Essai – BMW X4 xDrive 30i, le SUV sportif des familles

0
248

Après 4 ans au catalogue, le X4 se renouvelle. C’est lui qui a démocratisé le genre SUV sportif des familles, copié ensuite par les Mercedes GLC Coupé, voire Porsche Macan. Que vaut le nouveau modèle ? Par Philippe Guillaume.

• C’est quoi ?
Chez BMW, le X, c’est pour les SUV. Les « X impairs » (X3, X5 et bientôt X7) sont assez conformistes, tandis que les « X impairs (X2, X4 et X6) jouent sur une allure plus décalée, parfois au détriment des aspects pratiques (le coffre des premiers X6 était assez petit, par ailleurs, en dépit des dimensions impressionnantes de l’engin ; mais voilà, quel look !). Alors que la première génération du X4 a été présente au catalogue de 2014 à début 2018 et s’est vendue à 200 000 exemplaires (soit trois fois moins que le X3, à la vocation évidemment plus familiale), il était temps de le renouveler. On en reconnaît cependant les grandes lignes, bien que plus longues de 81 mm, plus larges de 37 et plus hautes de 3 petits millimètres : large calandre avec les fameux haricots propres à Munich, profil de toit tombant vers l’arrière et feux plus fins, la double sortie d’échappement et un becquet de toit qui lui donnent un air plus dynamique que la première version, un tantinet ovoïde.

• Dynamique, ce truc haut sur pattes ?
Bien entendu. Comme il est considéré comme une variante plus « sportive » que le X3, il a droit d’office à la suspension M-Sport, à la transmission intégrale xDrive, à la direction variable Sport et à la boîte automatique à 8 rapports, le tout étant gérable selon différents modes de conduite, de « sport » à « éco pro », qui en modifie tous les paramètres. Et il faut reconnaître la force des ingénieurs de chez BMW : là où, chez certains, ceci confine au gadget, ici, on a quasiment plusieurs voitures en une. Même le tableau de bord change : bleu en mode éco, rouge en sport !

• Et sous le capot ?
BMW n’a pas renoncé aux mythiques six cylindres en ligne, avec le 40i (360 ch) et 40d (326 ch). Néanmoins, pour des raisons fiscales, ce sont les quatre cylindres 2.0 qui constitueront le gros des ventes : en Diesel, ce sera 20d (190 ch) et 25d (231 ch), en essence, 20i (184 ch) et notre modèle d’essai, le 30i (252 ch). Rien à dire sur les performances ni sur l’agrément, mais il est vrai qu’on regrette un peu la sonorité, devenue assez quelconque.

• Et au volant, ça donne quoi ?
La qualité de construction a progressé et, comme toujours chez BMW, la position de conduite est idéale. On fait vraiment corps avec ce X4, qui dévoile une belle douceur (et un silence) de fonctionnement en mode balade, tout en sachant livrer du plaisir, ADN BMW oblige, dès que ça tourne, par une belle franchise de conduite. L’équipage ne se plaint pas : l’espace est plus généreux sur la banquette arrière, la garde au toit aussi, le coffre est très correct avec 525 litres et quelques attentions (grand toit ouvrant, éclairage d’intérieur…) rendent la vie à bord fort agréable. Enfin, le « gesture control » qui permet de faire varier le son de la radio, ou de prendre en appel, simplement en bougeant le doigt devant un capteur sur la console centrale, ça fait toujours son petit effet.

• Son point fort ?
Réussir le grand écart entre un engin docile et pratique au quotidien, et une ligne racée, des performances de haut niveau et une tenue de route imperturbable.

Le verdict de Stuff
Plus sexy que le SUV traditionnel, le X4 plaira aux amateurs d’engins au look affirmé, sans faire de concessions sur les aspects pratiques ni sur le confort. Par contre, comme BMW en possède la technique, on aurait pu imaginer une version hybride rechargeable…

Les chiffres clés
Moteur 4 cylindres en ligne, 1995 cm3, turbo
Puissance : 252 ch à 5200 tr/mn
Couple : 350 Nm à 1450 tr/mn
Boîte de vitesse : automatique, 8 rapports
Poids : 1720 kilos
Vitesse maxi : 240 km/h
0 à 100 km/h : 6,3 secondes
Conso officielle / de l’essai : 7,2 l/100 / 11 l/100
Prix : à partir de 50700 € (à partir 56400 € pour notre modèle d’essai)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here