Essai – Kia Niro PHEV : tiercé gagnant !

0
38

SUV, hybride et rechargeable : voici trois attributs qui devraient permettre à toute auto ainsi parée de signer des records de vente. Voyons ce que promet ce Kia Niro, récemment restylé. Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
On connaît le Niro depuis 2016 : voilà un SUV compact qui existait d’abord en version hybride, histoire d’aller concurrencer le leader mondial du genre, Toyota. Ensuite, une version rechargeable l’a rejoint au catalogue. Après quelques années d’une belle carrière, le Niro s’est à la fois doté d’une version full électrique, et se montre depuis peu encore plus attractif grâce à un restylage intérieur et extérieur, même si les bases techniques des différentes versions changent peu.

Comment ça ?
L’allure générale est identique, mais on reconnaît le nouveau modèle grâce au travail réalisé sur les optiques et sur la signature visuelle de LEDs, dans le bouclier avant. A l’intérieur, les évolutions de cette nouvelle génération sont plus flagrantes. Dans la finition haut de gamme « Premium », on a ainsi une nouvelle dalle numérique de 10’25’’ qui fait office de tableau de bord, allant de pair avec des placages noir laqué ou aluminium ainsi qu’un éclairage d’ambiance avec six couleurs au choix. Côté techno, le Niro est également très bien doté avec un système d’info-divertissement qui intègre le prix des carburants, les places de stationnement disponibles ou encore la météo. Enfin, l’équipement est de haut niveau : prise 220 V à l’arrière, régulateur de vitesse adaptatif avec fonction stop & go, radar de parking, système de détection de collision par l’arrière…

Et sous le capot ?
C’est là où le Niro abat une carte maîtresse. Avec lui, c’est le choix du roi. En effet, c’est le seul véhicule « green » du marché (avec la Hyundai Ioniq, une berline qui partage la même base technique, Kia et Hyundai faisant partie du même groupe) à offrir le choix entre une version hybride, une hybride rechargeable et une 100 % électrique. Royal, non ? Dans le cas de notre hybride rechargeable, on a donc un moteur essence 1.6 associé à un moteur électrique (dont les batteries peuvent accepter des recharges rapides en 2h15), et c’est l’électronique qui gère la répartition des sources d’énergie en fonction des besoins, même si une touche « EV » peut le forcer à être en tout électrique.

Et au volant, ça donne quoi ?
La première chose que l’on apprécie, c’est l’excellent niveau d’équipement, du moins dans les versions haut de gamme (la Premium est à 41990 €). Ensuite, le point fort de ces autos hybrides est de vous placer dans un vrai état de relaxation. Ne vous occupez pas de la gestion des différentes sources d’énergie, c’est l’auto qui le fait pour vous. L’autre force des autos hybrides du groupe Kia/Hyundai, c’est d’avoir fait le choix d’une boîte de vitesse automatique à double embrayage et à six rapports, à la place de l’espèce de CVT qui officie chez Toyota : la conduite est plus fluide et le moteur s’emballe nettement moins lors des accélérations.


Pour la consommation, c’est évidemment lié à votre capacité à recharger aussi souvent que possible. Kia annonce 1,8 l/100 en cycle d’homologation, et 58 km d’autonomie rien que sur les batteries. En réalité, il est possible d’en faire déjà une bonne grosse quarantaine, ce qui n’est pas mal du tout. Côté sensations de conduite, c’est aussi neutre que lisse : on ne ressort pas d’un grand voyage en ayant vécu de grandes émotions, mais comme on est très apaisé, c’est bien aussi ! Cette Niro aime se faire mener en souplesse.

Son point fort ?
Une grande douceur de conduite, un beau silence à bord et la possibilité de commuter en tout électrique, un plus en ces temps troublés de ZCR à gogo. Voici donc un parfait compagnon du quotidien !

Le verdict de Stuff
Le Niro PHEV a tout pour séduire dans le cadre d’une utilisation quotidienne. Avec lui, on consomme peu et on roule zen : deux qualités essentielles de nos jours. On mentionnera que la version 100 % électrique est considérée comme étant l’une des plus efficiente du marché. Par ailleurs, pour ceux qui ne veulent pas s’embêter avec des recharges, sachez que la version hybride simple est déjà très efficiente, avec une consommation qui reste facilement sous la barre des 5 l/100 pour un prix de base inférieur de 7000 € à la version rechargeable. Et si c’était elle le meilleur choix ?

Les chiffres clé
Moteur 4 cylindres en ligne, 1580 cm3, + moteur électrique
Puissance : 141 ch à 5700 tr/mn
Couple : 265 Nm à 4000 tr/mn
Boîte de vitesse : automatique à double embrayage, 6 rapports
Poids : 1594 kilos
Vitesse maxi : 172 km/h
0 à 100 km/h : 10,8 secondes
Conso officielle / de l’essai : 1,8 l/100 / 5 l/100
Prix : gamme à partir de 35.990 €

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here