Essai – Honda Forza 750, efficace et connecté

0
308

L’utilisateur d’un gros scooter veut de l’efficacité, de la protection, des performances et des aspects pratiques. Bref, un couteau suisse format XXL. Le nouvel Honda Forza 750 s’en approche et le leader du segment, le Yamaha Tmax, sent passer le vent du boulet… Par Philippe Guillaume

1. C’est quoi ?
Bon, tout commence par le Yamaha Tmax  : sorti en 2001, ce «  maxi-scooter  » qui se comporte presque comme une moto, notamment par ses accélérations et sa tenue de route sans faille ne fait pas qu’initier un nouveau concept. Il énerve aussi la concurrence qui, groggy, mettra pas mal de temps avant de réagir. Chez Honda, on a bien le SWT 600  : un super commuter et un bon GT (votre serviteur en a eu un, et est même allé au fond de la Roumanie, à la frontière de l’Ukraine avec, c’est dire si c’était un excellent véhicule), mais pour le côté fun, on repassera. De fait, Honda réagit en 2012 avec l’Integra 700  : un scooter qui reprend la «  plateforme modulable  » de la famille NC 700, notamment sa boîte DCT à double embrayage. Le concept est assez pertinent.
Hélas, face au raz-de-marée du Tmax, qui se vend comme des petits pains, l’Integra peine un peu  : il se vend à 1062 exemplaires en sa première année de commercialisation en France, puis dégringole progressivement (avec toutefois un pic à 833 unités en 2014 lors de son passage à 750 cm3), mais il s’en est vendu une petite centaine en 2020. C’est que le Tmax fait mal (4977 ventes en 2020  !), tout comme son «  cousin  » en interne, le X-ADV, à l’allure un peu plus baroudeuse. De fait, il fallait repenser le «  gros scooter généraliste  » chez Honda. Et comme les Forza 125 et 300 (devenu 350 en 2021) font fureur, on comprend que le premier constructeur mondial ait eu envie d’une forme de filiation pour son haut de gamme  : bienvenue, donc, au Forza 750.

2. Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
Tout, même si, en gros, c’est un peu un X-ADV recarrossé. L’ergonomie a été soigneusement travaillée, avec une selle à 790 mm (820 mm sur le X-ADV) et une roue arrière de 15 pouces (17 sur l’ancien Integra), histoire de pouvoir travailler sur la capacité du coffre. Dans tous les cas, le moteur 750 évolue, avec une puissance qui grimpe désormais à 58 chevaux (un T-max en fait 45) et une boîte de vitesse encore améliorée. Et pour le reste, c’est de l’habillage, avec un carénage assez protecteur…

3. Et côté techno ?
Justement, c’est aussi un argument fort de nouveau Forza, qui inaugure un tableau de bord TFT couleur connecté. Et là, Honda fait fort, avec le système «  Honda Smartphone Voice Control  ». Si vous avez le bon équipement, dans votre casque, vous pouvez passer et écouter des appels téléphoniques, être notifié de vos SMS, écouter de la musique, suivre les indications du GPS, entendre des prévisions météo sur votre trajet.

4. Et au guidon, ça donne quoi ?
Le Forza 750 est relativement lourd et encombrant pour un usage strictement urbain. En même temps, c’est quand même un 750. Néanmoins, l’ergonomie assez naturelle concourt à ce que l’on se sente naturellement à l’aise à bord de cet engin. Transpondeur dans la poche, on profite du système «  keyless  » pour prendre place et démarrer l’engin. Au tableau de bord, tout est paramétrable, que ce soit les éléments de sécurité ou ceux qui dictent son dynamisme, d’autant que la tenue de route est impériale, en dépit d’une fourche peut-être un peu molle. Et, avec 58 chevaux, le Forza 750 place la barre sérieusement plus haut que celle de la concurrence. Et ce, d’autant que l’on peut paramétrer son niveau de réponse à l’accélération et de gestion de la boîte de vitesse automatique à double embrayage, afin d’avoir le caractère qui correspond exactement à votre conduite. En ce qui me concerne, je trouvais le mode «  standard  » un peu trop mou, et le mode «  sport  » un poil trop brutal  : eh hop, un tour dans les menus grâce au commodo gauche très efficace, et on règle un entre-deux qui convient parfaitement  !

5. Son point fort ?
En mode «  soft  », il est doux et ne consomme quasiment rien  ; louons d’ailleurs la grande sobriété de cette génération de moteurs Honda, toujours bonne à prendre en ces temps de crise économique. En mode «  sport  », ses 58 chevaux en font le roi de la ville et des départs au feu vert. Entre les deux, le nouveau Forza 750 est efficace, polyvalent, confortable et sobre. Que demander de plus ?

Le verdict de Stuff 
Le Tmax est difficile à déloger, mais par sa connectivité et sa puissance, le Forza 750 devient un sérieux challenger, même si l’absence de bulle électrique et de grand coffre sous la selle pourra en rebuter certains.

Les chiffres clé 
Moteur  : 2 cylindres en ligne
Cylindrée  : 745 cm3
Puissance  : 58 ch à 6750 tr/mn
Couple  : 69 Nm à 4750 tr/mn
Boîte de vitesse  : automatique DCT, 6 rapports
Poids  : 235 kilos avec les pleins
Vitesse maxi  : 170 km/h
0 à 100 km/h  : env. 4,5 secondes
Conso l’essai  : 4,5 l/100
Prix  : à partir de 11.649 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here