Essai – BMW M440i Gran Coupé : la gardienne du temple

0
269
BMW M440i xDrive Gran Coupe Aventurinrot

Si l’automobile va se convertir au tout électrique, il est encore temps d’assouvir sa passion des belles et nobles mécaniques, avec des engins du gabarit de cette formidable BMW M440i Gran Coupé, qui excelle tant en termes de performances que de polyvalence !

C’est quoi ?
Pendant longtemps, BMW a construit sa réputation sur de performantes berlines animées par de vaillants moteurs à six cylindre en ligne. Cette M440i Gran Coupé perpétue la tradition ! L’on se souviendra que c’est en 2013 que BMW a lancé la Série 4, comme complément de gamme à la Série 3, une berline à la popularité jamais démentie. La Série 4 avait pour mission d’intégrer les carrosseries des coupés et cabriolets, mais également une version « Gran Coupé », proche techniquement d’une Série 3, mais à l’allure plus dynamique, grâce notamment à sa partie arrière un peu surbaissée. Récemment, la famille des Série 4 Gran Coupé a connu une petite évolution, ce qui justifie cet essai.

 

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
La première chose, c’est cette nouvelle calandre, aux naseaux fort généreusement dimensionnés (qui se veulent inspirés de la 328 des années 30), qui ont fait d’ailleurs couler un peu d’encre ! Cette grande berline (4,78 m de long), aux vitres dépourvues d’encadrement, parvient à concilier style et praticité : le coffre conserve une capacité de 470 litres (10 de moins que la Série 3 berline), mais en offre 1290 litres avec la banquette arrière rabattue et l’équipement intérieur adopte la même dernière génération d’info-divertissement que la Série 3.

 

Et sous le capot ?
Laissons de côté la M4 avec son bouillant six-cylindres de 510 chevaux, pour s’intéresser à des versions plus abordables ! La gamme des Série 4 Gran Coupé débute avec les 420i (184 ch) et 420d (190 ch, en Diesel), puis 430d (286 ch). Les esthètes préféreront sans doute notre M440i, forte des 374 chevaux et 500 Nm délivrés par son six-cylindres en ligne turbo. Au-delà de performances plus que conséquentes (250 km/h en pointe, le 0 à 100 k/h couvert en 4,7 secondes), l’agrément de ce moteur est tout simplement exceptionnel !

 

Et au volant, ça donne quoi ?
Nous avons eu la chance d’obtenir une auto d’essai à la livrée peu commune, plus courante sur une Jaguar (vert anglais, intérieur cuir crème) que sur une Allemande ! L’occasion de constater que le bien-être fait partie du vocabulaire de la M440i. Malgré ses performances stratosphériques, elle vous place d’abord dans un cocon, dans un univers de douceur et de confort. Ensuite, l’on se régale de l’un des meilleurs moteurs jamais construits : le 6 cylindres en ligne, c’est la signature de BMW, et dans cette version, il offre un mélange de souplesse, de velouté, d’onctuosité, de couple et de puissance qui est tout simplement irrésistible ! Malgré la puissance élevée, cette voiture sait d’abord se montrer comme une routière de haut niveau, silencieuse et confortable, capable de sortir les griffes de temps à autre. Dans ce cas, le six-cylindres change de sonorité à l’approche des 4000 tr/min, devient plus métallique, plus rageur et se rue vers la zone rouge avec enthousiasme. Le châssis est parfaitement calibré entre confort et sportivité, précision de la direction, des commandes et plaisir de conduite ont été particulièrement soignés. Dernier point positif : en usage normal, la consommation est parfaitement maîtrisée, avec des valeurs affichées meilleures que bien des SUV hybrides rechargeables pseudo-écolo !

 

Son point fort ?
Des performances de sportive, des aptitudes de grande routière au souffle inépuisable, un excellent confort et, cerise sur le gâteau, un six-cylindres en ligne qui n’est pas qu’une merveille de souplesse et d’agrément, mais qui fait également preuve d’une sobriété remarquable en usage courant, avec des consommations qui restent facilement sous la barre des 9 l/100. Remarquable à tous points de vue.

 

Le verdict de Stuff
Certes, la i4 entièrement électrique, qui partage la même plateforme et quasiment le même design, est là pour pousser cette Série 4 thermique aux oubliettes. Mais savourons encore les mets délicats du présent avant de se jeter dans le futur…

 

Les chiffres clé
Moteur  : 6 cylindres en ligne, turbo
Cylindrée  : 2998 cm3
Puissance  : 374 ch à 5500 tr/min
Couple  : 500 Nm à 1900 tr/min
Boîte de vitesse  : automatique, 8 rapports
Poids  : 1900 kilos
Vitesse maxi  : 250 km/h
0 à 100 km/h  : 4,7 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 8 l /100 / 9 l/100
Prix  : version M440i à partir de 71000 €, gamme série 4 à partir de 51990 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here