Essai – Jeep Wrangler Unlimited, la voiture du cowboy Marlboro

0
27

S’il est bien une icône de l’Amérique libre et avide des grands espaces, c’est la Jeep. Elle a le mérite d’évoluer sans renier ses fondamentaux. Elle s’adapte à son temps en restant elle-même. Un héros des temps modernes. Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
Après une carrière militaire qui nous vaut probablement d’être libre et de parler allemand par choix et non pas par obligation, la Jeep est devenue, dans les années 80, un véhicule de loisirs qui incarne les valeurs de l’Amérique. Robustesse, liberté, capacité à passer sur tous les terrains, style affirmé. Depuis le lancement de la Jeep «  civile  », en 1986, nous en sommes donc à la quatrième génération de Wrangler, qui possède aussi 4 portes depuis quelques années, une déclinaison qui représente deux-tiers des ventes.

Et quoi de neuf, sinon ?
On va faire simple : tout ! Evidemment, le design reste immédiatement identifiable comme celui d’une Jeep, avec ce petit pare-brise vertical, ces formes cubiques, cette allure indestructible. On note malgré tout que les feux s’ornent d’une nouvelle signature visuelle. Et que tant sous le capot qu’à l’intérieur, tout est nouveau  !

Ah bon, et comment ?
C’est très simple. Sous le capot, outre une version Diesel de 200 ch, incontournable sur ce style de véhicule, Jeep cède aussi aux sirènes du «  downsizing  », cette réduction de la cylindrée des moteurs pour moins polluer. Ainsi, à la place du gros V6 d’antan, en essence, on retrouve un «  petit  » (on dit petit parce que le truc pèse quand même 2 tonnes) 4 cylindres essence de 2 litres. Mais avec un turbo. Du coup, ses valeurs sont très respectables  : 272 ch, 400 Nm, une boîte auto à 6 rapports, ça devrait le faire.
Et à l’intérieur, dans ma version d’essai haut de gamme, de jolis sièges en cuir beige, très confortable, égayent l’habitacle. L’info-divertissement est à la page avec notamment Apple CarPlay, les systèmes de sécurité aussi  : pour la première fois, une Jeep Wrangler se dote d’un freinage automatique d’urgence, d’un régulateur de vitesse adaptatif…

Et au volant, c’est comment ?
C’est super bien. Evidemment, malgré la puissance respectable (272 ch) et les accélérations qui la mettent du côté dynamique de la force (avec le 0 à 100 couvert en moins de 10 secondes), cette Jeep n’a rien de sportif, avec sa direction pas super précise (mais c’est mieux qu’avant) et son vrai châssis de vrai 4×4 qui tressaute un peu sur les bosses (mais c’est mieux qu’avant aussi). On retiendra que le moteur, associé à une boîte automatique à 8 rapports, constituent un duo gagnant, par leur douceur et la réponse instantanée, la réserve de puissance palpable en usage quotidien. L’air de rien, elle marche fort, cette Jeep !

Et à part ça ?
Combien d’utilisateurs, en France, iront en tester les limites  ? Car malgré ses progrès en termes de performances, de confort et d’équipement, la Jeep Wrangler Unlimited reste une vraie Jeep. La boîte de vitesses comporte une gamme courte et des blocages de différentiels. En gros  :  ça passe partout, même dans des endroits où vous n’oseriez pas aller à pied  ! Une dernière bonne nouvelle pour la fin  ? Le toit est rétractable  : en été, c’est aussi, potentiellement, un beau cabriolet !

Le verdict de Stuff 
Cette Jeep roule formidablement bien, et même mieux que tous les modèles existants (puissance, silence, douceur, efficacité). Pourtant, quand j’y pense, je l’imagine plutôt à l’arrêt, en haut d’un immense canyon, genre Colorado, avec un type appuyé sur l’aile, veste en jean, santiags, chapeau de cowboy sur la tête  ! Une certaine vision de l’Amérique, de la liberté, du plaisir de rouler, désormais plus performante, plus équipée, plus sobre…

Les chiffres clé  
Moteur 4 cylindres en ligne, 1995 cm3, turbo
Puissance  : 272 ch à 5250 tr/mn
Couple  : 400 Nm à 3000 tr/mn
Boîte de vitesses  : automatique, 8 rapports
Poids  : 2013 kilos
Vitesse maxi  : 180 km/h
0 à 100 km/h  : 9,6 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 9 l/100 / 11,2 l/100
Prix  : gamme à partir de 49000 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here