Essai – Kia XCeed PHEV, le style et la fonction

0
62

Le constructeur coréen Kia avance lui aussi sur la techno de l’hybride rechargeable. Sa XCeed en est l’une des propositions les plus séduisantes, et après essai, on ne peut que louer son efficience. Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
La motorisation green, chez le duo coréen Kia / Hyundai, on connaît. Rien que chez Kia, on avait déjà le Niro, un SUV intéressant puisque proposé en trois motorisations (thermiques, hybride et hybride rechargeable) ainsi que le Soul, un pétillant cube entièrement électrique dont nous vous avons déjà proposé l’essai. L’offensive continue avec trois autres nouveautés en hybride rechargeable : outre le gros SUV Sorento, séduisant dans ses nouveaux atours, on a aussi droit à deux déclinaisons sur la base de la berline compacte Ceed : le break Ceed SW, et la XCeed, une déclinaison à l’allure légèrement baroudeuse, que nous jugeons plus séduisante. C’est celle-ci que nous avons choisi pour cet essai.

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
Sur le plan cosmétique, la XCeed se veut le chainon manquant entre la compacte Ceed, une auto sage, façon Megane, et le crossover Sportage. Plus stylée, avec ses jolies jantes, ses pourtours d’aile un peu protégés, et la protection carénée des échappements, à l’arrière. Partie arrière à l’allure un peu fuyante, presque façon « coupé », et qui est particulièrement réussie. Mais pour distinguer notre version hybride rechargeable des autres motorisations plus conventionnelles, à part la trappe de recharge électrique dans l’aile avant, on a affaire aux mêmes autos. L’essentiel se passe donc sous le capot.

Et sous le capot ?
Kia a fait cumuler deux moteurs, un quatre cylindres thermique de 1.6, associé à un moteur électrique de 60 ch et 170 Nm, animé par 8,9 kWh de batteries, le tout engendrant une hausse du poids de 160 kilos. Un ensemble qui est donc correctement calibré, pour donner une bonne autonomie électrique, indiquée à 42 kilomètres sur les normes WLTP (avec les grosses roues de 18 pouces, 48 km en finition de base en 16 pouces, forcément moins stylée). La recharge se fait en un peu plus de 4 heures sur une prise domestique. Côté performances, ça reste là aussi raisonnable, avec une puissance cumulée de 141 chevaux et 265 Nm, le tout forcément piloté par une boîte automatique à double embrayage et six rapports.

Et au volant, ça donne quoi ?
On se trouve bien installé à bord, avec une position de conduite qui se règle parfaitement bien, des sièges en cuir agréables, un équipement complet, un tableau de bord numérique clair et lisible, ainsi qu’une finition qui ne dénote pas avec les standards des constructeurs généralistes. Batteries rechargées, l’indicateur d’autonomie annonce 50 kilomètres et c’est vrai que sur mes trajets quotidiens (2 fois 23 km avec la possibilité de recharger au boulot), la XCeed PHEV est parfaitement dans son rôle, avec une efficience optimale. En laissant l’auto gérer elle-même sa source d’énergie, l’hiver, avec le chauffage et la radio, on entend un peu le moteur thermique démarrer de temps en temps pour faire l’appoint. Ensuite, c’est un grand sentiment de douceur qui accompagne la conduite. Presque trop, d’ailleurs : en mode « éco » (le mode choisi par défaut au démarrage), les performances sont un rien molles parfois (le 0 à 100 est donné en 11 secondes), avec une boîte auto assez lente, et probablement calibrée pour donner un maximum de confort. Une touche sur le bouton « sport » engendre deux conséquences : un, l’on se demande si ce n’est pas un peu contre nature sur une auto à la vocation green et deux, le moteur électrique balance son couple maximal tout de suite et, effectivement, les départs au feu vert sont plus musclés. Quoi qu’il en soit, la XCeed offre un comportement un peu plus sage que ce que son allure dynamique pourrait laisser entendre, et ce n’est pas un défaut partant d’une auto que l’on choisit aussi pour son efficience et sa polyvalence. Pour le reste, les jantes de 18 pouces des finitions haut de gamme engendrent parfois un confort un peu ferme, mais le comportement reste serein en toutes circonstances. Et l’équipement est très complet : Apple CarPlay, freinage automatique, sièges chauffants et ventilés, hayon automatique et bien d’autres…

Son point fort ?
L’intérêt d’une hybride rechargeable est de pouvoir être rechargée souvent : auquel cas, la consommation peut rester virtuellement nulle, et souvent sous la barre des 2 l/100. Batteries vides, la XCeed reste sobre, avec 6 l en usage péri-urbain et un peu plus de 7 sur autoroute, ce qui reste raisonnable. Bref, voici une auto aussi stylée qu’efficiente. Et garantie 7 ans, un argument de poids, tout comme le bonus de 2000 €…

Le verdict de Stuff 
Le « petit » crossover hybride rechargeable made in Korea est une bonne surprise, d’autant qu’il n’a pas beaucoup de concurrentes sur le marché, à part le Renault Captur E-Tech qui est dans la même gamme de prix. Le match est serré !

Les chiffres clé 
Moteur : 4 cylindres en ligne + moteur électrique
Cylindrée : 1580 cm3
Puissance : 141 ch à 5700 tr/mn
Couple : 265 Nm à 4000 tr/mn
Boîte de vitesse : automatique à double embrayage, 6 rapports
Poids : 1519 kilos
Vitesse maxi : 188 km/h
0 à 100 km/h : 11 secondes
Conso officielle / de l’essai : 1,7 l/100 / 4,0 l/100
Prix : gamme à partir de 24.990 €, modèle d’essai à partir de 36.590 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here