Essai – BMW CE 04, un avant-goût du futur

0
243

Il a séduit les citadins avec son design qui donne l’impression qu’il vient de s’échapper d’un film d’anticipation. Avec le CE 04, BMW redéfinit les codes du scooter électrique avec maestria. On a essayé, on a adoré. Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
Flash-back : en 2013, BMW fait sensation dans le monde de la mobilité électrique ! C’est la première fois qu’un constructeur établi, premium qui plus est, aborde ce segment, jusque-là chasse gardée de sous-marques chinoises proposant des engins cheap et bio-dégradables (encore que, les batteries…) ou de start-up comme Zero Motorcycles. Avec le C-Evolution, BMW sort un scooter efficace, présentant bien, aux performances solides et à la tenue de route sûre : le succès fut au rendez-vous, du moins dans les principales métropoles. Après une longue carrière, il était temps de le renouveler : avec le CE 04, BMW a fait plus que ça et a carrément réinventé le concept !

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
Absolument tout ! Déjà la techno des batteries est de toute dernière génération et emprunte à la filière automobile (car, entre temps, BMW est devenu un spécialiste de la question avec sa gamme électrifiée) ; ainsi, les cellules des batteries sont très proches de celles utilisées dans les iX et i4. Celle-ci peut bénéficier d’un système de recharge rapide, permettant de passer de 0 à 80 % en 65 minutes. La batterie a une capacité de 8,9 kWh. Et puis il y a l’emballage, ce design futuriste, ces proportions inhabituelles, cet empattement long, le pare-brise translucide et coloré, cette selle quasiment plate, ces multiples possibilités de personnalisation… Pas de doutes, le CE 04 fait tourner les têtes !

Et côté moteur ?
Électrique, bien évidemment ! Il sort 42 chevaux et 62 Nm de couple, mais une version réservée aux permis A1 est bien évidemment présente également, avec une puissance réduite à 15 chevaux.

Et au guidon, ça donne quoi ?
C’est assez incroyable. Bon, l’engin est lourd (ça, c’est les batteries, qui pèsent 55 kilos) : bref, le CE 04 fait 231 kilos, mais grâce à la selle placée à 780 mm du sol, on s’y trouve rapidement à l’aise. L’interface sera familière aux habitués des motos BMW, avec une grande dalle TFT connectée de 10’25’’ faisant office de tableau de bord, la navigation dans les menus étant facilitée par la molette au commodo gauche. Ensuite, avec une accélération de 0 à 50 km/h en 2,6 secondes, le CE 04 est bien évidemment le roi du départ au feu vert. Les suspensions, un rien fermes (la selle aussi, d’ailleurs), garantissent une excellente tenue de route tandis que le freinage est tout aussi impeccable. Côté autonomie, comptez sur une centaine de kilomètres, pas beaucoup plus, même si un mode « éco » doit permettre de viser 130 km… sans toutefois profiter des accélérations fulgurantes de ce CE 04.

Son point fort ?
C’est de brouiller les pistes ! Normalement, un scooter, ça protège des intempéries et ça a un grand coffre pour aller faire ses courses ! Le CE 04 n’est pas tout à fait sur ce créneau-là, encore que le coffre latéral, une fois le câble de recharge retiré, permet de loger un casque. Le CE 04 mise tout sur la séduction et ça paie !

Le verdict de Stuff
Les chiffres de vente (près de 2000 exemplaires vendus depuis son lancement) attestent du succès de ce CE 04, qui réinvente le scooter électrique et apporte une touche de couleur et d’originalité dans nos villes !

Les chiffres clé
Moteur : électrique
Puissance : 42 ch (version A1 : 15 ch)
Couple : 62 Nm
Boîte de vitesse : continue
Poids : 231 kilos
Vitesse maxi : 120 km/h
0 à 50 km/h : 2.6 secondes
Conso officielle / de l’essai : 7,7 kWh/100 / 8 kWh/100
Prix : partir de 12 650 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here