Essai – BMW M440i xDrive : Plaisir, performances, efficacité…

0
41

Dans un monde voué à être dominé par des cubes électriques sans âme, un coupé de noble lignée a de quoi séduire : c’est le cas de la BMW M440i xDrive qui, à l’usage, se révèle aussi polyvalente que performante. Une sorte de grand écart magistral, effectué de main de maître sur fond musical de six-cylindres en ligne en pleine forme. Un must… Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
La Série 4, chez BMW, qui aime aligner les chiffres comme à la parade, c’est la version « stylée » de la Série 3, que ce soit en version Coupé ou Grand Coupé (à 4 portes, donc). Dans les deux cas, si la base technique est proche, l’avant est plus agressif et le pavillon arrière est plus biaisé, ce qui donne à l’auto une toute autre allure. Cette Série 4 Coupé de notre essai, avec le fabuleux moteur 440i, se positionne ainsi juste en dessous de la très sulfureuse M4.

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
C’est un pic, c’est un roc, c’est une péninsule ! La face avant de la nouvelle Série 4 fait débat, avec sa calandre surdimensionnée. En réalité, sans dire qu’on la trouve gracieuse, on va dire qu’on s’y fait et que la M440i a une certaine prestance ! Vous les trouvez trop généreux, ces naseaux ? Dites-vous que ça permet à la généreuse cavalerie de respirer ! Et puis cela lui permet de se distinguer de la Série 3, dont elle reprend pourtant l’essentiel des composants techniques. De fait, on retrouve sur la Série 4 Coupé la dernière ergonomie chez BMW : tableau de bord confié à une dalle TFT, position de conduite impeccable, on est bien !

Et sous le capot ?
On ne trouve pas moins de 5 moteurs sous le capot de la Série 4 Coupé : trois Diesel, les 420d (190 ch), 430d (286 ch) et M440d xDrive(340 ch), mais aussi et surtout deux essence, le 420i (184 ch) et notre M440i xDrive (374 ch) d’essai, qui chapeaute la gamme avec le brio de son six cylindres en ligne essence, la motorisation historique et emblématique de BMW, avec un turbo et une transmission xDrive à 4 roues motrices. Au programme, 374 ch, 500 Nm de couple, une boîte automatique à 8 vitesses aussi douce que réactive à la demande. Bref, on est bien. Et l’on se rappelle que la première M3 six cylindres, auto mythique s’il en est, ne sortait « que » 286 ch et 320 Nm, et abattait le 0 à 100 en 5,7 secondes, et était considérée comme une vraie bombe. Notre M440i fait le 0 à 100 en 4,5 secondes, en toute facilité !

Et au volant, ça donne quoi ?
C’est juste fantastique ! Position de conduite et lisibilité des instruments de bord parfaites, comme toujours chez BMW, véritable confort de suspensions pour cette machine qui a tout de la GT accueillante, capable de vous emmener en douceur grâce au souffle omniprésent de son six cylindres, qui repart à bas régime dans un feulement inimitable, bien aidé par sa boîte de vitesse automatique, parfaite d’agrément. De fait, les longs parcours passent tout seul grâce aux sièges sports parfaits, avec une consommation qui reste sous la barre des 8 l/100 sur autoroute, ce qui est remarquable. Bien entendu, une pression sur l’accélérateur suffit pour réveiller la bête, qui alors vous montre un autre visage. On se prend alors à rêver d’autoroutes allemandes, de grandes courbes à vitesse illimitée, qu’elle dévore avec gourmandise, rivée au sol, les quatre roues motrices en renfort. Cette auto a une vraie personnalité, terriblement attachante et qui ne se révèle vraiment qu’au long cours !

Son point fort ?
On pourrait avoir envie d’une mythique M4, mais il faut alors dépenser presque 40 000 € de plus pour perdre en confort, beaucoup, et gagner en performances, un peu. Non, côté polyvalence, la nouvelle M440i se pose là. Douce au quotidien, impériale lors des grands trajets, délicieuse et prévenante quand on veut s’amuser un peu, elle démontre qu’un grand coupé six cylindres peut rester sobre et facile d’accès.

Le verdict de Stuff 
Comment ne pas être tomber sous le charme de cette auto qui, avec ses 4,77 m de long, dépasse en réalité une autre icône de la marque, la Série 6 de Paul Bracq, du tournant des années 80, et que votre serviteur a possédé pendant quelques années. Facile, confortable, puissante mais pas intimidante, la M440i reprend l’étendard du grand tourisme, avec toute la noblesse que l’on attend d’un tel blason.

Les chiffres clé 
Moteur : 6 cylindres en ligne, turbo
Cylindrée : 2998 cm3
Puissance : 374 ch à 5500 tr/mn
Couple : 500 Nm à 1900 tr/mn
Boîte de vitesse : automatique, 8 rapports
Poids : 1815 kilos
Vitesse maxi : 250 km/h
0 à 100 km/h : 4,5 secondes
Conso officielle / de l’essai : 6,8 l/100 / 9,2/100
Prix : gamme Série 4 Coupé à partir de 49.300 € – version d’essai M4400i à partir de 68.400 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here