Essai – Dacia Spring, l’électrique pour tous

0
95

Dacia, c’est tout simplement la marque de voiture la plus vendue à des particuliers en Europe  : simplicité, rationalité, accessibilité. Avec la Spring entièrement électrique, ce statut de n° ne peut que se renforcer. Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
Si vous vous demandez, et à juste titre d’ailleurs, ce que des véhicules de 2,5 tonnes embarquant 900 kilos de batteries, développant 500 chevaux et valant à minima 100.000 € peuvent bien avoir «  d’écologique  », sachez que l’on partage avec vous ces interrogations. Et qu’à l’autre extrêmité du spectre, Dacia est là avec la Spring, qui n’est autre que l’auto électrique la plus accessible du marché. Certes, elle ne vous promet pas la Lune, mais elle rend des services qui paraissent bien connectés avec les usages de «  la vraie vie des vrais gens  », comme on dit. Sachant qu’une majorité de foyers réside à 20 kilomètres de leur lieu de travail, qu’est-ce qui empêcherait cette Spring d’étaler toute sa pertinence, puisque quelques semaines après son lancement, plus de 40  000 commandes avaient déjà été enregistrées !

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
Attention, tour de passe-passe à la Gérard Majax ! Car si, via Dacia, le groupe Renault parvient à tirer autant les prix, c’est qu’il optimise l’outil industriel à mort  ! De fait cette Spring a eu une première vie comme, et ce n’est pas condescendant de notre part, d’être une auto du tiers-monde. En effet, au départ, ce n’est rien d’autre qu’une Renault Kwid, petite citadine essence (avec un moteur 3 cylindres de 67 ch) ayant vocation à offrir de la mobilité aux classes populaires en Inde et en Afrique du Sud, par exemple. Puis, d’un tour de baguette magique, cette même auto s’est retrouvée électrifiée et, en Chine, est devenue la Renault City K-ZE, avec des batteries. Ne cherchez pas plus loin  : voici, globalement, notre Dacia Spring.

Et sous le capot ?
Dacia  : simplicité, efficacité. On retrouve donc un petit moteur électrique de 45 chevaux et 125 Nm, alimenté par une batterie chinoise Sunwoda de 27,4 kWh, refroidie par air (et donc plus sensible aux variations de température), suffisant pour assurer la vocation urbaine de l’engin, ou alors qui est la seconde auto du foyer, servant à assurer le quotidien. De fait, cela suffit  : un gabarit compact et 186 kilos de batteries parviennent à conserver le poids juste au-dessus de la tonne, et Dacia annonce environ 220 kilomètres d’autonomie. Par contre, et pour contenir les coûts, on n’a pas de système de recharge très rapide, la capacité ne pouvant dépasser 6,6 kW. Rien de grave à cela, la Spring n’a pas vocation à être une grande voyageuse.

Et au volant, ça donne quoi ?
On ne va pas se mentir  : c’est à la fois efficace, et en même temps très moyen. Car si on lui demande d’assurer sans états d’âme les trajets boulot dodo, en vous mettant au chaud, en silence, avec le chauffage et la radio, elle est juste parfaite. Par contre, côté émotions, évidemment, ce n’est pas le top du game. Passons sur les accélérations (le 0 à 100 en 19,1 secondes est d’une lenteur abyssale, mais elle est assez rapide jusque 70 km/h et permet de décoller au feu vert devant bien des autos, ce qui est l’essentiel. Après, direction floue, amortissement médiocre, on n’est pas dans la finesse. Dans cette logique de tirer les prix, l’intérieur est assez basique, les plastiques durs sont légion. La Spring n’en reste pas moins d’une facilité absolue à conduire  : clé de contact traditionnelle, molette de transmission sur 3 positions (D, N, R), frein à main classique, elle avance quand on lui demande ! Mais on lui demande surtout de vous transporter à pas cher et elle le fait très bien.
Dernière question : l’autonomie ! En hiver, avec chauffage, phares, radio et essuie-glace, sur une semaine d’essai en usage mixte (ville, périphérique parisien, autoroutes urbaines), on est plus dans une fourchette de 160 / 170 kilomètres. Pas si mal, en fait.

Son point fort ?
Un tarif de base de 17  390 €. Un bonus écolo à déduire de 4  695 €. Ne cherchez pas  : il n’y a pas de vraie auto électrique plus abordable sur le marché. Et si vous voulez la louer, il y a des offres à partir de 90 € par mois.

Le verdict de Stuff 
Dacia, c’est l’automobile accessible à tous. Avec la Spring, la firme d’origine roumaine va plus loin  : c’est la démocratisat-ion !

Les chiffres clé 
Moteur  : électrique synchrone à aimant permanent
Cylindrée  : –
Puissance  : 45 ch
Couple  : 125 Nm
Boîte de vitesse  : transmission continue
Poids  : 1020 kilos
Vitesse maxi  : 125 km/h
0 à 100 km/h  : 19,1 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 13,9 kWh /100 / 20 kWh/100
Prix : à partir de 17.390 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here