Essai – Hyundai Ioniq Hybrid : sus à la Prius !

0
40

En 2016, Hyundai concurrençait frontalement Toyota et sa Prius avec la Ioniq, une berline hybride. Depuis, la gamme des motorisations green s’est étendue et la Ioniq a subi un restylage très récemment. Voici nos impressions après essai… Par Philippe Guillaume

1. C’est quoi ?
C’est la dernière berline éco-responsable de chez Hyundai, sortie il y a un peu plus de trois ans pour concurrencer ce qui était alors la référence, la Toyota Prius  : c’est d’ailleurs pour cela qu’elle avait un design «  en coin  » un peu étrange (ceci parce que les utilisateurs de Prius avaient besoin d’afficher leur désamour des codes macho de l’auto traditionnelle). Cet automne, la Ioniq nous revient avec un petit restylage  : de l’extérieur, on la remarque avec une nouvelle signature visuelle et une calandre redessinée et aux contours chromés, qui rendent l’auto plus harmonieuse que par le passé.

2. A l’intérieur, c’est comment ?
Là aussi, ça a beaucoup changé, notamment par la présence d’une nouvelle console centrale avec un écran flottant de 10’25, nettement plus moderne et agréable que par le passé, qui surmonte une série de touches tactiles pour les raccourcis aux menus principaux et les commandes de climatisation. Entièrement numérique, le tableau de bord dispose d’affichages différenciés selon que l’on roule en mode «  sport  » ou «  éco  ». Dans tous les cas, entre les sièges confortables, l’espace généreux et l’ergonomie naturelle, voici un intérieur dans lequel on se sent bien.

3. Et sous le capot ?
C’est là où la Ioniq marque sa différence majeure avec la Prius, parce qu’elle dispose, elle, d’une vraie boîte de vitesse automatique à double embrayage et à 6 rapports, ce qui évite l’effet «  variateur de mobylette  » que l’on ressent lorsque l’on accélère au volant de la Toyota. De fait, la coréenne à deux vertus  : non seulement, on se rapproche du fonctionnement d’une automobile «  normale  », mais en plus, sa conduite est encore plus zen, moins heurtée. De fait, ce qu’il y a sous le capot importe peu tant que cela fonctionne  : le moteur électrique assiste un bloc thermique 1.6 et l’ensemble procure des performances largement suffisantes pour rouler sereinement dans le trafic, avec le 0 à 100 couvert en 10,8 secondes et 180 km/h en vitesse de pointe. Et surtout, la promesse d’une réelle sobriété grâce à la technologie hybride est tenue  : en usage mixte, la consommation réelle est de l’ordre de 5 l/100, ce qui est remarquable.

4. Et au volant, ça donne quoi ?
Un grand sentiment de douceur et de tranquillité, ce qui est capital dans le trafic chargé que l’on connaît de nos jours, d’autant que le régulateur de vitesse adaptatif possède une fonction embouteillage. La Ioniq Hybrid se laisse mener en douceur, en silence et dans sa version haut de gamme, on apprécie le niveau d’équipements (sièges chauffants et ventilés, volant chauffant), la sono correcte et le système d’infodivertissement facile à utiliser. Elle est toutefois déjà très bien équipée dans sa version de base. L’amortissement aurait pu être un peu plus rigoureux, cependant.

5. Son point fort ?
C’est surtout d’avoir une gamme complète où, sous la même carrosserie, on a le choix entre une hybride, une hybride rechargeable (qui promet 52 kilomètres d’autonomie sur les batteries, soit de quoi correspondre aux besoins quotidiens d’une majorité d’entre-nous) et une pure électrique (plus de 310 km d’autonomie).

Le verdict de Stuff 
Sobre, discrète, bien équipée, douce à conduire, la Ioniq Hybrid est une parfaite compagne du quotidien.

Les chiffres clé 
Moteur 4 cylindres en ligne, 1580 cm3, + moteur électrique
Puissance  : 141 ch à 5700 tr/mn
Couple  : 265 Nm à 4000 tr/mn
Boîte de vitesse  : automatique à double embrayage, 6 rapports
Poids  : 1687 kilos
Vitesse maxi  : 180 km/h
0 à 100 km/h  : 10,8 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 3,4 l/100 / 5 l/100
Prix  : gamme à partir de 24.250 € (version d’essai Executive à partir de 30.400 €).

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here