Essai – Citroën C5 Aircross Hybrid 225, confort et espace

0
235

La mode étant aux SUV, louons la sagacité des constructeurs français qui abreuvent le marché, notamment Stellantis avec les Peugeot 3008 et 5008, qui vont bientôt être concurrencés par le Renault Austral. De son côté, le Citroën C5 Aircross assume sa différence et vient de se remettre à jour. Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
C’est un succès  ! 260 000 exemplaires vendus durant ses trois premières années de commercialisation, depuis son lancement en 2018  : le Citroën C5 Aircross a réussi à imposer sa ligne un peu décalée dans le monde des SUV, avec ses «  airbumps  » latéraux, sorte de bande plastique de protection, situés en bas des portes. Une allure singulière, qui se mariait bien avec un comportement plus axé sur le confort que sur le dynamisme. Pour 2022, le C5 Aircross évolue en subtilité.

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
Cela passe d’abord par un changement de signature visuelle, tant à l’arrière (avec effet 3D) qu’à l’avant, où les deux barres de LEDs ne sont plus superposées mais tendent désormais à former une sorte de «  X  » quand on les regarde dans toute leur largeur, pour s’harmoniser avec le reste de la gamme et notamment la C5X dont on vous a parlé récemment. A l’intérieur, ça se modernise un peu aussi avec notamment un écran d’info-divertissement un peu plus grand (10 pouces au lieu de 8 précédemment).

Et sous le capot ?
Citroën continue de ratisser large avec des moteurs Diesel (130 ch) et essence (130 ch aussi), mais colle également à l’air du temps avec une version Hybride rechargeable (un moteur essence de 180 ch est complété d’un moteur électrique de 110 ch- mais la puissance cumulée, qui ne s’additionne pas totalement, est donc de 225 ch). Le moteur électrique est animé par une batterie de 13,2 kWh, ce qui lui donne une autonomie théorique en mode «  tout électrique  » de 55 kilomètres. Dans les faits, j’ai fait plutôt 45 kilomètres en mode «  zéro émissions  », ce qui est dans la norme.

Et au volant, ça donne quoi ?
Le C5 Aircross n’a pas changé son ADN est il est toujours le roi du confort, avec ses suspensions à butées hydrauliques (même si la C5X est encore plus impressionnante en ce domaine), et avec son vitrage feuilleté livré de série, il est remarquable de silence. Avec lui, tout voyage s’effectue en sérénité, d’autant que la gestion du couple moteur / boîte est calibré pour privilégier l’efficience sur le dynamisme. L’espace à bord fait également partie de ses qualités (le C5 Aircross fait 4,50 m de long, avec un coffre qui peut engloutir 720 litres, tandis que les sièges arrière sont coulissants sur 15 cm), et l’ergonomie à la fois simple et relativement épuré, les généreuses surfaces vitrées et l’habitacle lumineux font que l’on se sent rapidement à l’aise, d’autant que les nouveaux sièges bénéficient de 15 mm d’épaisseur de mousse supplémentaire. La finition est qualitative est sans esbroufe. Avec la motorisation hybride rechargeable, il est parfaitement recommandable tant lors des déplacements quotidiens que sur de plus grands parcours, grâce à une sobriété avérée.

Son point fort ?
Confort, espace, efficience  : une auto «  à vivre  » et de préférence en famille.

 

Le verdict de Stuff 
Le Citroën C5 Aircross a gagné en maturité avec ce léger restylage et, avec simplicité et sans ostentation, demeure une auto spacieuse et confortable, toujours aussi bien équipée et à un tarif plutôt concurrentiel.

Copyright AGNIESZKA DOROSZEWICZ @ Continental Productions

Les chiffres clé 
Moteur  : 4 cylindres en ligne, turbo + moteur électrique
Cylindrée  : 1598 cm3
Puissance  : 225 ch à 6000 tr/mn
Couple  : 360 Nm à 1750 tr/mn
Boîte de vitesse  : automatique, 8 rapports
Poids  : 1760 kilos
Vitesse maxi  : 225 km/h
0 à 100 km/h  : 8,7 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 1,4 l/100 / 6,9/100
Prix  : gamme C5 Aircross à partir de 29.650 € – version d’essai Hybride Rechargeable à partir de 43.950 €

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here