Essai – Ford Focus SW 2.0 TDCI :la Focus monte en gamme !

0
184

Chez les compactes, la guerre fait rage avec des offres qui sont désormais assez alléchantes quel que soit le constructeur. Ford se distingue avec une Focus plus attirante que jamais. Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
La Focus est l’une des Ford les plus emblématiques puisqu’elle est globalement vendue dans tous les continents, et ce depuis son lancement en 1988. Une longue carrière au cours de laquelle elle a connu quatre générations successives avec un succès qui ne s’est jamais démenti, avec plus de 17 millions d’unités vendues depuis le début, dont 7 millions rien qu’en Europe rien qu’en ce qui concerne les trois premières générations. La quatrième génération entend bien continuer la saga. Seulement voilà  : aujourd’hui, le monde des «  compactes  » est plus encombré que jamais, chaque constructeur y allant de sa proposition, et elles sont globalement très abouties. Toutefois, certaines se ressemblent un peu, façon clones patatoïdes (Golf, Megane, 308, Kia Ceed, Opel Astra et autres…). C’est là que Ford abat une autre carte, avec une Focus ayant conservé une forte identité visuelle et qui, conformément à la politique appliquée sur d’autres modèles de la gamme, se décline façon sport ou chic, en break et en berline, dans une multitude de variantes et de finitions.

Et côté techno ?
C’est un bel écrin, qui donne à cette compacte des attributs d’autos plus haut de gamme  : on trouve un affichage tête haute et le très agréable système d’info-divertissement SYNC 3 (avec CarPlay et Waze qui monte alors sur l’écran principal). De même, la Focus a droit à tout un système d’aides à la conduite qui l’amène doucement vers l’auto autonome, avec reconnaissance des panneaux, maintien de voie, éclairage intelligent, régulateur de vitesse adaptatif avec fonction stop & go… ainsi que la possibilité d’avoir des suspensions pilotées  ! En haut de gamme, une finition Active dispose à la fois d’attributs gentiment baroudeurs (suspension réhaussée de 30 mm, entourages de roues noirs, boucliers spécifiques) soulignés par quelques éléments chromés pour affirmer son statut !

Et sous le capot ?
La Focus reçoit une large gamme de moteurs pour satisfaire à tous les besoins  ! En essence, on a le trois cylindres 1.0 (100 et 125 ch), élu plusieurs fois «  moteur de l’année  » dans sa catégorie, le quatre cylindres 1.5 (150 et 182 ch), ainsi que la sulfureuse ST (280 ch). En Diesel, l’offre tourne autour d’un 1.5 (95 et 120 ch) ainsi que de celui de notre modèle d’essai, un «  gros  » 2.0 TDCI disponible en 150 ch ou 190 ch. Nous avions le 150 avec une boîte auto à 8 rapports, commandée par une molette rotative (y’a plus intuitif pour les manœuvres).

Et au volant, ça donne quoi ?
C’est une vraie bonne surprise. A part quelques à-coups occasionnels lors des relances à basse vitesse, la BVA8 seconde parfaitement bien le moteur 2.0 TDCI. Outre les 150 ch, suffisants de nos jours, c’est surtout la disponibilité des 370 Nm de couple et la bonne gestion de la boîte qui donnent des relances éclair, sans même s’en rendre compte. Par ailleurs, le confort d’assise et acoustique permet de faire défiler les kilomètres sans grande fatigue, comme il sied à auto Diesel de bonne tenue. Enfin, avec ses dimensions (à 4,67 m de long, elle est 11 cm plus longue que l’ancienne génération et 29 cm plus grande que la compacte 5 portes), cette version break ne néglige pas les aspects pratiques avec une surface de chargement de près de 2 m de long si l’on replie le siège avant. Enfin, la direction précise et le châssis bien réglé montrent que même sur un break Diesel automatique, le plaisir de conduite existe encore.

Son point fort ?
C’est son homogénéité sur la route, avec des performances de haut niveau, sans forcer, et une subtile alliance entre une tenue de route sûre et efficace à la fois. Enfin, la techno haut de gamme, notamment sur le plan des aides à la conduite et à la sécurité, tout comme son espace intérieur, en font une valeur sûre.

Le verdict de Stuff 
Moins à la mode que les SUV, les compactes n’ont pas dit leur dernier mot. Surtout quand on voit le degré d’efficacité et d’homogénéité de cette Focus, parfaite de confort, d’agrément et de performances pour les grands rouleurs.

Les chiffres clé  
Moteur  : 4 cylindres en ligne, 1997 cm3, Diesel, turbo
Puissance  : 150 ch à 3500 tr/mn
Couple  : 370 Nm à 2000
Boîte de vitesse  : automatique, 8 rapports
Poids  : 1559 kilos
Vitesse maxi  : 205 km/h
0 à 100 km/h  : 9,5 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 4,4 l /100 / 6,2 l/100
Prix  : gamme à partir de 17.200 €

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here