Essai – Harley-Davidson CVO Tri Glide 117, le trike ultime

0
34

On peut être attiré par les trois roues par fantaisie, parce que l’on n’a pas le permis moto ou l’équilibre requis par les deux-roues inquiète. Dans tous les cas, le Harley-Davidson CVO Tri Glide 117 est le représentant le plus exclusif du genre. Philippe Guillaume

C’est quoi ?
C’est deux choses à la fois. D’abord, c’est un trike, une moto à trois roues, une émanation des fameux «  servi-cars  » des années 20 (1920 !), qui étaient des engins à tout faire, et que l’on trouvait aux USA au sein de l’armée, chez les livreurs de lait ou de journaux, voire chez l’artisan du quartier. D’un autre côté, c’est aussi une CVO  : la branche Custom Vehicles Operation existe depuis 25 ans chez Harley-Davidson et chaque année, une petite série limitée d’engins offre aux fans le meilleur de la finition, des équipements et des performances. Pour le millésime 2020, c’est la première fois que le trike fait partie de l’offre CVO.

Alors, cmme les scooters à 3 roues, on peut le conduire avec un permis auto ?
Tout-à-fait, et c’est là sa force, il est accessible aux automobilistes à l’issue d’une petite formation de sept heures. Sans être difficile à maîtriser, l’engin demande quand même un peu d’humilité, ne serait-ce que pour ne pas se faire dépasser par les événements en cas de virage qui se referme ou de tout autre imprévu. C’est qu’on a quand même près de 600 kilos en ordre de marche, et le moteur CVO «  117  » (117 cubic inches, ça fait 1923 cm3  !) développe 108 chevaux, et il a une sacré santé, au point de pouvoir décoller du feu rouge sur les deux roues arrières, si l’on sait bien doser l’embrayage  ! On notera toutefois qu’à l’instar de sa gamme Touring 2020, Harley-Davidson a développé avec Bosch une série d’aides électroniques, telle un ABS avec fonction «  virage  » ainsi qu’un contrôle de traction, dont les paramètres ont été affinés pour le trike.

Et du coup, à conduire, c’est comment ?
C’est vraiment cool ! En fait, on est aussi bien assis que sur une Harley-Davidson de la gamme Touring. On est donc relax, installé sur une belle et large selle en cuir, les bras délicatement relevés vers un large guidon, face à une instrumentation plus que complète, avec un système d’info-divertissement dernier cri (GPS, audio, Bluetooth, bref, le genre de truc qui n’a rien à envier à celui d’une automobile). Un frein arrière au pied et une marche arrière aident aux manœuvres de l’engin, qui ne sera de toute façon jamais vraiment à l’aise en ville. On pourrait perdre des heures à regarder la qualité des chromes, des traitements de surface, les feux à LEDs, les jantes spécifiques, la profondeur de la peinture propre aux CVO. Mais son truc, c’est la balade, à un rythme tranquille, et qui vous permet de savourer la souplesse et la force du moteur 117  ! Le coffre de 75 litres à l’arrière permet de mettre des bagages pour un petit week-end à deux…

Son point fort ?
C’est d’offrir un vrai sentiment de liberté et l’entrée dans le monde Harley-Davidson à tous ceux qui n’ont pas, ou ne veulent pas, pour des raisons qui leur sont propres, le faire à deux-roues.

Le verdict de Stuff 
Le tarif est certes élevé, à la mesure de la rareté de l’engin, de sa finition hors-norme et de son moteur fantastique. Le CVO Tri Glide représente une façon unique de savourer la route, avec style et panache !

Les chiffres clé 
Moteur bicylindres en V, 1923 cm3
Puissance max.  : 108 ch à 5450 tr/mn
Couple max.  : 168 N.m à 3500 tr/mn
Transmission  : 6 vitesses, marche arrière
Poids  : 577 kilos
Vitesse maxi  : 170 km/h
0 à 100 km/h  : env. 4 secondes
Prix  : 53.850 €

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here