le couple généreux (320 Nm) et l’excellente boîte de vitesse à 8 rapports se marient à la perfection. Enfin, la sobriété reste l’apanage de ce type de mécaniques, avec une consommation moyenne, lors de notre essai, restée sous la barre des 6 l/100.

 

• Et au volant, ça donne quoi ?
Deux larges écrans se trouvent devant vous, pour une ambiance assez futuriste. Le système de reconnaissance vocale MBUX est là pour vous aider : demandez lui ce que vous voulez, de baisser la température où de vous indiquer la météo à la destination entrée dans le GPS. La Classe B fait aussi le point complet sur les aides à la conduite, même si pour ma part, je les ai trouvé un peu trop intrusives (la voiture freine et corrige la trajectoire d’elle-même si elle voit un obstacle ou pense que vous ne prenez pas le virage de la bonne façon) ; néanmoins, on s’avance ainsi vers les assistances qui nous feront un jour aimer la voiture autonome ! Enfin, le confort des sièges est excellent…

• Et à part ça ?
On pouvait penser, par le passé, que les « petites » Mercedes (classes A et B) n’était pas tout à fait digne du reste de la gamme. Ce n’est plus le cas, quand on voit l’environnement intérieur, la qualité de la finition et des équipements, et le très bon confort au volant. Avec cette Classe B, le voyage reste un plaisir.

 

Le verdict de Stuff
Elle représente une belle évolution de « l’ancien monde » de l’automobile, celui où le monospace était roi. Peu importe : le confort, la qualité des équipements et l’agrément routier sont encore de premier plan. Et que les adeptes de la mode ne se résignent pas : le SUV GLB, sur la même base technique, sera bientôt dans les concessions. Après, c’est une question de choix !

Les chiffres clé
Moteur 4 cylindres en ligne, 1950 cm3, turbo-Diesel
Puissance : 150 ch à 3400 tr/mn
Couple : 320 Nm à 1750 tr/mn
Boîte de vitesses : automatique à double embrayage, 8 rapports
Poids : 1535 kilos
Vitesse maxi : 219 km/h
0 à 100 km/h : 8,7 secondes
Conso officielle / de l’essai : 4,2 l/100 / 5,8 l/100
Prix : gamme à partir de 31549 € (à partir 37799 € pour notre modèle d’essai)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here