Essai – Mazda 3 SkyActiv-G, la divine surprise

0
40

Mazda est un constructeur japonais un peu méconnu qui ne fait pas les choses comme les autres. L’essai de la dernière Mazda 3 prouve combien ils ont raison. Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
Petit rappel historique  : la Mazda 3 est apparue en 2003 et remplaçait la 323, qui fut une caisse cubique inusable dont nombre d’exemplaires trainent encore sur les routes d’Afrique et d’Asie. Au début, la 3 était relativement banale  : une caisse japonaises de plus, aux lignes molles et à l’identité pas très affirmée. Et puis Mazda s’est réveillé. Nous en sommes à la quatrième génération de Mazda 3 et regardez-moi ces lignes  : avant bas et étiré, arrière pulpeux, l’auto est solidement posée sur ses quatre roues et peut se prévaloir une sorte de design a l’Italien, avec des feux à LEDs soulignant une fort identité visuelle. Voilà une compacte bien moins mièvre que la plupart de ses rivales, Golf et Megane en tête.

Et sous le capot ?
Mazda va a contre-courant des tendances actuelles qui privilégient le «  downsizing  », à savoir la réduction de la cylindrée des moteurs pour limiter les émissions. Pas de ça ici  : Mazda a toujours recours à un bon «  gros  » 2 litres, mais qui dans la configuration SkyActiv-G, ne sort que 122 chevaux, une puissance qu’atteint facilement la concurrence avec des moteurs deux fois plus petit. L’intérêt, selon Mazda, c’est outre une fiabilité évidente (un plus gros moteur force moins, non  ?), une souplesse et un agrément de conduite sans égal. D’autant que le constructeur japonais multiplie les technologies (micro-hybridation 24V, où une petite batterie vient donner un coup de pouce au moteur, fonctionnement sur deux cylindres à faible charge), et travaille sur le poids et l’efficience énergétique de tous les organes pour limiter la consommation. Et ça marche  : à l’issue d’un long essai, on sort une moyenne de 6,6 l /100, sans se trainer pour autant !

Au volant, ça donne quoi ?
C’est tout simplement top. Le moteur a beaucoup de qualités : souple, silencieux, agréable, élastique, il se laisse mener en douceur. En bonus, les conducteurs qui apprécient encore les sensations de conduite (il en reste) seront ravis d’une position de conduite idéale, d’une commande de boite directe, avec de faibles débattements, d’une direction précise, d’un châssis qui prend peu de roulis tout en restant confortable. Bien joué, Mazda  ! Avec cette 3, rouler reste encore un plaisir, car les performances restent suffisantes au vu du trafic et de la répression actuelles. Bien entendu, pour dépasser sereinement, mieux vaut passer de sixième en quatrième, mais avec un tel levier de vitesse, si organique, on va chercher exprès les routes à camion pour pouvoir répéter la manœuvre.

Et a l’intérieur ?
Rien de spectaculaire ou de particulièrement bling-bling, comme certaines concurrentes, mais un intérieur bien agencé, une ergonomie parfaite où tout est bien en place et géré via une molette rotative évidente, et des fonctionnalités à la page (freinage d’urgence, maintien de ligne, Apple CarPlay, affichage tête haute).

Et à part ça ?
Mazda est décidément en pleine forme. Cette nouvelle 3 mérite assurément le détour. Ceux qui veulent un peu plus de puissance iront vers la SkyActiv-X, forte de 180 chevaux mais avec les mêmes promesses (tenues  !) de sobriété, tandis que les fans de SUV, c’est la mode, retrouveront le tout dans le CX-30, une version surélevée. Et ce n’est pas tout  : un audacieux SUV électrique, le MX-30, arrive bientôt  !

Le verdict de Stuff 
Promesses tenues  : la Mazda 3 Sky-Activ G et la philosophie Mazda, c’est réellement l’agrément de l’essence (souplesse, silence, élasticité) et les consommations d’un Diesel. Ajoutez à cela une ligne séduisante et un agrément de conduite au top, et vous avez là une auto exceptionnelle.

Les chiffres clé
Moteur 4 cylindres en ligne, 1998 cm3
Puissance  : 122 ch à 6000 tr/mn
Couple  : 213 Nm à 4000 tr/mn
Boîte de vitesses  : 6 rapports
Poids  : 1340 kilos
Vitesse maxi  : 197 km/h
0 à 100 km/h  : 10,4 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 5,1 l/100 / 6,6 l/100
Prix  : gamme à partir de 26 400 €

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here