Essai – BMW 128 ti, la super GTI munichoise

0
49

L’accent porté sur l’auto électrique ne doit pas faire oublier que certains d’entre-nous aiment encore tenir un volant. C’est la cible à laquelle s’adresse la BMW 128 ti, hommage au passé, et très moderne dans ses prestations ! Essai sans concessions… Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
La ti, c’est une partie de l’histoire de BMW ! Souvenez-vous des BMW 2002 ti de la fin des années 60. L’idée était double : booster les performances d’une berline à papa (la 2002) en la dotant d’un carburateur double corps et de suspensions plus fermes et, en même temps, de construire l’image sportive de BMW avec ce blason ti (pour Tourismo Internazionale), synonyme de glamour et de performances. Avec 120 ch, la 2002 ti était la berline sportive à posséder à l’époque, tandis que la 2002 tii (le second « i » pour injection) faisait passer la puissance à 130 ch en 1971. Un must ! Cette auto leur rend un bel hommage.

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
Concrètement, on reconnait cette 128 ti par ses marquages rouge sur les entrées d’air et les bas de caisse, ainsi que par son intérieur sportif, avec sièges baquet, surpiqûres et liserés rouge ici et là, ainsi qu’une double sortie d’échappement. Notez qu’avec certaines teintes (rouge, bleu), ces éléments contrastés deviennent noir, ce qui est logique. Dans tous les cas, la 128 ti marque un joli milieu de gamme sportif entre la 120i (178 ch) et la M135i (306 ch) à quatre roues motrices. Côté look, elle assure, notamment avec ses belles jantes et ses gros étriers de frein rouge. Vive le sport !

Et sous le capot ?
Le 2.0 turbo propose 265 ch et 400 Nm, des valeurs qui sont à prendre au sérieux, notamment face à sa principale rivale, la VW Golf GTI qui, avec son moteur 2.0, sort 245 ch et 370 Nm. De fait, les performances de la BMW sont meilleures (le 0 à 100 est couvert en 6.1 secondes, au lieu de 6,4) et elle se permet même le luxe d’être plus sobre. Sur notre essai, réalisé dans des conditions similaires, nous sortons une consommation inférieure de 1 l/100 pour cette BMW, en comparaison avec la Golf. De quoi illustrer, une fois de plus, le talent de motoriste des ingénieurs munichois.

Et au volant, ça donne quoi ?
L’ambiance sportive est au rendez-vous ! Entre les sièges sport, l’instrumentation digitale sur tonalité rouge, les surpiqûres ici et là, on se sent bien dans cette BMW. Dans tous les cas, l’ambiance sportive est au rendez-vous et c’est très certainement ce qu’attendent les clients de ce genre d’auto. Par rapport à une Golf 8 GTI, devenue assez consensuelle, la 128 ti conserve ce feeling sportif : la direction est ferme et précise, les suspensions ne sont pas cassantes mais vous connectent avec la route, le moteur pousse à tous les régimes et la boîte de vitesse vous accompagne toujours dans vos intentions. Au volant de cette auto, l’on ne s’ennuie jamais. Même les longs trajets autoroutiers passent bien, car cette 128 ti sait aussi être silencieuse, efficace, conciliante. On précisera que par rapport à une M135i, forte de 306 ch et de quatre roues motrices, la 128 ti n’est qu’une simple traction avant, mais qu’elle fait aussi l’économie de 80 kilos sur le châssis, ce qui se ressent en entrée en virage !

Son point fort ?
C’est sa remarquable polyvalence. Complètement en phase avec sa noble lignée des ti, la 128 ti agrémente le quotidien d’une délicate touche sportive.

Le verdict de Stuff 
Les anglais adorent ces « hot hatchback » et nous aussi. La BMW 128 ti offre une polyvalence rarement atteinte sur ce segment, sans se départir d’authentiques sensations sportives.

Les chiffres clé 
Moteur : 4 cylindres en ligne, turbo
Cylindrée : 1998 cm3
Puissance : 265 ch à 4750 tr/mn
Couple : 400 Nm à 1750 tr/mn
Boîte de vitesse : automatique, 8 rapports
Poids : 1520 kilos
Vitesse maxi : 250 km/h
0 à 100 km/h : 6,1 secondes
Conso officielle / de l’essai : 6,9 l/100 / 7,7/100
Prix : gamme BMW Série 1 à partir de 25.900 €, version 128ti à partir de 46.550 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here