Essai – Mazda CX-30 SkyActiv-X : un monde à part

0
376

On le sait, pas de salut sans SUV pour un constructeur qui veut des parts de marché. Avec le CX-30, Mazda répond par le style et la technologie… Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
Souvenez-vous  : on a essayé il y a peu de temps la dernière Mazda 3 (en moteur SkyActiv-G de 122 ch), et on a été absolument subjugué par cette alliance forte et subtile à la fois de style, de dynamisme, de confort, de sobriété et de plaisir de conduite. Dans un monde où les autos compactes sont souvent de fades clones les uns des autres, cette Mazda 3 faisait vraiment du bien au moral. On peut donc dire que cette CX-30 en est la version gentiment surélevée, entrant ainsi dans le petit monde des SUV qui a tant la cote sur notre marché en ce moment. Ainsi, elle complète la gamme entre le petit CX-3 et le plus gros CX-5, ayant pour elle un style plus affirmé et un volume intérieur plus convaincant que sur le CX-3, notamment à l’arrière, où le CX-30 offre 13 cm de plus en longueur, au bénéfice de l’habitabilité sans toutefois devenir trop encombrant en ville avec ses 4,40 m de long.

Et sous le capot ?
Même topo que dans le cadre de notre essai de la 3 : Mazda va a contre-courant des tendances actuelles qui privilégient le « downsizing », à savoir la réduction de la cylindrée des moteurs pour limiter les émissions. Pas de ça ici : Mazda a toujours recours à un bon «  gros » 2 litres, partant du principe qu’un gros moteur force moins qu’un petit, ce qui fait sens. Là-dessus, Mazda, qui a toujours été un fan de la technologie (souvenez-vous qu’il fut un ardent défenseur du moteur rotatif avec les somptueuses RX-7 et RX-8) nous sort le moteur SkyActiv-X. On ne va pas faire un cours de mécanique ici, mais disons que c’est une synthèse des avantages du Diesel et de l’essence  : soutenu en plus par un système de micro-hybridation, le SkyActiv-X fonctionne dans la plupart des cas avec un mélange dit pauvre (beaucoup d’air, peu d’essence) et comme un Diesel, par allumage spontané (pas de pertes dans l’explosion du carburant). Au final, cela promet une belle sobriété, avec des chiffres officiels de 4,9 l/100  : remarquable pour un SUV essence de 180 ch.

Et à l’intérieur ?
C’est solide, ergonomique, bien conçu. Plus sobre que dans certaines concurrentes, mais on sent que c’est fait pour durer et l’on trouve rapidement ses marques, que ce soit avec la molette rotative du système d’info-divertissement (compatible Apple CarPlay et Android Auto) ou les graphismes simples du tableau de bord. La position de conduite se règle également très facilement.

Au volant, ça donne quoi 
Il y a beaucoup de bonnes choses  : direction précise, petit levier de vitesse aux débattements courts, position de conduite qui permet de faire corps avec la voiture, bon niveau d’équipements, on est vraiment bien et cette auto reste un régal à conduire. Côté consommation, je sors d’un long essai avec une moyenne à 7,6 l/100  : ce n’est pas tout à fait ce que ferait un SUV Diesel de puissance équivalente (qui lui, ferait globalement un bon gros litre de moins), mais c’est aussi nettement moins que des SUV «  downsizés  » dont la conso réelle peut tourner autour des 10 litres. Ici, la technologie Mazda fait tout son sens. Précisons toutefois que malgré la puissance annoncée de 180 chevaux, les performances et surtout les reprises sont tout juste dans la moyenne et privilégient une conduite en douceur.

Et à part ça ?
Cette motorisation SkyActiv –X est également disponible sous le capot de la 3, où elle sera forcément encore plus sobre au vu de sa masse et de sa surface frontale encore plus réduites. Par ailleurs, il est aussi possible d’opter pour une boîte automatique et une transmission à 4 roues motrices sur ces deux modèles, histoire de mieux coller aux besoins de chaque automobiliste. Enfin, l’actualité Mazda pendra une autre tournure cet automne, avec l’arrivée du MX-30, un petit SUV 100 % électrique.

Le verdict de Stuff 
Bien stylé, avec notamment un travail remarquable effectué sur le capot et les optiques, le CX-30 se distingue clairement dans le trafic. La motorisation SkyActiv-X impose sa différence et séduit par sa sobriété.

Les chiffres clé 
Moteur 4 cylindres en ligne, 1998 cm3
Puissance  : 180 ch à 6000 tr/mn
Couple  : 224 Nm à 3000 tr/mn
Boîte de vitesses  : 6 rapports
Poids  : 1453 kilos
Vitesse maxi  : 204 km/h
0 à 100 km/h  : 9 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 4,9 l/100 / 7,6 l/100
Prix  : gamme à partir de 26.900 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here